Jump to content
Rikusan

Hell's Kitchen

Recommended Posts

Hell's Kitchen

 

Tome 1

 

 

Synopsis

Dogma & Satoru Moriya

 

Satoru Moriya, un collégien sans histoire qui préfère renoncer plutôt que de prendre des risques voit son quotidien basculer le jour où Dogma vient à sa rencontre. Dogma n'est autre qu'un démon gourmet au palais délicat qui, las de se nourrir d'âmes de chefs cuisiniers de basses qualités, décide de former un véritable chef cuisinier en partant de zéro. 

"À partir de maintenant, je vais t'éduquer pour faire de toi un grand chef cuisinier... et te manger!"

Evidemment, il a fallut que cela tombe sur Moriya qui sous la pression infligée par Dogma, va décider d'intégrer une école de cuisine (lui qui est incapable de faire cuire un œuf!) où il fera des rencontres surprenantes et apprendra à apprécier l'art culinaire.

 

Cooking

Fiche Technique

Auteurs:

- Dessin: Gumi Amazi 

- Scénario: Mitsuru Nishimura

Type: Shonen

Genre: Comédie, Fantastique

Éditeurs: VF: Kana ; VO: Kôdansha

Nombre de tomes: VF: 6 ; VO: 13 (en cours)

Adaptation anime: Non

 

Avis personnel

Hell's Kitchen

 

Ingrédients: un étudiant banal, un démon, de la cuisine, des cuisiniers atypiques, une bonne dose d'humour, un soupçon de sadisme, des duels de cuisine pour bien pimenter le tout, mélangez le tout et... PAF! Ca fait Hell's Kitchen! 

 

A première vue, ce manga ne paie pas de mine: un héros banal, un démon qui veut dévorer son âme (encore?!), un thème déjà visité (la cuisine) et un shonen qui reprend comme toujours les thèmes que l'on connait si bien: l'amitié, le dépassement de soi, blabla...

 

Pourtant, qu'est-ce qui fait l'intérêt de Hell's Kitchen? Je pense que son graphisme, son dynamisme et son humour décalé y sont pour quelque chose. Les personnages y sont aussi intéressants, chacun ayant sa conception de la cuisine et sa spécialisation: un maître des pâtisseries, un pro des épices capable de les reconnaître et de les doser à l'odorat pour qui celles-ci n'ont plus aucun secret, un fétiche des Udon, une as des préparations au wok et j'en passe! Notre héros va bien évidemment beaucoup apprendre de tous ces personnages atypiques qu'il va rencontrer et affronter en duel de cuisine. 

 

Alors, les duels de cuisine, parlons-en justement! Ce sont bien évidemment des duels démesurés comme on aime en voir dans les shonen et qui rendent quelque chose d'aussi banal que la cuisine en quelque chose de merveilleusement généralissime, grandiose, spectaculaire! Prenez l'exemple d'une paella (plat d'origine espagnole ô combien délicieux!) préparée façon Hell's Kitchen... Eh bien ça donne ça (sens de lecture japonais): 

 

Hell's Kitchen paella

 

Aaah si je pouvais cuisiner comme ça! En tout cas, je ne sais pas pour les autres, mais moi, ce manga m'a vraiment donné envie de cuisiner! Peut-être est-ce aussi parce que le scénariste, Mitsuru Nishimura, était cuisinier avant de devenir mangaka et que pour réaliser ce manga, les deux mangakas vont souvent au restaurant pour dessiner des plats, consultent des ouvrages, etc. dans le but d'étoffer le manga et d'apporter une touche de réalisme aux plats présentés dans celui-ci. De quoi ouvrir l'appétit!

 

D'ailleurs, pour ceux qui connaissent le manga "Neuro, le mange-mystère", le personnage de Dogma vous y fera peut-être un peu penser. En effet, on ne peut s'empêcher de les comparer: Neuro maltraite Yako et la pousse à évoluer dans son intérêt, Dogma maltraite Satoru et le pousse à évoluer dans son intérêt. Les deux personnages ont tous deux une arrogance démesurée, un côté sadique et plusieurs tours dans leurs sacs! 

 

Personnellement, j'apprécie beaucoup la lecture de ce manga qui me fait rire et me permet de me détendre (ou de me taper la honte quand je me marre seule dans les transports en commun, mais passons...). J'espère sincèrement qu'il sera adapté en anime, car je pense que cela pourrait franchement bien donner!

 

Dogma

 

Autres 

 

 

Sources

 

mangakana.com

manga-news

manga-sanctuary

google

mangareader

Edited by Arya
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

-Arya est passée par là-

 

Encore une histoire qui a l'air bien sympa.

Mais je pense que ce type d'histoire m’attirerait plus en anime qu'en format papier.
 

C'est comme Blue exorcist:  je l'ai adoré en animé mais ça ne me viendrait pas à l'idée de lire le manga.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime beaucoup le style du dessin. Mais après avoir lu le tome 1, je reste un peu mitigée quant à savoir si j'ai envie de lire la suite.
Mais ton analyse pourrait bien faire pencher la balance de façon positive.

 

Merci ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un très chouette concept de base mais dont l'intérêt s’essouffle, je trouve, avec les tomes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un manga avec le chef Ramsey?

 

...

 

...

 

Ok, je sors :ninja:

Edited by vgt_@

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'adore le manga, c'est un parfait exemple de la surenchère théâtrale qu'on retrouve dans les premières séries de notre enfance.

j'ai pas encore vu "le petit chef", mais c'est exactement le même schémas, si ce n'est que notre héros peu débrouillard est suivi par un shinigami sadique, terriblement classieux et chic.

 

vous prenez un étudiant pas doué de la vie, avec une love interest alakon top kawaii (qui de toute façon on s'en fout), qui symboliseront respectivement les ramens instantanées et l'eau chaude
et sur le coté, vous avez les saveurs. les rivaux que moria rencontrera sont uniques dans leur styles de cuisines. 

 

on apprend des choses ahurissantes à ce demander si quelque fois, on se fout pas un peu de notre gueule. ça à l'air plus marrant que  la recette de mousseline à la patate douce qu'on a pu voir sur "top chef"

 

situation lambda :

héros : j'ai réchauffé toute ma vie des plats au micro-onde et je suis possèdé par yami yugi un démon aux goûts de luxe. je te défie en cuisine !

 

rival : pfeu ! tu ne peux me vaincre, moi le chef triple étoilé cordon bleu adoubé par la sainte académie des chefs coqs ! petit impertinent que tu es ! tu ne saurais même pas faire fondre du beurre !

héros : ben faisons un burger, le perdant va pleurer chez sa mère !

rival : je te laisse les déchets de viandes, les bouts de gras et des ustensiles de cuisines rouillés avec du tétanos dessus

 

héros : tenu ! je peut même le faire dans le noir complet j'ai pas de problème avec ça.

dégustation des dits burgers

rival : morbleu et mortecouille ! ton burger est de loin meilleur que le mien ? qu'as-tu fait ??

héros : j'ai mis du sel ! -_- et une touche de poivre

giphy.gif     foule en délire

 

 

je vous spoil un peu le tome 1, mais de pas grand chose. c'est l'esprit général qui se retrouve dans chaque tome. 
quand satoru ou un de ses rivaux révèlent leur secret de cuisine pour rendre le plat unique, non seulement ça donne faim, mais ça souligne bien que la cuisine n'est pas qu'une question de bouffe, il y a tout un débat sur la santé, la provocation appétit, des idées culinaires inédites. les personnages ont des développements corrects même s'ils sont un peu clichés. 

dans les dernier tomes, il y a une confrontation entre cuisine et chimies.

(que je trouve débile dans le fond, parce que la cuisine et la chimie sont les piliers qui retiennent le pont entre la nature et nos 5 sens)

 

et des personnages très atypiques, certains ont l'air détendus et détachés en permanence, je pense notamment aux jurys/profs/dogma, chacun étant persuadé que le camps qu'ils encouragent vont gagner.
de l'autre on a les participants, qui eux sont sur un vrai champs de bataille, à se donner à fond pour ce qu'ils font. ça reste beau à voir avec les petites touches d'irréalisme et de suspens qui sont propres aux meilleurs shonens. 

fin voilà, je reste accroché, je m'en vais de ce pas lire le tome 10 :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le genre je préfère... Food wars

 

Hormis le thème culinaire, je pense que les deux ne sont pas comparables et se distinguent bien. 

Pour ma part, je préfère nettement les personnages de Hell's Kitchen. 

Après on peut apprécier les deux séries ou en préférer une.

 

De plus, je pense que Hell's Kitchen est accessible à un public plus jeune contrairement à Food Wars avec son côté ecchi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hormis le thème culinaire, je pense que les deux ne sont pas comparables et se distinguent bien. 

Pour ma part, je préfère nettement les personnages de Hell's Kitchen. 

Après .

 

De plus, je pense que Hell's Kitchen est accessible à un public plus jeune contrairement à Food Wars avec son côté ecchi...

 

Je suis d'accord avec le fait que les séries ne soient pas vraiment comparables même si cela reste deux manga de cuisine. Cependant, ma remarque portait plutôt sur le fait que le scenario de hell's kitchen tend à s'enliser là où celui de food wars se renouvelle... enfin ce n'est que mon avis et comme tu le dis si bien "on peut apprécier les deux séries ou en préférer une"

 

Pour ce qui est du côté ecchi, il dénotait d'un manque de confiance des auteurs à l'origine mais tend à disparaître au fil des tomes... cependant je suis d'accord sur le public cible différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu le premier tome et j'en ai aussi gardé un avis assez mitigé. Le thème de la cuisine n'a pas réussi à m'accrocher et les pointes d'humour non plus.

 

La seule chose qui aurait pu me faire continuer c'est justement, comme tu le dis Rikusan, cette similitude avec Neuro.

 

Mais vu le nombre de séries qu'il me reste à terminer, Hell's Kitchen va passer à la trappe pour moi x)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernièrement, je me suis rendue à l'exposition des guillemins "J'aurais 20 ans en 2030" où le sujet principal était le progrès du monde (les visions furutistiques, l'adaptation due aux réchauffement climatique et la surpopulation et j'en passe) et cela m'a rappelé ô combien de fois j'ai pu aimer rêver de Hell's Kitchen  *q*.

Il fait parti des mangas m'ayant fait découvert ce genre de lecture venue tout droit du Japon et le voyage est malheureusement bientôt terminé étant donné que l'histoire a été close en 2016 en France. Plus qu'à lire la suite dans les tomes manquants B). 

Ce qui m'a fait faire le lien était la cuisine gastronomie moléculaire --> département biologie appliquée. BAM! Ce qui fait justement du manga une oeuvre intéressante. Comparer la cuisine traditionnelle et la cuisine "scientifique" du futur était une bonne idée selon moi. De plus, les plats dans les départements opposés nous mettent l'eau à la bouche; des mets qui donnent envie!

Un personnage que j'affectionne particulièrement est Nakarai (et il y a aussi pitipoin, le flan étrange mais je n'ai pas d'argumentation sur lui), le plus distrait et kawaii du groupe. Il est très doué pour la cuisine et cette discipline est même une passion pour lui.

Voici une phrase de lui que j'ai trouvé véridique: "La cuisine est un univers de goût". Bon, ça peut paraître banal comme phrase mais vu le contexte, c'était vrai de chez vrai. Les saveurs sont très variées et fascinantes. Il peut suffir d'un ridicule ingrédient pour changer la donne d'un plat.

Vive la nourriture (surtout le sucré *q*)!

Bon bon. Je n'ai fait que de lancer des fleurs au manga. Passons aux hics.

Certains chapitres étaient pour moi lourd à lire, par manque d'action. De plus, je n'ai pas trop compris l'histoire de Tachibana... Enfin, c'est peut-être parce que je ne suis pas très fute-fute xD.

Et voilà. Hâte de lire la fin avec pour jaquette, l'unique arrière-plan sombre de la série.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

×