Jump to content

Recommended Posts

Kemonozume


gallery_222_92_25182.jpg



Histoire

Les Shokujinki sont des êtres qui peuvent se transformer en monstres dévorant les humains sous l’excitation. Ces derniers sévissent dans le Japon depuis plusieurs siècles. Ces créatures sont pourchassées par un clan de l’ombre qui se nomme « Kifuuken », regroupant des hommes entraînés dans le seul but de protéger la société.
Mais quand Toshiko, le futur héritier du Kifuuken, rencontre Yuka, tout bascule. Ce dernier qui s’était dédié à la voie du sabre, va tout doucement sombrer dans une histoire d’amour l’éloignant de cette route. Mais ce que l’homme ne sait pas encore, c’est que cette femme est une Shokujinki. Dès lors débute une fugue où les deux amoureux doivent éviter de nombreuses épreuves en plus des chasseurs de monstres.

Infos pratiques

Auteur : Yuasa Masaaki
Réalisateur : Yuasa Masaaki
Studio : Madhouse
Épisode : 13 (25 minutes par épisode)
Année : 2006
Genre : Horreur/fantastique/Romance
Type : Seinen
Éditeur DVD : -



Mon avis

17h10, un dimanche, Kyle Hyde dit : «C’était n’importe quoi».
Tels ont été les mots qui sortirent de ma bouche, comme si ces derniers étaient soufflés par le vent.(Il fait même de la poésie en rédigeant ses fiches :'D Ahem, je corrige et je me tais, oui).

J’ai eu du mal à trouver des termes, tant il est spécial graphiquement, c’est unique en son genre. Les décors et personnages donnent l’impression que tout est réalisé à l’aide de simples coups de crayon et je dois dire que là, peu de personnes vont apprécier.
Les personnages sont étranges ; le plus grand détective du monde (mais dans le sens de la taille), un singe qui fait du kung fu sans raison apparente, un ennemi final perturbant, tout pour déboussoler le spectateur du début à la fin.

La bande son s’oriente vers quelque piste jazzy, un peu à l’image de l’opening, mais encore faut-il bien tendre l’oreille pour y faire attention.

Le scénario du début est axé vers une sorte de Roméo et Juliette, un amour quasi impossible entre deux personnes. Puis il migre vers l’étrange augmentation des monstres et les raisons de leur propagation, là on prend une toute autre tournure au niveau scénaristique.
L’ennemi de l’histoire est tout simplement un fou qui n’a pas de réelles raisons de faire ce qu’il fait. Le passé du clan Kifuuken est assez simple, comme bon nombre d’histoires de ce genre. Cela consiste à montrer que le père du héros à vécu la même histoire que lui par le passé.
Rajoutez à cela une petite rivalité entre frères, des liens d’amour à sens unique et des séquences assez gores ou à tendance sexuelle et vous avez en quelque mots l’anime.
La fin atteint le paroxysme du n’importe quoi, il faut vraiment le voir pour le croire.

J’ai eu une étrange sensation quand je l’ai eu fini, une petite sensation de malaise. C’est un anime qui ne cible pas un grand public avec un graphisme qui met déjà en déroute bon nombre de fans de l’animation et un scénario pittoresque. Bon courage aux plus courageux d’entre vous.

Opening (Over Blue - Katteni Shiyagare)



Une scène culte /!\ Pour public averti

Edited by Kaf
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais commencé... Mais je n'ai survécu qu'à un épisode. O_o Seulement... Je ne me rappelle plus trop pourquoi ça m'a rebutée ! xD Je crois que c'étaient les dessins. C'est pas le même directeur que Mind Game, que j'y pense ? u_u

 

Niveau animation, c'est en effet un OVNI, mais scénaristiquement, c'est pas glorieux. >_< En fait, qu'est-ce que tu as trouvé le plus digne d'intérêt dans cet anime, Kyle Hyde ?

Edited by Kafannia

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Yuko: Je ne serais te dire ...

Je n’ai eu aucun souci à regarder les épisodes et pourtant je ne peux pas dire que c’est une œuvre d'art]

Si tu as du temps, tu peux toujours tenter l'aventure, ton avis (ou celui de quelqu'un d'autre) pourrait être très bénéfique.

Dans tous les cas, bon courage à toi.

 

@Kafannia: Le plus digne d'intérêt ?

Je pense que s'est un excellent anime qui permet d'ouvrir les yeux. Dans le sens, un anime s’il a ça il va accroché ou bien ça.

Moi, ce qui m'a permis de le finir s'est le côté "étrange" de la chose.

Grâce à cet anime, je peux argumenté de façon plus travaillée mes fiches, appuyer sa bande-son, son scénario ou son graphisme.

Voilà, moi ça m'a apporté un côté "critique" plus aiguisé.

 

 

PS: Merci Lind win, pour le petit commentaire]

Edited by Kyle hyde

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la première fois que je vois un anime comme ça et pour juste cause, c'est rare de voir un studio mettre en avant une œuvre aussi sale, dégueulasse...

Kemonozume est un récit simpliste qui tente de faire le portrait de l’âme humaine. Brouillonne et sanglante.

 

"Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi." 

 

Le Kifūken est un art martial utilisé pour vaincre les Shokujinki. (Ogres mangeurs d’hommes)

L’histoire se base sur la relation entre le futur chef du dojo et une femme Shokujinki.

Mais le Kifūken est une discipline plus réfléchie, le 'Ki' s’écrivant avec le Kanji ‘Démon’ et ‘Progrès’. Celui du Progrès s’utilise aussi pour le ‘Cœur’ en d’autres termes ‘Sceller le démon intérieur’. La maîtrise doit permettre ainsi de vaincre aussi les démons qui corrompent notre cœur. (Source épisode 1)

 

On est vite plongé dans un monde obscur, d’une laideur sans fin. L’animation se résume en un mot, 'Moche', mais n’est-elle pas là uniquement pour renforcer le tableau ? La majorité des personnages sont tourmentés par des envies de sexe, de débauche… L’amour est le thème principal et est pourtant souvent mis en arrière-plan, bien caché derrière les envies bestiales de l’être humain.

 

Difficile de faire un jugement sur cet anime car il va clairement à contre-courant. Une bouse, une horreur visuelle et c’est ça le plus troublant ! Il réussit parfaitement à être repoussant. Un OVNI qui n’a pas de semblable à ma connaissance dans le monde de l’animation. Il faudrait se tourner vers le cinéma pouvoir y trouver des œuvres avec une réalisation similaire. Une envie sans concession de faire dans la laideur.

 

Y a-t-il un intérêt à voir un anime comme ça ? Je ne sais pas. L'ost reste agréable et le rythme rapide permet de le visionner sans trop s’ennuyer (L'aura mystérieuse :P ). J’ai peut-être une vision tronquée car je suis un sentimental et le thème principal ne m’a pas vraiment touché. L’amour démarre d’une pulsion sexuelle peut-être mais, c’est surtout ce qu’on construit dessus qui a de l’importance. (Désolé c'est mon côté bisounours  ^_^ )

 

Je recommande cet anime uniquement aux gens qui souhaitent (comme le dit Kyle), affiner leur vision du monde de l’animation et ayant déjà eu une bonne expérience dans ce milieu (Et surtout majeur vu le contenu  :ange: ).

 

“Les livres que le monde appelle immoraux sont ceux qui lui montrent sa propre ignominie.” 

Edited by Nuage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, j'ai oublié de re-commenter mais finalement j'ai recommencé la série l'année passée, et cette fois-ci super accroché (bon, je ne l'ai toujours pas finie parce que j'ai simplement oublié de continuer, mais j'ai super accroché je vous jure). C'est bizarre quand même, parfois quand on redonne sa chance à un anime ou un manga, alors que quelques temps plus tôt ça ne passait pas, c'est une révélation un peu plus tard... (Genshiken m'avait déjà fait le coup.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×