Aller au contenu


Photo

Angel Sanctuary

article manga fantastique drame amour et amitié aventure guerre

  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
4 réponses à ce sujet

#1 Maddilly

Maddilly

    Gardienne des Bishies

  • Chroniqueur
  • PipPipPipPip
  • 1561 messages

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 25/05/2015 - 13:16

gallery_2881_464_103003.png

Angel Sanctuary

 

Synopsis

gallery_2881_464_219073.png

 

Sétsuna Mudô est amoureux de sa soeur Sara. Hélas, il sait que c'est amour est impossible. Un jour, il découvre qu'il est la réincarnation d'un archange feminin mysterieux du nom d'Alexiel. Mais la destruction de la terre est proche, et, lorsque sa soeur trouve la mort, il n'a plus qu'une solution: entrer dans le monde des anges et des démons pour la retrouver...

[cf. Manga Sanctuary]

 

Le récit est divisé en six grandes parties selon les lieux que va parcourir Setsuna.

 

Partie 1 : Assiah (chap. 1 à 20)

Partie 2 : Hadès (chap. 21 à 37)

Partie 3 : La Géhenne (chap. 38 à 62)
Partie 4 : Yetsirah (chap. 63 à 79)
Partie 5 : Beriah (chap. 80 à 96)
Partie 6 : Atsiluth
(chap. 97 à 120)
 

Fiche technique

 

Auteur : Yuki Kaori

Nombre de tomes parus : 20

Année de parution : 1994 à 2001 (Japon) - 2000 à 2003 (France)

Magazine de prébublication : Hana to Yume

Éditeur japonais : Hakusensha

Éditeur français : Tonkam

Adaptation animée : oui

 

Mon avis

 

Angel Sanctuary fait partie des séries, avec Conte Cain/God Child, qui ont apporté la reconnaissance à Yuki Kaori dans le domaine du manga. Avec son style graphique complexe, sa narration effrénée et ses personnages au look androgyne typés gothico-visual kei, Yuki Kaori nous fait pénétrer dans l'univers décadent des anges et des démons. 

 

gallery_2881_464_170827.pngC'est une histoire où passions, haine et amour se mélangent et où il ne faut pas se fier aux apparences ni aux préjugés. Références, inspirations et revisites de la mythologie judéo-chrétienne sont de la partie, avec mise en scène de mythes bibliques, mais aussi la mythologie greco-romaine et des références littéraires. On suit Setsuna dans son épopée pour retrouver sa bien-aimée (la place de Sara dans cette histoire rappelle celle d'Eurydice, voire même celle de la Béatrice de Dante), mais l'aventure se révèle bien plus complexe, parsemée d'obstacles et de rencontres diverses. 

 

Les thèmes abordés sont divers, avec une prédilection savoureuse pour les drames et les tabous, les deux allant parfaitement de paire. Mais ce qui fait la particularité de Yuki Kaori, ce ne sont pas ses thèmes fétiches, c'est le traitement de ceux-ci. Ils sont vus comme des sentiments purs que la norme étouffe sur des critères injustifiés et moralisateurs. Dans Angel Sanctuary, l'inceste est au cœur de l'oeuvre, elle en est le point d'origine et le déclencheur. Mais à aucun moment Setsuna et Sara ne se sont comportés comme un frère et une sœur ; depuis qu'ils sont enfants leur relation est purement de l'amour qui fait fi des liens du sang. Cette pureté du sentiment empêche de stigmatiser leur relation et d'y voir le fantasme du brother/sister complex qu'on retrouve un peu trop souvent dans la fiction japonaise. Setsuna et Sara sont purs et non pas le produit d'un fantasme malsain. On se laisse plutôt porter par le trouble que ressentent les personnages qui sont jugés par leur entourage, alors qu'eux-mêmes ne peuvent rien contre ces sentiments. Un léger avertissement tout de même : Setsuna et Sara sont des adolescents et, comme souvent, c'est une passion presque trop idéalisée qui semble destructrice et puérile au début (ils ont l'air de penser que le monde tourne autour d'eux) ; l'évolution du récit, les expériences qu'ils vivent chacun de leur côté finissent par révéler leur Amour, les faire grandir. Le récit peut ainsi voguer sur la pureté de la relation qui lie ces deux êtres, dans le monde corrompu qui les entoure où ceux qui se targuent d'être purs ne le sont pas du tout et où la morale tente de leur imposer une image négative d'eux-mêmes. Tout à fait subjectivement, Setsuna et Sara sont loin d'être mes personnages favoris du manga, mais leur relation n'en est pas moins intéressante.

 

Dans l'absolu, je ne suis pas fan de la dichotomie pur/impur, je trouve ces critères totalement obsolètes. Mais cela a du sens dans ce manga, car loin d'être une stigmatisation des êtres, Angel Sanctuary fait l'apologie des sentiments purs, supérieurs à des considérations trop terre à terre.

 

gallery_2881_464_247851.pngEn dehors de la pureté et de l'idéalisation des sentiments pour briser les tabous, il y a aussi la notion de rédemption qui est très palpable dans cette oeuvre. La plupart des personnages les plus charismatiques et les plus importants dans l'histoire sont bien souvent ceux qui ont le plus souffert, ceux qui veulent racheter une faute ou un lourd et sombre passé. Aussi nombreux que torturés, ils ont des intentions pas toujours perceptibles, y compris pour eux-mêmes. Les démons sont aussi intéressants que les anges, car loin de simplement inverser les rôles (des démons gentils dans le fond et des anges sévères et mauvais), l'auteur nous montre que le péché touche tout le monde et que, finalement, les démons sont les êtres qui sont le mieux dans leur peau car ils assument, tout en étant capable de sentiments et de tendresse eux aussi, comme tous les êtres vivants.

 

En reflet au couple central de l'histoire, la plupart des personnages fonctionnent en binôme ou possèdent un être cher à leur cœur et qui leur manque. Si on excepte tous ceux qui tournent autour d'Alexiel/Setsuna, on peut citer l'autre grand duo de cette histoire : Rosiel et Katan. Ils sont intéressants car ils représentent un autre sentiment que celui d'être amoureux : le rapport filial. Leur relation est complexe. Entre la dévotion extrême de Katan et la déchéance de Rosiel qui n'a d'yeux que pour Alexiel, ce n'est pas de tout repos entre eux. Si je les cite, ce n'est pas innocent, c'est parce qu'ils m'ont énormément marqué et ils font partie de ceux qui ont laissé leur empreinte indélébile dans le récit.

 

Visuellement, le style de Yuki Kaori est noir et détaillé, fouillé. Elle n'aime pas laisser du vide. Les yeux des personnages sont très expressifs, ils ressemblent à une surface liquide et dormante qui peut se réveiller ou prendre feu à tout moment. Le nombre de détails est impressionnant, pour un rendu lourd, dans le sens positif du terme, et lascif. Des cheveux (ah, les cheveux... ils sont si beaux) aux vêtements remplis d'innombrables plis, tout semble tomber, un style qui rappelle la sculpture gothique religieuse, avec une touche très sensuelle en plus. D'un point de vue esthétique, c'est un mélange d'organique et de mécanique, la technologie faisant partie de l'univers autant que le surnaturel. Les décors sont reconnaissables mais légers, l'attention étant portée sur certains éléments de celui-ci plutôt que sur une vision d'ensemble, la plupart du temps. 

 

Comme d'habitude avec Yuki Kaori, le contexte de l'histoire est très dense et imposant, mais en 6 ans et 20 volumes, elle a eu le temps de poser les bases et de faire évoluer son univers harmonieusement. L'influence du mythique est très présente, notamment dans les grandes notions qui traversent le récit comme je l'ai fait remarquer plus haut. La structure de cet univers fictionnel est impressionnante, mais cela permet de faire avancer le récit sous forme de voyage au cours duquel ont lieu des expériences émotionnelles, touchant tour à tour les héros et le lecteur. 

 

Autres

 

gallery_2881_464_84417.png

 

Parcours éditorial : l'édition bunko correspond à l'édition Deluxe chez Tonkam. Il s'agit d'une compilation en volumes plus grand, deux tomes en un donc une série de 10 volumes au total. Des modifications ont été apportées au découpage original.

 

Spoiler

 

Pour des infos sur la hiérarchie, la société des anges et des démons et autres fonctionnements du monde d'Angel Sanctuary, je vous renvoie à ce site qui est vraiment très complet et bien renseigné.

 

► Adaptation en série d'OAV : 3 épisodes de 30 minutes chacun. Il s'agit plutôt de vidéos promotionnelles que d'une véritable adaptation, car la fin de ces OAV est tellement ouverte que ça n'est pas vraiment une fin. C'est même plutôt une introduction simplifiée à l'histoire.

 

Studio : Hal Film Maker

Réalisateur : Kiyoko Sayama

Chara-design : Shuichi Shimamura

Compositeur : Hikaru Nanase

 

La qualité visuelle est discutable, le moins qu'on puisse dire c'est que les avis sont partagés. Mais c'est clair qu'on est loin de la finesse du trait de Yuki Kaori, qui est tout de même très difficile à rendre en animation tellement il fourmille de détails. L'élément qui se démarque pas mal, c'est la musique. L'OST est plutôt efficace et rudement bien adaptée à l'ambiance d'Angel Sanctuary. Un extrait.

 

 

Sources

 

* Kaori Yuki, Angel Sanctuary, t. 1 à 20, Tonkam, 2000-2003.

* http://www.manga-san...ngel-sanctuary/

* http://fr.wikipedia....Angel_Sanctuary

* http://www.angelicvoice.fr/?id=as

* http://www.angelsword.net/

* http://asshiah.free.fr/vf.html

 

gallery_2881_464_40072.jpg


Modifié par Maddilly, 14/08/2015 - 09:23.

Image IPB

MyAnimeList

Mon site (ou ici) Mes photos


#2 Vagabond

Vagabond

    Le Corsaire de l'espace

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3736 messages
  • LocalisationBruxelles

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 30/05/2015 - 08:51

Validé par Vagabond

Merci pour le partage !

 

Je l'ai déjà eu dans les mains et je n'ai jamais eu l'envie (ou le courage) de le lire ^^

Le syno sur base incestueuse sans doute :P



#3 Maddilly

Maddilly

    Gardienne des Bishies

  • Chroniqueur
  • PipPipPipPip
  • 1561 messages

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 30/05/2015 - 15:42

 

Le syno sur base incestueuse sans doute :P

 

 

S'il n'y a que ça qui te freine, alors tu peux tenter l'expérience quand même. La mise en scène et le traitement de cette relation n'a rien de malsain, ce n'est pas porteur d'un fantasme érotique et ça n'a rien d'un vulgaire sister-brother complex

 

Après, il faut adhérer au reste pour apprécier, forcément : l'ambiance, le récit, le dessin, la dynamique narrative, ... C'est ça qui fait vraiment la force d'Angel Sanctuary.  ;)


Modifié par Maddilly, 30/05/2015 - 16:32.

Image IPB

MyAnimeList

Mon site (ou ici) Mes photos


#4 Kaf

Kaf

    Tsundere-chan

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 9678 messages
  • LocalisationFerfié

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 31/05/2015 - 09:14

J'avais regardé les OAV (un peu pourris) parce que j'aimais bien la musique, et puis je m'étais dit humpf pourquoi pas le manga, ce sera peut-être moins lacunaire... Mais j'ai pas pu : j'arrivais pas à reconnaitre les personnages (je trouve qu'ils ont tous la même g... face, surtout sans couleur pour les cheveux, et tu sais jamais si c'est des filles ou des mecs, pour arranger le tout). En plus, avec ces histoires de réincarnation et les changements de nom, je pigeais que dalle. Bref, j'ai laissé tombé, mais de toute façon je pense pas que ça me plairait. ^^" Bel article Maddy, tu m'as presque donné envie de réessayer... (presque XD)



#5 Rikusan

Rikusan

    Responsable concerts

  • Partenaires
  • PipPip
  • 362 messages
  • LocalisationBruxelles

Barre des badges:

Badges des membres

Posté 09/09/2015 - 06:17

et tu sais jamais si c'est des filles ou des mecs, pour arranger 

 

Ah mais ça, c'est normal avec Kaori Yuki et encore, tu es persuadée que c'est un mec et puis tu apprends que c'est une fille (ou l'inverse!) et tu te sens berné! XD

 

Angel Sanctuary fait partie des mangas à avoir complété ma bibliothèque. Je me souviens les avoir acheté tous d'un coup. C'était ma première collection complète. Quelle émotion, j'en ai presque la larme à l’œil! :') 

 

Autant dire que j'ai commencé avec du "lourd" car cette histoire est vraiment complexe! Il faut suivre avec tous ces personnages, ces ennemis qui n'en sont pas, ces alliés qui sont des traîtres, ses réincarnations, ses révélations des événements antérieurs, ses femmes qui sont des hommes ou l'inverse quand ils n'ont tout simplement pas de genre défini!

 

Cela dit tout cela ne m'a pas dérangé, au contraire, j'ai tout de suite adhéré au style et puis j'aimais bien l'aspect androgyne au style vestimentaire Visual Kei des personnages! *^* Les personnages sont intéressants psychologiquement. En effet, ils ont des personnalités complexes, troublantes, touchantes. 

 

J'avoue ne pas très bien me souvenir de l'histoire dans sa globalité, c'est que cela fait une bonne dizaine d'années que j'ai lu Angel Sanctuary. Je me rappelle de certains passages qui m'ont particulièrement marquée et je me souviens que la fin m'avait mis une belle "claque". J'étais en mode: "OMG!!! O___o" 

 

Quand j'aurais le temps, j'essaierais de les relire :) Je pourrais ainsi étoffer mon opinion avec des éléments plus "frais" x)

 

En tout cas pour l'instant, je continue de garder un bon souvenir de cette oeuvre! 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users