Aller au contenu


Photo

Okita Sôji : du Shinsengumi au petit écran


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
8 réponses à ce sujet

#1 Maddilly

Maddilly

    Gardienne des Bishies

  • Chroniqueur
  • PipPipPipPip
  • 1 680 messages

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 10/05/2016 - 09:04

I9fxuFF.jpg

 

Japon, ère Edo, période du Bakumatsu (1853-1868). Tout amateur de culture japonaise a un jour rencontré le Shinsengumi quelque part dans la fiction, que cela soit en avant-plan ou en fond historique. L'un des samurai les plus célèbres de ce groupe est Sôji Okita, un des plus jeunes aussi et connu pour être décédé des suites d'une maladie pulmonaire. Comment cela est-il mis en scène dans la fiction ?

 

Ça faisait un p'tit moment que j'avais envie de rédiger un article sur le Shinsengumi, mais je ne savais pas encore sous quel angle l'aborder. Pourquoi sur Okita Sôji ? Parce que même si c'est loin d'être celui qui m'intéresse le plus, ses différents avatars dans la fiction étaient les plus funs à observer. La popularité du personnage a joué aussi, car il y avait pas mal de choses à dire.

 

* Par souci de concision, cet article va se concentrer uniquement sur les ANIMES. Si vous voulez découvrir d'autres horizons, je vous renvoie aux sources en fin d'article.

* Le but est de présenter brièvement le personnage et de voir comment est traitée son histoire dans la narration des différentes séries.

 

 

Mais avant de commencer les choses sérieuses, un peu d'Histoire pour se rafraichir la mémoire !

 

 

◄ Le Shinsengumi [ 新選組 ]

 

0J3tXD3.png

 

Fondé en 1864 (même si ses origines remontent plus loin en ce qui concerne les membres piliers), le Shinsengumi est composé de samouraïs et était une milice gouvernementale chargée de veiller sur Kyoto, Edo et Hokkaido de 1864 à 1869. On les reconnait grâce à leur haori bleu sur lequel figure le caractère Makoto, la sincérité, qui est leur devise. Plus tard, ils porteront des uniformes occidentalisés plus neutres. Appelés par leurs contemporains « loups de Mibu » ou « chiens du gouvernement », ils n'étaient de toute évidence pas appréciés. Leur comportement extrême, l'attitude de certains supérieurs comme Serizawa et leurs lois internes plus que strictes ne jouaient pas non plus en leur faveur. Hijikata Toshizô, supérieur direct après le commandant Kondo Isami, était même surnommé oni no fukuchô, le « vice-commandant démoniaque ».

 

Pourtant, de nos jours, ces gens sont de plus en plus mis en valeur dans la fiction. Ils sont perçus comme des héros de l'ombre, des gens suscitant l'admiration pour leur ferveur et leur foi en leurs principes. De vrais héros tragiques.

 

Maintenant, on entre dans le vif du sujet !

 

 

◄ Okita Sôji [ 沖田 総司 ]

 

lrjgVCg.jpg

Dans la vraie vie en 3D, Okita Sôji a vécu de 1842 (ou 44) à 1868 et était le capitaine de la première division du Shinsen Gumi.

Né à Edo dans une branche inférieure du clan Shirakawa, Okita portait le nom complet de Okita Sōjirō Fujiwara no Harumasa. Son père est décédé lorsque Sôji avait quatre ans, sa mère n'est pas connue et c'est sa grande sœur Mitsu, accompagnée de son mari, qui l'a élevé. Leur situation financière n'est pas vraiment au top et vers l'âge de 9 ans Okita est placé au Shieikan, le dojo de Kondo Shusuke. C'est là qu'il fera la rencontre d'autres membres du noyau dur du futur Shinsengumi. Très vite, son potentiel est remarqué et il est encore souvent considéré comme un véritable prodige, le meilleur sabreur du Shinsengumi.

Ayant plusieurs fois fait preuve d'un système immunitaire fragilisé, il attrape une infection aux poumons (la tuberculose selon la majorité des sources, mais ce n'est jamais certain) et sa maladie s'aggrave vers l'automne 1867. Il est obligé de rester alité et de minimiser ses déplacements. Il est mort vers le milieu de l'année 1868.

Physiquement, il n'était pas aussi petit ni mignon que la fiction veut bien le montrer. On dit qu'il avait une voix un peu haut perchée, le teint sombre, et qu'il était large d'épaules malgré sa maigreur.

Quant à sa personnalité, il est décrit comme quelqu'un d'impatient lors des entrainements donc craint par ses subordonnés, mais aussi très respecté pour ses capacités et sa philosophie de vie. En dehors des combats et des entrainements, il était très rarement sérieux. On dit qu'il souriait quasiment tout le temps, même à la fin de sa vie.

 

Dans le fabuleux monde de la 2D, on le représente de façons différentes selon les besoins et le ton de la série.

 

La suite de cet article va se présenter sous forme de catégories où les différents avatars d'Okita Sôji dans la fiction japanimesque sont rangés en fonction de leur traitement par rapport aux faits connus. Liste non exhaustive et catégories subjectives, blablabla, vous savez bien. 

 

Pas de spoil, en tout cas pas de spoil majeur à part la mise en contexte, donc vous pouvez lire en toute quiétude même si vous ne connaissez pas la série en question.

 

 

 

──────────┤ Sur le devant de la scène ──────────

Quand la série se contente plus ou moins de la réalité historique.

 

 

98htmGv.jpg

Rurouni Kenshin (1996-1998)

Adaptation du manga de Nobuhiro Watsuki (1994-1999)

 

Okita est un garçon aimable et respectueux, tout en étant très confiant en ses capacités (avec un petit sourire en coin). Son apparence de jeune homme contraste avec la force qui sommeille en lui. Bref, une version assez sobre d'Okita.

Il figure aussi dans la série d'OAV intitulée Rurouni Kenshin: Tsuiokuhen, qui est une préquelle de la série animée et qui correspond aux chapitres 165 à 179 du manga.

Okita apparait au moment de la bataille de Toba-Fushimi où il affronte Kenshin. C'est aussi le moment où on le voit faire une crise de toux et se mettre à cracher du sang. Historiquement, ça coince car cette bataille s'est déroulée au début du mois de Janvier 1868 et Okita était déjà hors circuit depuis l'affaire Ikedaya de 1864.

 

RTJcgmN.gif

 

 

 

Dans Rurouni Kenshin, je peux citer aussi Seta Sôjirô car ce personnage est basé sur la figure historique d'Okita. Il fait partie du groupe de Shishio, le grand adversaire de Kenshin. Il est le meilleur sabreur parmi ses camarades et possède une force et une rapidité rares pour quelqu'un d'aussi jeune que lui. Affichant toujours un sourire sur son visage, il devient très sérieux lorsqu'il a un adversaire à sa mesure. Il n'est pas malade... sauf si on considère sa santé mentale qui est légèrement sur le fil du rasoir.

 

 

 

 


──────────┤ L'Histoire fait un petit caméo ──────────

Quand l'Histoire avec un grand H apparait dans un scénario qui n'a a priori rien à voir.

 

GXZOqUH.jpg

 

Inazuma Eleven Go - Chrono Stone (2012-2013)

Adaptation d'une série de jeux vidéo (2008)

 

Des envahisseurs du futur veulent effacer toute trace du football dans l'Histoire. Pour éviter ça, les héros voyagent dans le temps afin de constituer la meilleure équipe de tous les temps. On croise d'autres personnages historiques mais je vais évidemment me contenter de mentionner Okita. Fait amusant : les héros d'Inazuma Eleven les connaissent, non pas grâce à leurs cours d'histoire, mais grâce aux séries de samouraïs (dixit la VF). Avant de le rencontrer, l'image qu'ont de lui les héros est la suivante : sérieux et persévérant, sa maladie le contraint à rester alité pendant de longues périodes, mais il a longtemps résisté à la tuberculose grâce à sa ténacité afin de servir au mieux les idéaux qu'il défendait ; Okita est aussi connu pour être d'une grande beauté même si des rumeurs contredisent cela.

 

Lorsqu'Okita entre en scène, on peut constater qu'il est tel qu'on le décrit un peu plus tôt (et version bishonen). Il tousse beaucoup et souffre de douleurs à la poitrine, mais il est tout de même le seul à résister au contrôle mental de Zarnak (le vilain de la série), ce qui prouve sa volonté extraordinaire. Cependant, il est tellement déterminé à mener à bien sa mission avant de mourir (c'est-à-dire protéger le Bakufu et pour ça vaincre Ryôma Sakamoto) qu'il passe un marché avec Zarnak, ce qui le rend plus fort mais puise aussi dans ses forces vitales.

Globalement, Okita est vu comme un homme admirable mais qui, à cause de son trop plein de passion dans sa mission, se voile la face et s'entête à ne pas voir que les idées qu'il combat sont en fait la meilleure chose pour le Japon et le futur. Cette leçon aux relents de morale ne m'a pas plu, mais j'ai trouvé cela intéressant d'impliquer le personnage et de questionner ses motivations plutôt que de le glorifier simplement.

 

Ah, oui, apparemment, Okita est aussi un prodige du football. :joke:

 

P.S. : j'ai regardé cette série pour la première fois grâce à cet article et même s'il y avait quelques personnages sympas, je n'ai pas accroché. Par contre, j'ai adoré repérer les différents doubleurs et waw, les génériques, et en particulier les openings, sont GÉNIAUX. Je vous partage celui qui inaugure la partie sur Okita.

 

 

──────────┤ La transposition ├──────────

Quand Okita n'est pas malade mais refile ses microbes aux autres.

 

niOGySH.jpgtixIbZd.jpg

 

Gintama (depuis 2006)

Adaptation du manga de Hideaki Sorachi (depuis 2003)

 

Gintama, c'est une uchronie, c'est-à-dire qu'on réécrit l'Histoire et l'invasion des Occidentaux est désormais remplacée par l'invasion d'aliens appelés les Amantos.

Dans ce contexte, Okita Sôji devient Okita Sôgo. Il est sadique, sarcastique, cynique, peu expressif et a toujours le mot qu'il faut quand il faut. Okita n'écoute et n'a l'air de respecter que Kondo, vu qu'il se moque en permanence d'Hijikata, allant même jusqu'à le troller et se bagarrer avec lui sans arrêt. Il ne prend pas les choses au sérieux, agissant toujours de manière décontractée, sauf lorsqu'il s'agit de se battre pour de bon contre des adversaires à sa mesure... Dans ces cas-là, c'est un monstre de combat, extrêmement fort, rapide et résistant.

 

En plus de tout ça, il est en parfaite santé ; c'est sa grande sœur Mitsuba qui souffre d'une maladie pulmonaire. C'est une jeune femme calme et souriante en apparence, mais qui sait ce qu'elle veut et se montrer sévère quand il le faut. Elle adore la nourriture extrêmement épicée, en parallèle au fort penchant d'Hijikata pour la mayonnaise ; une romance est d'ailleurs esquissée entre ces deux-là. 

 

 

 

──────────┤ L'atout charme ├──────────

Parfois, un malade, c'est mignon.

 

FZyW6Ik.jpg

 

Hakuôki Shinsengumi Kitan (2010)

Adaptation d'un jeu vidéo (2008)

 

Hakuôki, c'est la série qui a relancé le Shinsengumi dans la sphère du tout public en ajoutant une touche largement fantastique à l'Histoire. Il existe une espèce de médicament mis au point par le père de l’héroïne, et ce médicament serait capable de les rendre plus fort. En réalité, il rend démoniaque, c'est pourquoi lorsqu'ils utilisent leurs nouveaux pouvoirs, les personnages deviennent des furies aux cheveux blancs et aux yeux rouges qu'on appelle des rasetsu . C'est tout de même plus subtil et tragique que le résumé grossier que je viens de faire.

Dans cette histoire, Okita Sôji est un jeune homme taquin (voire moqueur), un petit sourire au coin des lèvres la plupart du temps. Il se montre impassible et insensible à la mort des autres et au fait de tuer, alors qu'il n'en est rien. Il est très dévoué à Kondo, adore ennuyer Hijikata et est apprécié des enfants. Sa maladie l'oblige vite à rester alité pendant que les autres se battent et ça le frustre énormément. C'est pour cela qu'il finira par prendre le fameux médicament, pour avoir la force de combattre et de protéger ceux qu'il admire.

Hakuôki est aussi connu pour sa revisite des membres du Shinsengumi version beaux gosses à crinières diverses et variées. Et quand on a l'habitude de croiser le Shinsengumi dans la fiction et/ou qu'on s'intéresse à leur histoire, c'est amusant de constater que les traits de caractère qui les définissent la plupart du temps sont ici leur atout charme. Chez Okita, ça se traduit par son côté taquin et légèrement sadique, mais aussi par toutes les poses lascives que permet son confinement dans son lit. Son air fatigué, couplé à son regard désespéré, ça réveille la fibre maternelle en toi ! Mais je ne cèderai pas, je reste fidèle à Sano !

 

 

──────────┤ L'atout dramatique ├──────────

Avoir chopé un truc qui n'a pas de remède à l'époque où l'on vit, c'est pas cool.

 

mVYgJhk.jpg

 

Peace Maker Kurogane (2003)

Adaptation du manga de Nanae Chrono (1999)

 

Avec son apparence fragile, son teint pâle et son comportement jovial, parfois même enfantin, Okita ne donne pas envie de se méfier. Il possède un petit cochon domestique nommé Saizo et dont il se sépare rarement. Il adore taquiner ses camarades (surtout Hijikata) en adoptant parfois un comportement féminin, il aime les enfants et les sucreries. Pourtant, lorsqu'il combat il est vraiment effrayant.

 

Dans cette série, il est très proche d'Hijikata et de Tetsu (le héros). C'est un sabreur de génie qui a maitrisé depuis longtemps toutes les techniques du style pratiqué par le Shinsengumi, tout ça malgré son jeune âge. C'est à double tranchant car il n'arrive pas à ajuster sa force à son adversaire et se retrouve en manque de partenaire aux entrainements, ceux-ci ne voulant pas finir blessés. On comprend qu'il est malade vers le milieu de la série et il essaie de le cacher aux autres, sans succès. La mise en scène est plus aboutie et dramatique dans le manga, ce dernier continuant l'histoire bien après la conclusion de son adaptation animée.

 

 

 

──────────┤ Le Kinder surprise ├──────────

Quand le staff se dope au LSD (au moins).

 

VPWV7OC.jpg

 

Bakumatsu Rock (2014)

Adaptation d'un jeu vidéo (2014)

 

Hum. Comment résumer le contexte en quelques mots ? C'est compliqué. Très compliqué.

Nous sommes toujours en pleine période du Bakumatsu comme l'indique subtilement le titre de cet anime, mais à la place des sabres, les samouraïs utilisent des instruments de musique. Le Shinsengumi est tout affairé autour d'Okita et Hijikata qui sont les idoles des fangirls et interprètent les Chants Célestes autorisés par le shogunat ; tandis que Sakamoto Ryôma, Katsura Kotaro et Takasugi Shinsaku jouent du ROCK en faisant brûler leurs âmes et exploser leurs vêtements.

 

Okita Sôji a la douce voix d'Ono Kensho et son caractère est entre l'impatience et le calme. Il est insultant envers ses fangirls dans les coulisses alors qu'il est charmeur sur scène. Il est légèrement moqueur et provocateur, mais aussi sensible et prêt à tout pour aider son entourage. Pendant la moitié de la série, il se fait manipuler un temps par Naosuke Ii et c'est l'influence de la magie de ce dernier qui lui bouffe la santé et lui fait tousser du sang. Une fois revenu du bon côté, Okita est guéri. C'est fabuleux, c'est magique, c'est Bakumatsu Rock !

 

P.S. : c'est peut-être bien ma version préférée d'Okita, car c'est un homme plein de surprises !

 

 

 

──────────┤ Inclassable ├──────────

Quand tu as repéré un Okita mais que tu n'as pas vu la série dans laquelle il apparait

et qu'elle est trop longue pour s'y mettre maintenant.

 

q0C3rRb.jpg

 

Bakumatsu Kikansetsu Irohanihoheto (2006-2007)

Œuvre originale

 

Cette histoire prend place durant la fin de l'ère Edo vers 1867 et se déroule à Yokohama. Le héros est Yôjirô Akizuki, un assassin hors pair qui aurait des pouvoirs surnaturels. On baigne dans le fantastique. D'après les informations que j'ai pu glaner ici et là, l'Okita de cette série est quelqu'un de sobre et déterminé, sûr de lui et extrêmement fort même si affaiblit par sa maladie. Si une bonne âme a vu cette série et peut m'en dire plus, j'en serais ravie !

Tout ce que je peux dire, c'est que cette série n'est pas vraiment connue en dehors de son opening qu'on retrouve souvent dans les karaokés et blindtests. Et l'OST est vraiment pas mal.

 

 

srFaaCR.jpg

 

Shura no Toki (2004)

Adaptation du manga de Masatoshi Kawahara (1989-2005)

 

Les Shuras sont des guerriers extrêmement puissants qui se servent de leurs poings et pas d'armes. Cette série se divise en trois grands arcs, chacun centré sur un héritier Shura de la famille Mutsu qui va affronter un personnage célèbre de l'Histoire du Japon. Dans le dernier arc, le héros Izumi se lie d'amitié avec Sakamoto Ryôma et son rival est Hijikata Toshizô.

Okita est quelqu'un de respecté et respectueux, sympathique et loyal. C'est un sabreur de génie qui est malheureusement arrivé à la fin de sa vie à cause de la maladie dont il souffre, la tuberculose. Cependant, il trouve la force de se battre une dernière fois contre le héros, afin de mourir au combat et non dans son lit. Juste avant de rendre son dernier souffle, il demande au héros de lui promettre de remettre Hijikata dans le droit chemin.

 

 

D'autres histoires pêle-mêle

 

Corps et âme

Kaze Hikaru

Tabou

Moeyo Ken

Shinsengumi Mokuhiroku Wasurenagusa

Fate/Grand Order (Koha-Ace/Sakura Saber)

Bakumatsu Shishi no Renai Jijou

Bakumatsu Koi Hana
Harukanaru Toki no Naka de 5
Touken Ranbu/Okita-gumi
Hana no Bakumatsu Koisuru Chou

Et encore...

 

 

Le mot de la fin

 

 

Et voilà, c'était Okita Sôji, pour vous servir !

 

jOFuWBl.jpg

 

Même si son caractère et son physique varient selon le ton et les besoins des diverses séries, de manière générale on a un tronçon commun :

* fort, mince, rapide et agile

* d'apparence jeune ou en tout cas plus jeune que les autres

* attaché à ses camarades

* souriant / affichant souvent un sourire en coin qui dénote de sa confiance en ses capacités (et dans certaines séries on force un peu le trait en lui donnant un côté sadique)

* il est malade

 

PsGTWfI.png

 

Il souffre d'une maladie pulmonaire (tuberculose certainement) et son système immunitaire n'est pas des plus résistants, ce qui donne beaucoup de scènes de quintes de toux ensanglantée. Et c'est là qu'ironiquement ça devient drôle... Selon la série, la caractéristique qui domine chez le personnage est soit sa rapidité/force, soit sa maladie. Cette dernière sert bien souvent d'atout pour renforcer la tension dramatique jusqu'au bout ou jusqu'à ce qu'on n'en ait plus besoin (cf. Bakumatsu Rock). Si c'est retranscrit de façon relativement réaliste la plupart du temps, pour le reste, l'imagination travaille à fond. Parfois même un peu trop. Quant à ses relations avec les autres, trois personnes sont principalement ses centres d'intérêts.

 

LRkMBw5.png

 

Tout d'abord Kondo Isami, le commandant du Shinsengumi. Je n'ai encore jamais rencontré de fiction où l'on sous-entendait une relation ambigüe entre eux, il s'agit toujours d'une sincère admiration d'Okita envers Kondo, celui-ci étant respecté et adulé par la plupart de ses hommes.

 

Ensuite, on ne peut pas ignorer Hijikata Toshizô, le vice-commandant. Conflits (Gintama), sous-entendus très appuyés (Bakumatsu Rock) ou plus subtils (Peace Maker Kurogane), moqueries gentilles (Hakuôki), ... peu importe comment la relation est dépeinte en apparence, il y a toujours un profond respect mutuel entre les deux bien qu'une distance les sépare.

 

[justify]En bonus, il y a également Saito Hajime. Capitaine de la troisième division du Shinsen Gumi, il était considéré comme l'un des plus forts, avec Okita et Nagakura. Sa relation avec Okita n'est pas vraiment montrée à l'écran. Les personnages se croisent peu ou pas, et pour cela il faut encore que Saito soit présent dans la série, ce qui n'est pas toujours le cas. Leur amitié/rivalité est mise en avant dans Hakuôki et on aperçoit quelques interactions dans Rurouni Kenshin (on peut les voir combattre ensemble en jeu vidéo aussi)... il me semble que c'est tout, en ce qui concerne l'animation.

 

En somme, on peut dire d'Okita Sôji qu'il est un personnage toujours fortement admiré pour sa force et sa volonté à toute épreuve. Il inspire grand nombre d'auteurs et réalisateurs et fait partie intégrante de l'histoire du Japon. Ses avatars ont autant de points communs entre eux que de différences, et c'est ce qui fait l'intérêt de cet article, à mon sens.

 

Et vous, connaissiez-vous le Shinsengumi avant cet article ? Est-ce que ça vous intéresserait d'en savoir plus ?

Que pensez-vous d'Okita Sôji ? Avez-vous une "version" préférée ?

Vous voulez parler d'un Okita que je n'ai pas présenté ?

Avez-vous des choses à corriger ou ajouter ?

Avez-vous déjà vu les séries citées ?

Connaissez-vous d'autres fictions centrées sur le Shinsengumi (films, manga, livres, autre) ? Qu'en avez-vous pensé ?

Est-ce que vous connaissez des personnages de séries qui pourraient être inspirés de ou qui ont quelques caractéristiques en commun avec Okita ? Je demande ça car j'ai vu récemment un extrait de One Punch Man et un certain Sonic m'y a fait penser.

 

Dites-moi tout !

 

 

Sources

 

* http://shinsengumi-no-makoto.net/

* http://shinsengumi-n.../okita_soji.htm

* http://wiki.samurai-...itle=Okita_Soji

* http://wiki.samurai-...tle=Shinsengumi


  • Obasan, Kuro, Arya et 2 autres aiment ceci

5VirAEf.png

MyAnimeList

Mon site (ou ici) Mes photos


#2 Ojisan

Ojisan

    Fate/Waifu Quest

  • Responsable Scène
  • PipPipPipPip
  • 1 064 messages
  • LocalisationBruxelles

Posté 10/05/2016 - 09:14

Il y a aussi la Variante de l'univers Fate, que on connais aussi comme Sakura Saber dans Koha ace qui ressemble a ça

SaberOkitaGOStage3.png



#3 Maddilly

Maddilly

    Gardienne des Bishies

  • Chroniqueur
  • PipPipPipPip
  • 1 680 messages

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 10/05/2016 - 10:56

En effet, je la cite d'ailleurs :

 

 

D'autres histoires pêle-mêle

 

Fate/Grand Order (Koha-Ace/Sakura Saber)

 

;)

 

Du coup, si tu peux développer un peu le perso, ça m'intéresse.


5VirAEf.png

MyAnimeList

Mon site (ou ici) Mes photos


#4 Ojisan

Ojisan

    Fate/Waifu Quest

  • Responsable Scène
  • PipPipPipPip
  • 1 064 messages
  • LocalisationBruxelles

Posté 10/05/2016 - 11:27

Globalement c'est la vie de Okita Souji de son vivant, devenu esprit héroique par sa legends d'épéiste de génie, elle est invoquer comme saber, comme sa legend parle de sa maladie( on ne pense pas a okita souji sans sa maladie) bah c'est un servant qui apprait avec la même maladie (donc son endurance est réduite).

Elle veux le Graal pour sa battre jusqu'au bout avec le Shinsengumi (comme souvant chez les Saberface).

 

Dans le Koha ace, c'etait un servant Joke dont on ne connaissait pas l'identité (sakura saber)

 

Pas grand chose de nouveau sur son traitement dans l'histoire de Fate grand order vu qu'elle est apparue dans un event



#5 Arya

Arya

    La Petite Bergère

  • Chroniqueur
  • PipPipPipPipPip
  • 3 372 messages
  • LocalisationBinche, Hainaut

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 10/05/2016 - 18:36

Oh mon dieu, il est moche en vrai :o

 

J'ai adoré son personnage dans hakuoki (et j'ai adore hakuoki tout court je dois dire)

Par contre dans Bakmatsu rock, il était aussi ridicule que le reste de la série (mais j'avais aucun affection pour aucun personnage, donc...)


Image IPB


#6 Vagabond

Vagabond

    Le Corsaire de l'espace

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3 798 messages
  • LocalisationBruxelles

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 12/05/2016 - 00:06

Sacré boulot, bel article !

Je connaissait le personnage mais pas de manière aussi fouillée que toi^^

 

Et hormis ceux que tu cites je n'en vois pas vraiment d'autres

J'avait vaguement pensé au type qui tousse tout l'temps dans la 1ere partie de Naruto, mais il s'appelle même aps Okita..


42160_s.gif

 

Mon blog: Chroniques d'un Vagabond

(Manga-Graffiti et d'autres trucs aussi...)


#7 Luna

Luna

    Présidente du SPHMA

  • Membre
  • PipPip
  • 198 messages

Posté 12/05/2016 - 00:26

En tout cas, très bel article . J'ai eu du plaisir à le lire.

On voit vraiment que tu as pris du temps pour le faire !  :D

Moi, le seul Okita que je connais, c'est celui de Hakuôki ( un des rares harems inversés que j'aime bien ). C'était même mon perso préféré.

 

 

P.S. : j'ai regardé cette série pour la première fois grâce à cet article et même s'il y avait quelques personnages sympas, je n'ai pas accroché. Par contre, j'ai adoré repérer les différents doubleurs et waw, les génériques, et en particulier les openings, sont GÉNIAUX. Je vous partage celui qui inaugure la partie sur Okita.

 

Waouw , t'as regardé plus de 200 épisodes d'Inazuma Eleven ( le classique puis le GO) pour trouver la partie sur Okita ??

 

 

 

Ah, oui, apparemment, Okita est aussi un prodige du football. :joke:

Apparemment, de nos jours, c'est un atout de charme non négligeable  :joke:


Modifié par Luna, 12/05/2016 - 00:27.

TmR2gS2.png


#8 Kaf

Kaf

    Tsundere-chan

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 9 766 messages
  • LocalisationFerfié

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 12/05/2016 - 07:17

Rolala, même à l'époque on avait toujours l'air raté sur les photos d'identité... :joke:

 

Tu m'as donné envie de ré-essayer Hakuouki, c'est le genre de perso que j'aimerais bien je crois. X'D Mais mon cœur reste fidèle à celui de Gintama, qui pète juste la classe en duo avec Hijikata !



#9 Kuro

Kuro

    Maître des Jeux de Mots Pourris

  • Modérateur
  • 4 423 messages

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 14/05/2016 - 15:06

Waouh superbe article, je le dis déjà avant de prendre le temps de le lire à mon aise. 


RgjLNuz.jpg





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users