Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'manga'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Belgotaku
    • Coin Info
    • Présentation des nouveaux
    • Blog
  • Évènements
    • Sorties IRL
    • Conventions manga/anime
    • Boîte à idées
    • Archives évènements
  • Mangas et Animes
    • Discussions - débats - news
    • Articles Manga - Anime
  • Multivers Otaku
    • Société
    • Médias
    • Jeux Vidéo
    • Espace Art
  • Hors Sujet
    • Espace détente
    • Petites annonces

Calendars

  • Belgotaku
  • Evènements

Found 411 results

  1. HEY ! Vous êtes célibataire et sans amis ? Vous cherchez désespérément l'âme-soeur ? Ne désespérez pas ! Ci-dessous sont énumérés 10 VRAIS CONSEILS QUI MARCHENT VRAIMENT DU TONNERRE DE LA MORT QUI TUE pour pécho facilement. En plus, c'est testé et approuvé par un héros de shojo, que demander de plus ? Cet article est un peu la version pour les "garçons/hommes" de cet article. Cet article est aussi un peu destiné à @Kyle hyde (pour qu'il arrive enfin à pécho en 2018 ! Et pour son anniversaire aussi . Désolée pour le retard. J'ai pas pu poster ça plus tôt). Passons au vif du sujet ! Pour pécho une fille/femme facilement, il faut : Les mouchoirs, c'est tellement "has been" ! C'est le geste qui redonne le moral à une fille ! Pas besoin de parler. Elle pleure, vous lui tapotez la tête et c'est fini ! On n'a pas tous l’occasion d’embrasser la personne qu’on aime au clair de la lune/sous les feux d’artifices/[insérer un endroit romantique en dehors des toilettes]. C’est pour cela qu’il existe des alternatives pour les célibataires quête d’un bonheur romantique furtif : le baiser indirect. Certains vont aller embrasser les canettes/bouteilles utilisés qu’ils ont ramassé dans les poubelles (ne faites pas ça chez vous) et d’autres, comme les vrais hommes, utilisent la méthode tout en finesse : prendre le jus/la bouteille d’eau de façon innocente/ nonchalante. Avec le doigt, ça marche aussi ! Ne surtout pas utiliser de serviettes ou mouchoirs, c'est démodé ! Qui les utilise encore de nos jours ? De temps en temps, il faut lui montrer que vous avez aussi un côté fragile (tout en gardant l'air un peu cool quand même!) Dans la vie, on a des hauts et débats (des bas … Oh.. le jeu de mots. ah ah ah xD). On se reçoit aussi des gauches et des droites mais ça, c’est une autre histoire. Bref. Situation d’urgence : votre "crush" ne sent pas bien et vous voulez vérifier si elle a de la fièvre, mais par un concours de circonstance mangaïstique, vous n’avez pas de thermomètre sous la main. Que faites vous ? C'est évident : il faut coller votre font au sien ! Le fameux "je dors sur toi" no jutsu qui vous fera gagner des points à coup sûr ! C'est connu que les filles ne savent pas marcher toutes seules, il faut souvent les porter ! Et pas de n'importe quelle manière non plus ! Être un vrai gentleman signifie aussi qu'il faut être prévoyant ! N'oubliez jamais votre parapluie. La scène du parapluie est celle qu'il ne faut jamais foirer pour être sûr de pécho ! Il se passe toujours beaucoup de choses sous un parapluie ! C'est la quintessence même de l'acte romantique shojoïstique par excellence. Impossible d'avoir une copine sans utiliser cette technique au moins une fois ! Voilà Voilà ! N'hésitez pas à envoyer cet article à vos amis qui n'arrivent pas à pécho ! (Cet article contient énormément d'ironie, de second degré et j'en passe. Il n'est donc pas à prendre au premier degré !) Manganimes utilisés (par ordre d'apparition : Ore Monogatari!! (anime et manga), Akagami no Shirayuki-hime, Ōkami Shōjo to Kuro Ōji, Ao Haru Ride, Brother Conflict, Hanasaku Iroha, Last Game, Ore no Yome ni Nare yo, Tsubasa to Hotaru et Kurosaki-kun no Iinari ni Nante Naranai
  2. ☼Beaucoup considèrent les fillers comme étant la pire maladie attaquant généralement les « grands » animes tels que Naruto ou Saint Seiya et qui provoque chez les fans différents symptômes : perte virale de motivation, déception et diarrhées chroniques, sentiment ras-le-bol aigu et dans le pire des cas, abandon provisoire (ou définitif) de la série. Est-ce vraiment le cas de tout le monde ? Et si notre interprétation du terme était erronée ? ☼Il y a 90% de chance pour que votre définition du mot soit celle-ci : épisodes dont le contenu n’existe pas dans le manga et donc qui n’ont aucune influence sur la trame principale du manga. Ça vous parait simple et clair comme de l’eau de source ? Rassurez-vous, ça ne l’est pas. ☼Premièrement, un groupe d'otaku pense qu’il y a une différence entre les fillers et les épisodes qui ne sont pas « canons ». Ils se réfèrent à la définition première du mot qui provient du verbe « to fill » qui signifie remplir. Pour eux, un filler est tout contenu utilisé pour combler le temps. Il ne développe ni l’univers ni les personnages. Le contenu non canon réfère, quant à lui, à toute histoire, tout personnage , tout ce que vous voulez ce qui n’est pas dans le manga ( si c’est l’oeuvre source). C’est un peu compliqué ? Exemples : - La fin de l’anime Soul Eater influence l’histoire de l’anime et l’emmène à une conclusion tout en s’éloignant du manga ==> c’est donc du non canon. - Les épisodes récaps, les scènes récaps à rallonge qui vous prennent presque a moitié de l'épisode (hum...Bleach..hum) ou encore les épisodes qui ne nous apprennent rien que ce soit sur les personnages secondaires ou sur l’univers en général comme par exemple les épisodes avec des enquêtes "au hasard" dans Détective Conan, sont eux, des fillers parce qu’ils ne développent rien et servent tout simplement à augmenter le nombre d'épisodes de la série. D’ailleurs ils ne limitent pas le terme à l’animation. Le manga (ou l'oeuvre-source) lui-même peut aussi contenir des fillers . ☼Deuxièmement, on a ceux qui le définissent comme ceci : tout contenu qui n’existe pas dans le manga et/ou l’oeuvre originale. Il faut bien faire la différence entre « manga » et « oeuvre originale ». Beaucoup considèrent que le manga est toujours la source originale de l’oeuvre. Ce qui n’est pas toujours le cas comme dans Madoka dont le manga est bien une adaptation de l’anime. Face ce problème, certains ont opté pour une définition plus large qui est liée à l’oeuvre originale. Exemple : la fin du premier anime de FMA est un filler car différent du manga. ☼Troisièmement, on a le groupe qui interprète le mot uniquement comme étant tout contenu qui n’a aucune influence sur le trame principale du manga. Et c’est valable aussi bien pour l’anime que dans le manga Exemple : l’arc Excalibur (Soul Eater) dans le manga autant que dans l'anime sont des chapitres/épisodes qu’on peut zapper et qui ne font pas vraiment avancer l’histoire. Il est donc considéré comme « filler ». ☼Quatrièmement, il y a ceux qui pensent que seul l’auteur a le droit de décider de ce qui est filler ou pas. Un épisode qui montre que Naruto est devenu chauve en entrant dans sa quarantième année est considéré comme filler. Si l’auteur, dans une interview confirme ce fait, cet épisode devient « canon ». Exemple : dans le manga Love Hina, il y a un personnage « Mei » qui n'était présent que dans l’anime. Elle était considérée comme "personnage-filler" jusqu’à ce que l’auteur l’incorpore dans son manga par la suite, rendant ce personnage canon. Après tout, l'auteur est la source principale de l’oeuvre, n’est-ce pas ? ☼Dernièrement, on a la fraction du "un filler, c'est tout épisode ennuyant". Qui n’a pas déjà entendu dire : « oué mé lé filleres, cé pa b1, sé ke pourlar gens !!!!! » Pas faux ! ☼Il est parfois plus rentable de rajouter des fillers que de suspendre la diffusion d’un anime (surtout les plus connus comme Naruto ou One Piece) pour ne pas perdre les "viewers" et donc de continuer à récolter de l’argent sur cette licence. Mais est-ce pour cela que tous les fillers sont dépourvus de contenus intéressants ? D’un côté, on a une portion de fans qui considère que les fillers ne servent qu’à deux choses : ☼ respecter le programme de diffusion Les saisons d'anime ont un nombre d’épisodes allant de 12 à 25 généralement. Ce qui pourrait correspondre à un arc. Au moment de l’adaptation du manga, il se peut que le contenu de celui-ci soit insuffisant pour avoir les 25 épisodes prévus. Au lieu de tout annuler, il est préférable de rajouter quelques scènes ou épisodes pour remplir le vide. ☼ éviter que l’anime rattrape le manga Ici, il y a deux écoles : ceux qui préfèrent adapter le manga en anime seulement quand le manga est fini et ceux qui préfèrent (pour les mangas très longs) adapter le contenu déjà paru tout en laissant le manga avancer. Sauf que les deux n’avancent pas à la même vitesse. Un épisode englobe 2 (plus ou moins) chapitres (tout dépend de la fidélité de l’adaptation). L'anime rattrapera donc forcément le manga. Pour éviter cela, les fillers intervient pour laisser le temps au manga d’avancer. D'un autre, on a ceux qui admettent le but commercial des fillers, mais qui pensent ces épisodes ont aussi de bons côtés parce qu'ils peuvent: ☼ surprendre les fans Quand l’anime prend des libertés par rapport au manga, surprenant ainsi les fans-lecteurs du manga, on a deux réactions possibles : ceux qui trouvent que c’est cool parce qu’ils ne peuvent plus prévoir la fin et les puristes qui crient au blasphème. Ce n’est pas totalement injustifié quand on voit le succès de Fullmetal Alchemist: Brotherhood (adaptation beaucoup plus fidèle à l'oeuvre originale) par rapport à la première série qui avait pris ses aises par rapport au manga. ☼ enrichir l’univers Dans les grandes licences, il y a souvent une flambée de personnages et l’auteur n’a pas nécessairement le temps de les developper à fond. L’anime peut prendre la décision de le faire et le résultat n’est pas toujours catastrophique comme certains le croient. Exemple: l’auteur des romans de Sword Art Online aurait même dit, dans une interview, aimer la façon dont les personnages ont été développés dans l’anime ou encore le cas de Love Hina où l’auteur a repris "Mei" dans son manga. Au delà du côté rentable de la chose, les fillers n’apportent pas que du négatif. Certains "aiment " tellement la série qu’ils préfèrent regarder des fillers (quitte à tomber sur des épisodes de mauvaise qualité) que de voir la série se terminer. On a tendance à penser que tout le monde déteste les fillers. Cependant, en grattant un peu, on comprend que pour certains, ce n’est pas trop le contenu dit filler qui dérange, mais bien le mauvais placement de ces épisodes dans la série. Mais alors, que veut dire « mauvais placement ? ». Les épisodes fillers apparaissent généralement : ☼ à la fin d’un arc majeur : ils permettent de détendre l’atmosphère un temps avant de passer à la suite. Ceux-ci ne coupent pas l’action et peuvent être facilement évitables en regardant les sites de référencement d’épisodes. ☼ en plein milieu de l‘arc : ceux-ci coupent l’action, donnant un effet de suspense qui aurait pu être réussi s’ils ne prenaient pas autant d’épisodes. Exemple : prenez Naruto Shippuden (lors de la dernière bataille), quand Naruto et Sasuke étaient à un moment critique, on a eu droit 4 à 5 mois de fillers sur l'examen des chūnin. On peut donner l’excuse du « suspense », mais à un moment, les gens oublient carrément ce qui se passe et sont parfois obligés de revoir les anciens épisodes pour se remettre dans le bain (c’est peut-être le but recherché). ☼Les fillers cités dans le point précédent ont un point en commun : on peut facilement les zapper en regardant les sites de référencement. Ils peuvent être des arcs entiers (comme l’arc de Bounts dans Bleach) ou encore des groupes d’épisodes indépendants (ou de mini-arc) comme les derniers épisodes de Naruto (la première série, pas le Shippūden). Par contre, les réalisateurs ont trouvé une parade : Les scènes fillers il en existe plusieurs sortes : ☼les récaps en début d’épisode : ils ne sont pas forcement mauvais … sauf quand ils vous prennent beaucoup de temps (Bleach étant passé maitre à ce niveau-là, suivi de One pièce qui n’est pas un sain non plus) à CHAQUE épisode. Ceux-ci sont encore évitables quand on regarde sur son ordi, mais pour ceux qui attendent de regarder à la télé, c’est autre chose. ☼les scènes fillers : ce sont des scènes de rajout dans les épisodes pour rallonger les scènes pour obtenir avoir un ratio d'un chapitre par épisode. Vous voyez les scènes de regards de plus de 3 mins ou les scènes de compte à rebours de 5 mins qui durent 10 épisodes ? Beaucoup comparent les scènes fillers et les scènes canons respectivement à un verre de jus et à un verre d'eau. Les deux verres bus séparément conservent leur nature et sont agréables à consommer. Qu'est-ce qui se passe quand on mélange le contenu de ces deux verres ? On a quand même le gout du jus, mais qui est ruiné par l'eau. Ce qui peut rendre le tout imbuvable. N.B : Les scènes fillers sont impossibles à éviter parce qu’elles sont placées en plein milieu d’un épisode et que si vous les zappez, vous ratez aussi la partie canon de l’épisode . Sources/Infos supplémentaires ☼ Images (de haut en bas) : Excalibur de Soul Eater, Détective Conan, Madoka, Sword Art Online, Fullmetal Alchimist, Love Hina, Naruto Shippuden, Bleach, One Piece ☼ Wikipedia ☼ Urban Dictionary (Anglais) ☼ Youtube (Anglais) ☼ TV Tropes (Anglais) ☼ Interview de l'auteur des romans de Sword Art Online ☼ On en parle aussi sur BGO ! Voila voila ! Merci de m'avoir lue !
  3. Salut salut tout le monde. Plus sérieusement, parlons de Batman and the justice league. J'ai vu hier au club, que le manga était sorti mais je sais pas se que ça donne. J'imagine que ça reprend l'histoire de Batman mais sous forme de manga. Si je crée se sujet c'est pour avoir votre avis, se que vous en pensez si vous l'avez lu et est se que vous comptez le lire ? PS: c'est le premier sujet que je crée j'espère que je fais bien les choses ^^. Merci d'avance all.
  4. Bonjour, Nous recherchons 2 filles pour faire l'opening (bokura wa ima no naka de) avec le cosplay ci-dessous. Il nous manque une hanayo ainsi qu'une kotori. ? Nous participerons alors au concours cosplay du dimanche pour le mang'azur. Il est nécessaire de faire au moins 50 % du cosplay soi-même pour pouvoir participer. Les répétitions se feraient dans une salle de danse pour bien maîtriser la synchro. ? N’hésitez-pas à nous contacter si vous êtes intéressées !
  5. Bonsoir, Je recherche des filles motivées pour participer au concours cosplay de la mang'azur (dans le Var) en love live school idol project. Nous ferions la danse de l'opening "bokura wa ima no naka de" et porterons les cosplay de l'opening 2. Le cosplay est à faire main mais si besoin je pourrais aider. Il nous manque en tout 4 personnes sur 9: nozomi, nico, kotori et hanayo. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à répondre au message : )
  6. J'aime ce que j'aime

    J'aime ce que j'aime (Clamp) Synopsis Hinata Asahi est une jeune fille naïve et dynamique qui vit seule. Le jour où son nouveau professeur de science emménage a côté de chez elle, les diverses petites attentions qu'il a pour elle vont émouvoir la jeune fille. Mais, sous ses apparences si gentilles, qui est vraiment M. Asso? Fiche technique Titre original : Suki Dakara Suki Auteur : Clamp Maison d'édition : Pika Tomes : 3 Mon avis C'était nul. L’héroïne était ultra cruche, elle est totalement naïve, à côté de la plaque et elle ne comprend rien. Pourtant je suis habituée aux héroïnes de reverse harem qui n'ont pas plus de 3 neurones dans la caboche, mais ici c'était encore PIRE (c'est dire le niveau de la fille, elle avait limite l'air d’être un peu attardée...). Bref, sur les 3 tomes, pendant 2 tomes on voit la gamine totalement in love du mec (sans raison particulière, ça commence dés les premières pages parce qu’il lui a tenu la main). Tout le monde trouve ça louche qu'un gars qui soit par hasard devenu son voisin et son prof de lycée soit aussi proche d'elle sauf l’héroïne, pour qui tout semble tout à fait normal au pays des papillons et des petits nounours. Tome 3 : forcément on a un big retournement de situation (je vous mets ça sous spoiler, si vous envisagez de le lire un jour, n'ouvrez pas ce spoiler). Le dessin fait très shojo avec une héroïne à la bouille ronde. C'est pas très détaillé et il n'y a quasi pas de décor. Quelques illustrations ci-dessous pour vous montrer ça: Pour faire court, je vous déconseille ce manga. J'ai trouvé ça fade. L’héroïne se comporte comme une gamine de 5 ans, raisonne comme une gamine de 5 ans et a la naïveté d'une gamine de 5 ans (tout le monde il est gentil, tout le monde il est mon ami). Je n'ai vu aucune évolution dans la relation entre les personnages puisque l’héroïne tombe direct sous le charme du mec. Et la fin n'est pas mémorable non plus, il s'y passe tout de même un peu plus de choses mais cela reste cliché et prévisible.
  7. concours MangAnime

    Bonjours a tous voila je sais pas vraiment ça va dans quel section mais voila MangAnime organise un concours pour gagner plusieur donc voiola je vous le partager http://www.manganime.fr/2017/08/01/grand-concours-manganime-association-de-lete-2017/
  8. Hey ! A la base, ce topic devait sortir sous la forme d’un « guide » (comme le guide de l’Amour ou le guide l’Aventure), mais je me suis dit que ça serait cool d’en faire un format quizz. Tant qu’on y est : je ne suis pas spécialiste des quizz. C’est la première fois que j’en crée donc si vous pensez qu’il y a des trucs à modifier, n’hésitez pas, dites-le en commentaire. Je suis ouverte à toutes critiques. Je les garderai en tête pour une éventuelle prochaine fois. Disclaimer : tout ceci n'a rien de sérieux, je joue à fond sur les clichés et je n’invite personne à être méchant. Il peut arriver qu'aucune réponse ne vous corresponde à 100 %. Dans ce cas, choisissez celle qui se rapproche le plus de votre personnalité. Ceci étant dit, passons au quizz : _____________________________________________________________________________________________________________ 1. Quelque chose à dire à propos de tes parents ? a. On s'aimait beaucoup même si on ne partageait pas les mêmes opinions. b. J’ai perdu mes parents très jeune. c. J’ai vu mes parents mourir d. Je n'ai rien à dire e. Ché pas trop ah ah ! 2. Qu’est-ce qui compte le plus pour toi ? a. La famille b. La survie c. Mes idéaux d. Le pouvoir e. L’argent 3. Comment es-tu devenu méchant ? a. Je n'ai pas eu le choix. b. Mes parents sont morts et depuis, je suis plus le même. c. Un de mes amis est mort. d. J’ai été trahi. e. J’étais fauché. 4. As-tu des amis ? a. Non. b. Nope. Je préfère manipuler les gens pour qu’ils restent avec moi.C’est plus simple. c. Pas beaucoup, mais je suis le chef d’une sorte de gang. d. Non. Je ne fais que me servir des gens. e. Ché pas, mais je m'entends avec tous me potes méchants. 5. Quelqu’un te cherche des embrouilles dans la rue , que fais-tu ? a. Rien. Je l’ignore. b. Je le provoque à mon tour. c. Rien. Mes potes s’occuperont de lui avant que je ne lève ma main. d. Il ne me fera rien. Il sait que je suis trop fort pour lui. e. Ben, je me bats, mdr. 6. Quelqu’un a besoin d’aide, que fais-tu ? a. Je l’aide le plus discrètement possible. b. Je l'aide, mais je lui demanderai quelque chose en retour. c. Je ne l'aide que si l'on partage les mêmes idéaux. d. Je ne l'aide que s'il a quelque chose que je veux avoir. e. Je ne l'aide pas. T’as oublié que j’étais méchant ? 7. Es-tu populaire auprès des filles/garçons ? a. Oui, mais ce genre de choses ne m’intéresse pas. b. J’en sais rien et je m’en fou. c. J’ai mieux à faire pour le moment. d. Je préfère me battre. e. Non. Personne ne veut de moi. 8. Quel est ton but ? a. Protéger ma famille et/ou mon pays. b. Avoir la vie éternelle. c. Sauver le monde. d. Etre le plus fort. e. J’ai pas de but dans la vie. 9. Un gars sympa veut devenir ton ami a. J’ai pas besoin d’amis. b. J’accepte seulement si je pourrais me servir de lui après. c. Tant qu’on pense a peu près pareil, no problem. d. Jamais. Ce sont ces gens « sympas » qui te bousillent la vie. e. Je refuse. J’ai une image à entretenir quand même ! _____________________________________________________________________________________________________________
  9. Sama Awards 2017

    Tu trouves que les blogs c'est démodé et que ce n'est plus qu'un truc d’intellect qui ne savent pas faire de vidéo sur YouTube ? Tu n'as peut-être pas tord mdr ... Mais chaque année, il y a les Sama Awards, c'est un concours qui récompense les meilleurs articles de blog francophone sur une année. Le tout est organisé par le site Animint qui ... il faut l'avouer ont déjà pas mal d'années d'activité à leur compteur. C'est ainsi l'occasion de découvrir de nouveaux blogs et aussi des articles sensationnels ! (pour ceux qui auront le courage d'aller les lire). Très agréable, on découvre ainsi que, quelque part sur le net, il y a encore un groupe de passionné qui s'adonne à la tache. Les catégories sont : meilleur article meilleure idée prix de la passion prix de l'auteur J'trouve que les titres des articles sont toujours très inspirés et donne envie de s'y plonger. ça développe vraiment notre point de vue de lire ce genre d'article et donne l'impression d'approfondir notre jugement vis-à-vis des sujets dédiés. Il n'y a pas vraiment grand chose à dire de plus. Et comme les résultats viennent de tomber, je pense qu'il est bon de partager l'info. Donc, bonne lecture à vous et voici le lien pour voir les résultats ! >>> Click ici <<< Plus d'information sur le concours ici
  10. Mangaka un jour?

    Bonjour les amis, ses temps ci je suis un peu dans la tourmente et la réflexion, il y a déjà quelques année je me suis lancé dans le rêve un peu démesuré de devenir Mangaka un jour, seulement entre rêve et réalité la différence est évidente... Je ne crois pas assez en moi et je manque de savoir faire, l'an prochain je vais faire un an de formation en infographie, une sorte d'IFAPME, ce matin je viens de redessiné Miwa Yokoa la héroïne de mon futur Manga mais également Yuka son amie, je ne vous en dit pas plus voici le lien de la photo de mon dessin, à bientôt. https://goo.gl/photos/sCqnWRkVsLVn5LgN6
  11. Bonjour les amis (es) je viens avec une idée un peu farfelue qui me trotte dans la tête depuis un moment, pourquoi pas faire une émission télé qui s'intitulerai " Belgotaku TV Show" le rendez-vous des passionnés(es) de culture Otaku, pouvant abordé chaque semaines un sujet différent, convention, animes du moment, cinéma, Tuto cosplay, reportage au japon, J-pop, ect... Bref des débats que l'on pourrait aussi mené avec divers personnalités passionné du japon, manga/ jeux vidéo. Nous pourrions demandé humblement à la RTBF ou RTL TVI d'animé un show tv pour les jeunes (16- 30 ans), exemple le Samedi de 14h00 à 16h00 en prime time et de faire le roulement avec les BGO que tout le monde soie à leurs poste bref... Mais le réel but de cette émission TV serai de redonné une réel place à la culture Otaku depuis la disparition des club Dorothé il de cela bien 20 ans et que je vois que ceux qui ont un peu plus de 30 ans que les club do ont fermé presque subitement étais bien triste et mon intention serai de rendre le sourire aux enfants qu'ils ont été autrefois. A vous de donné votre avis là dessus cette idée n'est pas dans l'immédiat irréalisable, n'hésitez pas à en parler autour de vous, sur ce je vous dit à bientôt et portez vous bien. Merci de nous avoir suivi.
  12. Mitsuko Attitude

    Synopsis : Mitsuko, une adolescente énergique, se trouve un jour confrontée à la solitude lors du décès de son père. Elle ne reste cependant pas longtemps dans l'entière autonomie dont elle était fière. Son oncle, qu'elle connaît à peine, la prend sous son aile et lui offre une place chez lui. Notre héroïne ne tarde pas à découvrir les comportements atypiques des membres de sa nouvelle famille et vient même à se prendre au jeu... Fiche : ​​ Titre original : Kekkô Kenkô Kenzoku ​Origine : Japon - 2009 ​Type : Josei Genre : Gastronomie - Slice of Life - Comédie Auteur : KURIHARA Mamoru Éditeur : Éditions Delcourt Tomes : 6 (Terminé) Adaptation en anime : Non ​Mon avis : Ce manga compte parmi les premiers mangas que j'ai lu (et les plus originaux). De ce fait, il m'est très cher et c'est pour cela que je rédige un article le concernant. L'histoire de Mitsuko n'est pas comparable avec celle des héroïnes typiques de shojo. Dans ce manga, nous passons par diverses émotions. Il y a du rire, de l'émoi... En fait cela relate une vie bien mouvementée. Comme dit dans le synopsis, la famille de son oncle est quelque peu différente de la normalité. Ou très distincte...? Dans cette œuvre est expliquée le fonctionnement des enzymes que contient notre alimentation... Étant donné mon intérêt vis-à-vis de la bio et de la cuisine, c'était tout simplement top ! Mais bien sûr, il n'y a pas que ça ! Mitsuko Attitude ce sont de délicieuses rencontres (et c'est là que vont commencer à se manifester nos émotions), de l'amour, une petite canaille de CP du nom de Anjou, Petit Four le chien flippant mais tellement adorable, et des passages assez WTF. Mitsuko va donc trouver l'élu de son coeur (Naruto​... c'est pas un husbando... C'est un vrai gars qui s'appelle Naruto, pas celui du manga portant ce nom juste pour dire OxO) à travers ses péripéties (... qui en entraineront d'ailleurs de nouvelles). Ô grand malheur pour elle, devenue obsédée par la santé comme sa famille adoptive, car celui-ci s'avère prendre très à la légère son hygiène de vie. Il ​dissimule cependant un pesant secret. Ce dernier ne veut guère en faire part à Mitsuko de peur de la perdre... Mais leur amour est puissant alors rien ne peut les séparer, même pas ce dont il redoute. Un passage que j'affectionne particulièrement : Concernant les dessins, le coup de crayon est précis et fort agréable. De plus, l'auteure possède un style bien à elle, ce qui rend le manga d'autant plus sérieux (ses visages n'ont rien à voir avec ceux des shojo aux "grands yeux lumineux"). Bon, après elle ne va pas dans de gros détails pour les expressions du visage mais c'est plutôt dans le décor (et les mets qu'elles nous présente ) que je juge cela. Kurihara Mamoru s'est lancée très tôt dans le domaine du manga. C'est à 17 ans qu'elle publie son premier manga dans le magazine Shôjo Fiend. ​Celui-ci porte le nom de Tokimeki Kara Hajimaru. ​J'ai remué ciel et terre pour trouver une case de sa première œuvre mais ce fut un échec total, désolée >~<. Ses mangas ne sont pas très populaires, mais franchement, je trouve que cette auteure a du potentiel, et ce serait bien que Mitsuko Attitude soit relancé dans les libraires en Europe >u<. Plus original que ça en tranche de vie parmi les mangas d'il y a une décennie, y'a pas​. Sinon j'ai pu voir qu'elle était en coopération avec Natsuko Wada (和田 奈津子​) sur un manga parlant de Marie-Antoinette si j'ai bien compris x). Voici l'auteure en possession de son dernier manga (Tsubutsubu Seikatsu) dont la commercialisation a malheureusement été stoppée : Si quelqu'un avait déjà lu ce manga, qu'il se manifeste èoé! Je serais ravie de savoir son avis *^*. Source: http://www.manga-news.com/index.php/auteur/KURIHARA-Mamoru
  13. Je suis à la recherche d' un dessinateur qui a déjà fait de la bd ou du manga . ​je ne cherche pas obligatoirement un professionelle mais un amateur peut faire l' affaire si vous avez un minimum de niveau . Ce projet est assez ambitieux alors j' ai besoin de m' entourer de personnes compétentes évidemment toutes les aides sont le bienvenue mais pour se concentrer et ne pas avoir un nombre d' idées fulminantes jaillisant de tout le monde il faut se resteindre a quelques personnes . et ce que je cherche avant tout est un dessinateur qui gere l' anatomie humaine , les positions , bref les personnages en général et qui a un style disons semi réaliste pas trop cartoonesque . Pour les décors même si j' y attache moins d 'importance il en faudra bien dans l' histoire et disons qu' il faut savoir faire des paysages urbain comme des paysages plus fantastique . un peu de tout même si je me doute que vous avez votre spécialité pas de rémunération c'est un travail collaboratif dans lequelle il faudra s' investir et se voir aussi . mais bien entendu l' objectif n' est pas que ca croupisse au fond d' un tiroir .
  14. Celui que j'aime

    Synopsis Celui que j'aime est un one shot des Clamp (qu'on a plus besoin de présenter). Ce one shot recueille 12 petites histoires parlant de l'amour chez les femmes. Chaque histoire fait 7 pages et est suivie d'un texte de 3 pages où l'auteure explique ce qui lui a inspiré l'histoire (une situation vécue ou racontée). Chaque histoire parle de l'amour chez les femmes et des émotions qui y sont liées. On voit différents thèmes : vouloir être belle pour celui qu'on aime, s’inquiéter de la différence d'age, l'amour à distance, la peur de franchir le cap du mariage,... Fiche technique Titre original : Watashi no suki na hito Auteur : Clamp Tomes : 1 (one shot) Année : 1995 Editeur : Tonkam Mon avis J'ai chopé ce manga en occasion au Pêle-Mêle. Jusqu'à présent la seule chose que je connaissais réellement de Clamp c'était l'anime Card Captor Sakura et j'avais envie de découvrir un peu plus ce groupe d'auteurs. L'avantage donc, c'est que je partais sans trop d'a priori. Ca me faisait un peu peur de voir que c'était beaucoup d'histoires très courtes (7 pages c'est chaud pour s'imprégner de l'histoire), mais je me suis dit que pour tester c'était un bon format... Et j'ai pas regretté ! J'ai beaucoup aimé ma lecture. Ce qui m'a plu c'est que chaque petite histoire évoque un point spécifique de la façon dont une fille peut vivre une relation amoureuse, et j'ai pu me reconnaître dans quelques saynètes. Ca m'a vraiment plu de voir qu'elles avaient réussi à retranscrire des ressentis et des émotions de manière fidèle. Il y a vraiment des moments où je me suis dit "ouf, y a pas que moi qui réagit comme ça". Comme on aborde chaque fois un point spécifique à l'amour et pas une histoire d'amour entière, la longueur de chaque histoire tiens bien. Ici, ce n'est pas différentes histoires d'amour qu'on retrace, mais vraiment différents sentiments, émotions et tourments amoureux. Comme c'était plein de petites histoires avec des personnages différents et traitant de thèmes différents, j'ai vraiment pris le temps de savourer ce manga. J'ai pris plaisir à lire une saynète en me levant et avant de me coucher. Je suis contente d'avoir fonctionné comme ça, car ça m'a permis d'avoir chaque fois un petit ressenti propre à la saynète qui restait un peu imprégné en moi après ma lecture. Côté dessin c'est joli. C'est du pur dessin shojo avec des traits ronds et doux et des filles aux grands yeux. Pour résumer, moi j'ai beaucoup aimé. Je trouve que les situations et sentiments sont très bien décris et on peut s'y reconnaître. Après, c'est peut-être parce que je suis moi même une fille amoureuse, mais j'ai beaucoup aimé ma lecture. J'ai trouvé que les émotions étaient vraiment bien renvoyées et certaines situations ont su faire écho à mon vécu (et c'est c'est pas tous les jours que je me reconnais dans des personnages de manga). Bonus Deux petites pages pour vous faire une idée du dessin (mais ça n'est pas significatif au niveau de l'histoire puisque c'est un recueil de saynètes)
  15. Bonjour à tous, dans le cadre d'un TFE que je fais sur la culture japonaise. Je souhaiterais connaitre vos avis à propos de ceux-ci sur les valeurs principales que celle-ci peut véhiculé ainsi que leurs interprétations mais également sur les thèmes importants qui sont utilisés dans les mangas. Si vous avez également des choses à dire sur les produits dérivés et leur influence sur l'expansion des mangas, je suis tout aussi interessés. Bien à vous. Kenobiwanob
  16. OUI JE SAIS ! Tout le monde s'attendait à ce que je fasse un article sur L'enfant et le maudit. Et bien non, ça attendra ! En fait, il est fait mais je voulais poster celui-ci avant. Parce que comme ça, tu es surpris et parce que la vie c'est un kinder surprise tu vois ? Je suis le chocolat et l'article est le jouet. Hum ? On me dit que je fais une comparaison douteuse... Bon, place au sujet du jour qui est vraiment bon à découvrir même si ça ne te laissera pas indifférent pour aujourd'hui et le reste de ta vie (si tu en as une bien sûre). Je voudrais être tué par une lycéenne T01 Synopsis Un jour, en été de préférence, Haruto espère se faire assassiner des mains d’une belle lycéenne. Cette idée est un mélange d’obsession et de fantasme le rongeant depuis son adolescence. Toute sa vie a été construite autour de cet objectif au point d’avoir orienté sa carrière vers l’enseignement. Son idée atteint sa maturité quand il rencontre Maho, une de ses élèves qui participe également à son club d’archéologie extrascolaire (le genre de club bien barbant que tu fais juste pour avoir l’air d’être Indiana Jones). Dès lors, la dernière ligne droite est lancée ! Haruto se prépare pour le grand final mais avant cela, l’heure est à la préparation. Fiche technique Titre original : Joshikousei ni Korosaretai Auteur : Furuya Usamaru Année de publication : 2013 (Japon) - 2017 (France/Belgique) Éditeurs : Shinchôsha (Japon) - Delcourt/Tonkam (France) Nombre de tomes : 2 (Japon) - 2 (France) [Fini] Commentaire HEY ! Si vous êtes un ancien (ce qui ne sera pas le cas, mais je n’ai pas trouvé mieux comme intro) vous vous souvenez de mon incroyable article sur… Litchi Hikari Club ! Un one shot qui en quelques mots était : efficace, vif, chamboulant et acclamé par les lecteurs de cette communauté (mais qui ne sont peut-être plus là… voire morts ! Ou ils ont une vie maintenant… Pour moi c’est la même chose). BREF ! Là où je veux en venir c’est que c’est du même auteur ! Et que de ce fait, j’ai été attiré par ce manga sans me rendre compte que c'était du même gars. Ce fut comme retrouver quelqu’un qu’on aime alors qu’on est amnésique, prouvant ainsi que nos sentiments sont véritables… Les plus pragmatiques d’entre vous diront « la science montre que… » mais… LA FANTAISIE BON DIEU ! Oui, vous l'aurez reconnu ! Le personnage de Sakamoto pour vous servir (à droite) révèle sa véritable nature dans ce titre. Cette introduction grossière étant faite, j’aimerais quand même aligner une ou deux phrases par rapport à cette histoire. Si l’univers peut sembler parfaitement plausible via son réalisme, ce sont ses personnages qui montrent la frontière de l’excentrisme. Chapitre après chapitre, on comprend que Haruto n’est pas le seul à avoir une particularité. Et si le premier tome installe le décor et présente ses personnages ainsi que leurs caractéristiques, on percute sur une chose évidente : comment tout ce monde va faire pour interagir avec le fantasme de Haruto ?!? Car tous les noms ont un lien entre eux et on a vraiment envie de voir quand le « couac » de l’histoire va s’activer pour arriver à sa finalité. Une fois n’est pas coutume, ce sont bien les protagonistes qui portent l’intrigue sur leurs épaules et stimuleront votre curiosité. Et comme l’histoire se termine en 2 tomes, on peut être sûr que cela va s’enchainer rapidement. Pour son dessin, j’ai trouvé qu’on était quand même en dessous du Litchi hikari club qui jouait énormément avec une ambiance underground. Cela reste correct, mais le petit charme « sombre et malsain » s’y reflète beaucoup moins à cause de son cadre très scolaire. De plus, les poses fortement statiques accentuent ce côté très sommaire du coup de crayon alors que le vrai point fort réside dans les regards. Ces derniers expriment le côté pervers ou malsain que son auteur veut véhiculer. En parlant de véhiculer, les dialogues ou pensées sont vraiment LE point fort de l’aspect technique. Une traduction efficace nous offre une lecture en immersion directe et sans détour de ces personnages et de l’histoire. 85% des membres de ce forum rêvent de me faire ça à cause de mes troll. C’est très dérangé, pas forcément pour tous, mais c’est largement bien foutu. L’auteur se cantonne à un petit groupe de personnages, ce qui permet de ne pas se perdre dans l’intrigue. On retrouve une sorte de huis clos plutôt dérangeant mais très loin de faire semblant comme certain seinen de nos jours. Je dois reconnaitre que c’était plaisant et que je lirais le T02 sans problème pour connaître le fin mot de l’histoire. Et peut-être qu’en lisant ce tome, toi aussi tu comprendras que l’un de tes fantasmes peut être réalisable et que tu n’es pas seul ! Mais si c’est le cas, reste loin de moi, faut pas déconner...
  17. BTOOOM/Boule&Bill

    Bonjour, Lors de la MIA 2017 les bénévoles ont reçu un sac plein de cadeaux pour les remercier de leurs aides. Mais voilà, les cadeaux qui ont été distribué l'ont été au hasard... En effet, on ne savait pas ce qu'il y avaient comme livres dans les sacs avent de les donner, du coup certain comme moi se retrouve avec des exemplaire qu'ils ne veulent pas avoir. Voilà pourquoi j'ai décidé de mettre en vente d'abord sur le forum et puis sur d'autre site ou en magasin (si personnes de BGO n'en veut) les livres suivent: -BTOOOM (Junya Inoue) Glénat) tome 16 pour: 6,5 euros* soit 90 cent de moins qu'a l'achat d'un tome neuf (je précise que les deux livres que je vend sont neuf et en parfait état) -Boule&Bill tome 36 "Flairde cocker" (Par Verron d'après Roba) Darguaud ) avec les stickers du dessin animé pour: 5 euros* soit 99 cents de moins qu'a la fnac. Pour ce qui est de la livraison, je peut les envoyé par la poste (les frais seront pris n charge par l'acheteur) ou amené moi même le/les livre(s) en main propre. Pour ce qui est des payement, cela dépend de la méthode de livraison, si c'est par la poste ce sera par virement bancaire, si c'est en main propre, l'acheteur me donnera l'argent sur place. Si quelqu'un est intéressée par l'un ou les deux livres, envoyez moi un MP. PS: Je tien à préciser que cette annonce ne restera pas plus de trois mois sur le forum à compter de ce jour. *prix non négociable
  18. Il était une fois Le Blog en 2016 Les sujets qui ont marqué nos kokoro 2016, l'année du crime ! Non, j'déconne, c'était juste une intro d'accroche ... 2016 c'est l'année où notre partie Blog s'amuse. Est-ce bon ou mauvais ? Les notions de bien et de mal sont définies par qui ou par quoi ? Tant de questions qui n'ont pas leur place dans cette introduction... Alors pour revenir au sujet, comment résumer cette année sans en faire de trop et avec un ton neutre ? Simplement avec une sélection de 5 sujets qui définissent assez bien l'ambiance qu'il y a eu ! Et si t'es pas d'accord, ben tant pis, envoie une lettre de mécontentement à bgo-sav@bgo.net. ► Eisaku Inoue (MIA 8) Lien niveau de difficulté de participation : fan | genre : compte-rendu | âge requis : de 7 à 77 ans ► Panini, tu crains ! Lien niveau de difficulté de participation : vieux lecteur | genre : coup de gueule | âge requis : 30 ans ► Okita Sôji Lien niveau de difficulté de participation : amateur | genre : culture | âge requis : de 7 à 77 ans ► La patte du Bisounours - les bishonen Liens : partie 1 - partie 2 - partie 3 niveau de difficulté de participation : neutre | genre : baveux | âge requis : 13 à 29 ans ► Spécial Halloween sur BGO Liens : partie 1 - partie 2 niveau de difficulté de participation : neutre | genre : frissons | âge requis : 523,4 ans Les chroniques En plus de baigner dans l'amour, la complicité et la passion, la team blog vous a fait bénéficier en 2016 de nombreux articles ou informations de façon hebdomadaire. Parmi les sujets qui se démarquent des billets comme les sorties de la semaine ou d'animes, voici une sélection à effet flashback ! Vous pouvez ainsi, via un misérable clic, vous retrouver dans le passé et profiter des heures de gloire du blog via ces articles. Bien sûr, la sélection de ces derniers est totalement impartiale et organisée par un petit groupe de leur côté, en gros, une bande de génies qui savent ce qui est bien pour vous ! En dehors de ces plaisanteries, on constatera que, mine de rien, l'investissement pour l'écriture et la mise en page (une vraie plaie pour nous et vous) est 100% offert par nos soins ! Et ouais, une marque de fabrique assez anodine mais qui est constante dans chacune de nos activités liées à la communauté. Bref ! Assez de blabla et à vos clics, c'est l’occasion de découvrir ou redécouvrir (<= phrase bateau, on le sait) ces titres qui auront marqué nos cœurs. ► Rainbow Days de Minami Mizuno (Kazé) ► Le Requiem du Roi des Roses d'Aya Kanno (Ki-oon) ► Gun Frontier de Leiji Matsumoto (Black Box) ► Desperate Housecat & Co de Rie Arai (Akata) ► Cutie Honey de Go Nagai (ISAN Manga) Le beau discours Les remerciements, c'est une marque de respect. Quelque chose qui va au-delà du ressenti et qui touche plus à la raison. Le mot "respect" est souvent maladroitement utilisé et parfois même pour imposer une frontière dans un sujet/débat/votre vie. Mais les remerciements, c'est une forme d'hybride entre reconnaissance et le respect. Cette année 2016 a été la fin du parcours de certains membres phares du blog *ooooh du public*. Et ouais, c'est ainsi que des gens comme Vagabond, Marty ou Jonô achèvent leurs travaux et leur accompliss ement à travers le blog. Ils rejoignent les étoiles, là où le malheur ne peut les toucher et où le fléau et l'orgueil des Hommes n'a pas le bras assez long pour les atteindre. Levez les yeux vers les ciel les amis ! Et regardez à 3 heures vers la Grand Ourse et vous les verrez ... les constellations qui brillent en leur nom. De la part des gens, merci à eux. PS : si vous pleurez, c'est normal, j'ai mis beaucoup d'émotions. Et pour une dose supplémentaire d'émotions... voyez la seconde partie et les coups de cœur du staff blog !
  19. Salut

    Salut ! Je viens de creee un compte voilà donc mes 5 manga préfères : -1 : Inuyasha (le meilleur manga que j'ai regardé) -2 : Kodomo no Ochoma -3 : Kaichou sa mais sama -4 : Gokudo ( j'ai bcp ris) -5 : Full mon son sagashite Voilà vous trouverez peut être ma liste un peu bébête mais bon comme je les ai tous adorés j'assume !
  20. Lady Georgie

    Lady Georgie Synopsis Australie, 19e siècle. Tandis qu'il rentre chez lui par une nuit d'orage, un fermier découvre, bloquée sous un arbre et à bout de souffle, une femme qui tient un bébé. Avant de mourir, cette dernière l'implore de sauver son enfant. Georgie, car tel est le prénom de cette petite fille, vient de trouver une seconde famille et c'est sans se douter du secret de sa naissance qu'elle grandit entourée de ses frères Abel et Arthur. Espiègle, elle vit alors des jours heureux, et ce, même si elle ne comprend pas toujours la sévérité de sa nouvelle maman. mais le passé ne tarde pas a ressurgir... Infos pratiques Histoire: Mann IZAWA Dessins: Yumiko IGARASHI (ré)Éditeur: BLACK BOX Série en 4 tomes Prix: 12,90€ par tome Mon avis Alors comment vous dire,... J'ai adoré ce manga, j'ai dévoré les 4 tomes d'un coup, les dessins sont magnifiques, les quelques pages en couleur donnent un petit coté plus vivant au manga. Il m'a fait passer par plein d'émotions en même-temps, je suis passé de la joie à la tristesse, il m'a fait sourir par moment et à d'autres me donnait la larme a l’œil. Bon je ne vous cache pas que Georgie est un peu nunuche au début, mais qu'est-ce qu'elle est attachante, on voit bien son évolution au fil du manga car elle est confrontée à beaucoup d'épreuves difficiles. Néanmoins son courage et sa curiosité l'aideront souvent à les surmonter. Concernant les autres personnages principaux, Abel m'énervaitt beaucoup au début avec son coté " trop protecteur" mais au fil de l'histoire mon avis sur lui a bien changé. Par contre Arthur m'a paru plus attachant au début mais moins vers la fin. Concernant les autres personnage je vous invite à lire ce manga En bref que vous soyez un garçon ou une fille, si vous avez envie de rire, de pleurer, de ressentir plein d'émotions, avec ce manga, vous ne serez pas déçus !
  21. Octobre, c’est le mois des transitions : l’automne est là, le jour cède de plus en plus à la nuit, la température diminue au dehors. Octobre, c’est aussi pour les amateurs d’horreur le mois où l’on se prépare pour le 31 : Halloween. Retrouve le premier épisode par ici pour une petite liste animée. Mais si tu es plutôt du genre à t'isoler près du chaudron bouillonnant pour lire un peu, tu es au bon endroit ! Voici des auteurs et des livres, conseils de (re)lecture... Quelques friandises ★ Mermaid Saga ★ [ Série ● Titre original : Ningyo shirīzu 人魚シリーズ ● Auteure : Rumiko Takahashi ● Magazine de prépublication : Shônen Sunday ● Année : 1984-1994 (VO) & 1998 (VF) ● Nombre de tomes parus : 3 (VO) & 1 (VF) ● Éditeur : Shogakukan (VO) & Glénat (VF) ] Vous aimez les friandises qui datent un peu mais n'ont rien perdu de leur saveur ? Sirènes, immortalité, fatalité, errance, ennui, violence... beaucoup de thèmes sont évoqués et mis en scène à travers le parcours des deux protagonistes. Attention, âmes sensibles s'abstenir tout de même. L'auteure de Ranma 1/2 expose les choses de façon aussi crue que la chair de sirène. Cependant, c'est le genre de série qui marque à vie. Et la vie peut être longue... Plusieurs adaptations animées existent : 2 OAV et une série TV. Pour moi, rien ne vaut l'original, mais ces séries sont tout de même à voir, avec une préférence perso pour les OAV. ★ Contes cruels ★ [ One Shot ● Titre original : Zankokuna Dôwa-tachi 残酷な童話たち ● Auteure : Kaori Yuki ● Magazine de prépublication : Hana to yume ● Année : 1993 (VO) & 2009 (VF) ● Éditeur : Hakusensha (VO) & Tonkam (VF) ] Sans être réellement terrifiant, ce recueil de vielles petites histoires gothiques de Kaori Yuki est tout à fait dans le thème. Les personnages aux traits angéliques contrastent avec la noirceur et la cruauté des histoires. Même si l'ensemble reste fort classique, c'est une ambiance digne des nouvelles d'Edgar Allan Poe. Une bonne façon de découvrir l'auteure ou de se plonger dans ses travaux de jeunesse et ce qui fait la quintessence de son style ! ★ Black Butler ★ [ Série en cours ● Titre original : Kuroshitsuji 黒執事 ● Auteure : Yana Toboso ● Magazine de prépublication : Monthly GFantasy ● Année : 2006 (VO) & 2009 (VF) ● Nombre de tomes parus : 22 ● Éditeur : Square Enix (VO) & Kana (VF) ] Tout comme l'univers de Contes cruels, celui de Black Butler n'est pas réellement effrayant. C'est surtout pour le cadre, les thèmes, les différents décors... tout se prête parfaitement à une ambiance Halloweenesque. Et l'un des deux personnages principaux étant un démon... difficile d'être plus au cœur du sujet. Si tu n'as encore jamais testé cette lecture, je t'y encourage vivement ! Une histoire savoureuse aux personnages attachants et intéressants à suivre, servie par le trait sublime (et qui ne cesse de s'améliorer) de Yana Toboso (je suis fascinée par le mouvement et le dynamisme dans son trait de crayon). Une référence en matière d'ambiance sombre et raffinée, le tout saupoudré d'humour et de drame bien placés. ★ Le manoir de l'horreur ★ [ Série ● Titre original : Zangekikan 惨劇館 ● Auteur : Ochazukenori ● Magazine de prépublication : Gekkan Halloween ● Année : 1988 (VO) & 2004 (VF) ● Nombre de tomes parus : 10 ● Éditeur : Asahi sonorama (VO) & Delcourt (VF) ] D'abord spécialisé dans des histoires courtes érotiques, Ochazukenori finit par se mettre aux frissons avec Le manoir de l'horreur. Il rebutera malheureusement ceux qui recherchent une certaine beauté graphique... pour les autres, c'est du pain béni : horreur pure, peurs d'enfants, actualité sanglante (de l'époque bien sûr, même s'il n'y a pas tellement de décalage), dérives des comportements humains, tout y passe. Il privilégie la brièveté des histoires, pour augmenter leur côté brutal et expéditif et ainsi être plus efficace. Cruauté, vivacité, dynamisme et grossièreté de son trait en apparence brouillon, en font une lecture sauvage et tranchante. L'auteur se propose en tant que narrateur et guide de ses histoires, à la manière du gardien des Contes de la Crypte, mais avec comme finalité une morale sérieuse. ★ La dame de la chambre close ★ [ One Shot ● Titre original : Zashiki Onna 座敷女 ● Auteur : Minetaro Mochizuki ● Année : 1993 (VO) & 2004 (VF) ● Nombre de tomes parus : 1 ● Éditeur : Kodansha (VO) & Glénat (VF) ] Angoisse au rendez-vous avec ce one shot de l'auteur de Dragon Head ! Avec sa mise en scène et sa dynamique quasi cinématographiques, La dame de la chambre close nous plonge dans une atmosphère étouffante qui pèse et oppresse de plus en plus au fil de la lecture, tout en maintenant le suspens jusqu'au dénouement. Le style de l'auteur, qui joue sur l'équilibre entre expressivité et le côté figé des personnages, s'accorde parfaitement à cette histoire. C'est une lecture terriblement prenante où le malaise s'insinue lentement mais sûrement ! Quelques auteurs ★ ☆ ● Junji Itô [ Né en 1963 ] On ne présente plus cet auteur prolifique au style tourmenté ! Ses nombreuses œuvres ont chacune des intérêts divers, mais si tu veux des valeurs sûres, tourne-toi vers Spirale et Tomie. Pour quelque chose de plus expérimental et déstabilisant avec des poissons (petits et gros) et du gaz, Gyo est plus que conseillé. Mais pour rester dans la sobriété et les classiques, tu peux lire sans crainte son adaptation de Frankenstein, un beau mélange entre l'Itô-style et l'esprit du livre à l'origine du mythe. Si toute sa bibliographie t'intéresse, viens voir de plus près les articles de quelques autres œuvres ici, là et là-bas. ★ ☆ ● Knife Senno [ Né en 1960 ] Auteur un peu touche à tout à ses débuts, il a fini par se spécialiser dans l'horreur, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Chez nous, ses oeuvres sont publiées chez Soleil et on y trouve Sister, La fin de l'Eden et Shitaro-kun. Meurtres, zombies, monstres, gore, jeux sur les peurs sordides et figures de poupées, pour un mélange de sanguinolent et de grotesque réussi ! ★ ☆ ● Shigeru Mizuki (on a même un article sur lui sur BGO) [ Né en 1922 - Décédé en 2015 ] Un auteur culte aux œuvres très riches ! Pour un Halloween aux couleurs du folklore japonais, branche-toi Mizuki et lis Kitaro le repoussant, un manga qui a permis aux yokai et à tout ce savoir culturel de ne pas tomber dans l'oubli après la 2e Guerre Mondiale. Il existe également une adaptation animée assez courte et de très bonne qualité. Dans cette série, tu suis les aventures du dernier descendant d'une lignée de fantômes, accompagné par son papa qui est sorti de son œil. Côté fantastique, il y a aussi 3, rue des Mystères ! Il s'agit d'un recueil de petites histoires d'horreur plus classiques, avec un début et une fin à chaque fois. Les dessins de Mizuki sont ultra naïfs et vieillots, mais c'est tellement unique ! Merci à Kaf pour son aide précieuse. ☆ Sur Belgotaku Sur le forum Belgotaku, on a aussi quelques petites choses pour te fournir ta dose de frissons sucrés ! ★ La chasse est ouverte : récolte les friandises dispersées sur le forum ! ★ Viens lire quelques histoires à propos de yurei, ces fameux fantômes japonais ! ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ Pour l'épisode 1, c'est par ici ! ★ ★ ★ ★ ★ ★ Et toi, c'est quoi ton classique manga pour Halloween ? As-tu déjà lu l'une ou plusieurs des œuvres présentées ? ★ ★ ★
  22. Les "Box surprises"

    Bonjour à toutes et à tous, on commence notre premier sujet pour avoir un peu vos avis si vous avez testé la chose avant qu'on se lance dans l'aventure. En gros, ça fait un moment que nous sommes intriguées par les BOX surprises en provenance du Japon, il y a notamment NIHONBOX ( http://www.nihonbox.fr/)et CANDYSAN (http://www.candysan.com), l'une est plus portée sur les "goodies" de ce qu'on a vu et l'autre les bonbons et la nourriture en général. D'où le fait qu'on classe ce sujet dans le Fourre-tout Notre question : avez-vous testé ? Et si oui, quel est votre avis? Personnellement (Missa-san) j'ai déjà testé la Wootbox jusque maintenant (la box 100% jeuxvideo.com) mais franchement déçue du contenu, même si ça reste la moins cher du marché à en voir les tarifs...Du coup je suis septique à me lancer dans une autre box. Donc voilà, on espère qu'un autre débat de ce type n'a pas déjà eu lieu (on a pas trouvé...) sinon les Admins, n'hésitez pas à déplacer le sujet ou le supprimer si c'est un doublon ^^ À bientôt !
  23. Ouf ! Cet article est enfin sorti ! xD Voici le (​très attendu) guide du parfait héros de shonen nekketsu ? ! Vous avez toujours pensé que vous étiez destiné à un avenir radieux plein de combats et de bouffe ? Cet article est fait pour vous ! Mais si tu préfères le rose, voici un petit guide de l'amour, pour devenir une parfaite héroïne de shojo. -Je suis sans famille et je m'appelle Remi ♪- ≫Pour être un bon héros, il faut : ✎ aimer la bouffe ! Pourvoir manger des quantités astronomiques de nourriture, avoir le ventre plein et savoir se battre juste après ! ✎avoir moins de 18 ans ! ✎être capable d'assumer la responsabilité de la terre entière tout en continuant à étudier et à passer de classe. ✎ne surtout pas porter de lunettes (et avoir des cheveux en pétard, si possible). ✎être gentil/un peu naïf/insouciant et avoir des valeurs. ✎ne jurer que par le combat et ne pas être très intelligent, mais avoir un ami qui comble ce défaut . ✎avoir eu un passé difficile/douloureux. -Car on a besoin d'affection dans la vie ♪- ≫Le vrai héros de shonen aura toujours des parents tout sauf "normaux". Voici, ici, quelques types de parents qu'on retrouve souvent : ✎ Des parents absents dès le début : soit ils sont morts, soit c'est parce qu'ils se sont barrés en laissant leur enfant mineur se débrouiller seul dans la vie. Si le héros a de la chance, ils pourront peut-être le laisser sous la garde d'un proche... Mais dans tous les cas, ils se barrent quand même. Dans la plupart des cas, ce sont souvent les papas qui se font la malle. Pourquoi s'occuper de son propre enfant quand on peut se payer des vacances trankilou à Hawaii ? ✎ Des décor-parents : ce genre de parents qui sont là dans le seul but de créer une sorte de "cadre familial" pour le héros. Leur niveau d'utilité atteint souvent le zero absolu. J'aime bien leur côté "no stress". Le héros pourrait adopter un bébé-démon que ça ne les empêcherait pas de continuer à vivre paisiblement. ✎ Des parents aimants ou parents flash-back : là, il faut faire attention ! On dirait que plus un parent démontre de l'affection pour le héros, plus il a une durée de vie limitée. D'ailleurs, ce type de parents meurt avant le début de l'histoire. Pourquoi "parents-flashback" ? Parce qu'ils sont morts et qu'on ne les retrouve que dans les flashback. -Et je me balade avec tous mes amis ♪- ≫Au cours de son aventure, le héros rencontrera plusieurs types de personnes. Les plus importantes seront : ✎Une fille, qui servira à alimenter l'intrigue romantique, avec de gros seins et, si possible, dotée de pouvoirs de guérison. C'est un personnage très important. Sans elle, qui jouerait le rôle du personnage souvent kidnappé ? ✎Un rival : le bishonen de service qui rend gaga toutes les filles. ✎Le sensei : c'est rare de trouver un sensei sérieux de nos jours. Ce sera souvent quelqu'un qui se fait passer pour un idiot, mais qui reste néanmoins très puissant. ≫Un bon héros doit avoir cette "aura" qui attire les gens et qui l'aidera à accumuler les potes au fil de l'histoire. À la fin, 90 % des persos seront ses amis ! ≫Les amis obéissent à une certaine règle qui se transmet de génération en génération : si tu t'es fait battre par le héros et que t'es pas son rival principal, ta puissance décroîtra progressivement (les amis-rivaux du début paraissent faibles au fur et à mesure que l'histoire avance). ✎"Plus il souffre, plus il est fort". Dans un vrai combat, il faudra d'abord attendre que le héros soit énormément amoché pour qu'il montre sa vraie force (loi du déploiement de puissance tardif). ✎Au niveau des blessures, il y aura toujours le filet de sang qui coule de ta bouche, le vomissement instantané de sang suivant un coup dans le ventre, le sang qui coule de la tête, ... ​ça donne un petit côté "badass" ! ✎"Le mode combat". Quand le héros est vraiment énervé dans un combat, ses yeux changent et deviennent plus petits (avec les sourcils froncés) et en plus, il est entouré d'une aura de badassitude extrême. Ça signifie que le combat touche à sa fin parce qu'il va lancer son attaque la plus dévastatrice. ✎ "La politesse avant tout". Quand un perso parle ou raconte sa vie, le combat s'arrête pour qu'on puisse l'écouter. Les ennemis ont aussi un cœur, hein. Ce n'est pas parce qu'on est ennemis qu'on ne peut pas s'arrêter de temps en temps pour discuter. On s'en fout du pote qui est au bord de la mort à côté et qui a besoin d'aide immédiatement. Le discours sur l'amitié avant tout ! ✎Crier son attaque ! Sinon, ça marche pas, désolée .. ✎Dès que le héros a compris l'attaque de son ennemi, celle-ci n'aura plus aucun effet sur lui. Par contre, l'inverse n'est pas souvent sûr. L'attaque que le méchant esquivera facilement au début sera la même qui le battra. ✎"La barrière du héros". Le héros ne mourra pas avant la fin. Tous les prétextes sont bons pour inventer une excuse pour le faire survivre. Exemple : c'est la réincarnation du fils du cousin de sa grand-mère malade. Celle-ci qui pouvait se téléporter dans le temps. Cette capacité que possède le héros, comme par magie, lui a permis de remonter le temps et d'éviter une mort certaine. Et c'est comme ça que le héros a survécu à la destruction de la terre. ✎ "La seconde chance". Un héros qui perd un combat aura toujours la chance d'avoir sa revanche où il vaincra enfin son ennemi. ✎Si le héros l'a déjà battu une fois et qu'il n'est pas trop moche, il deviendra son ami. ✎Un méchant qui se respecte ne portera jamais le coup final rapidement, il passera d'abord son temps à rire et à raconter sa vie tout en expliquant pourquoi son attaque parait imparable. Et il se fera rétamer à la fin. ✎"La logique imparable du méchant". Le grand méchant ne viendra jamais combattre le héros quand celui-ci est encore faible. Il attendra que le héros soit assez fort pour le vaincre mais sera étonné que celui-ci ait réussi à le battre. -seems legit- ✎Il y a aussi la règle de la beauté du méchant : "plus il est beau/charismatique , plus il est puissant". Magnanimes : Nanatsu no Taizai , Yuyu Hakusho, Katekyo Hitman Reborn, HunterxHunter, Dragon ball Z , Saint Seiya, Naruto, Naruto Shippuden, Bleach, Beelzebub, Fairy Tail, One Piece, One Punch Man
  24. Hello tout le monde ! Voici les mangas dont je me sépare : 1 euro/piece !! Naruto , tomes 1 à 40 , 40 euros Gekkan Shoujo Nozaki-kun , tomes 1 à 8 , 4 euros ( ils sont en anglais. ) Lupin The 3rd, tomes 1 à 14, 14 euros ( en anglais ) One pièce, tomes 1 à 80, 80 euros Yu Yu Hakusho, tomes 1 à 19 ( intégrale ), 19 euros Doraemon, tomes 1 à 34, 34 euros HunterxHunter, tomes 1 à 32 , 32 euros Claymore, tomes 1 à 1 , 1 euro Sailor Moon, tomes 1 à 18 , 18 euros Dragon ball, tomes 1 à 42 , 42 euros Gintama, tomes 1 à 31, 31 euros Space Patrol Luluco , Fake Tokyo Ghoul, tomes 1 à 14 , 14 euros J'ai pris une photo avec quelques mangas : Les modalités de vente/paiement : La vente ne peut se faire qu'en mains propres ( pas sales , désolée ) La vente ne se fera qu'au Japon. Les frais de mon voyage au Japon seront à votre charge ( plus d'infos en MP )
  25. Bonjour à toutes et à tous! Moi c'est Fabrice. Entre le boulot et les études, j'ai décidé de me lancer à fond dans ma passion qui sont les figurines tirées de manga, pour décompresser un peu. J'ai donc pris l'initiative de prendre petit à petit des clichés des figurines constituant ma collection, d'en faire des critiques en tentant de rester objectif afin de la faire partager. J'avais déjà ouvert un sujet ici-même il y a 2 ans de cela mais ne disposant pas du nécessaire pour pouvoir prendre le type de photos que je voulais, j'avais un peu laissé tombé. Et donc voila, j'ai dû faire le tour d'une petite dizaine de figurines pour l'instant sous forme de vidéos. Ma collection consiste majoritairement en du One Piece, Dragon Ball et Naruto mais je compte me diversifier grandement à l'avenir. En ce qui concerne les gammes, ça part des Banpresto aux figurines de chez Tsume en passant par les P.O.P. de chez Megahouse, donc il y a de tout! A terme, je n'exclue pas non plus parler de manga/anime (cf: la bannière) suivant comment ça évolue et mes envies. Voici ma collection: Mes figurines issues de l'univers de One Piece: Mes figurines issues de l'univers de Dragon Ball: C'est tout pour le moment.
×