Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'comédie'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Belgotaku
    • Coin Info
    • Présentation des nouveaux
    • Blog
  • Évènements
    • Sorties IRL
    • Conventions manga/anime
    • Boîte à idées
    • Archives évènements
  • Mangas et Animes
    • Discussions - débats - news
    • Articles Manga - Anime
  • Multivers Otaku
    • Société
    • Médias
    • Jeux Vidéo
    • Espace Art
  • Hors Sujet
    • Espace détente
    • Petites annonces

Calendars

  • Belgotaku
  • Evènements

Found 218 results

  1. Bonjour à tous, Cette année encore vous êtes demandés pour animer l'édition 2017 du Salon Pets-en-paix . Pour cela nous avons besoin de former une équipe « BGO 100 péteurs » qui animera l’événement ! Cette grande convention se déroulera les vendredi 36 octobre au soir au dimanche 38 octobre. Qu'est-ce que c'est ? Les péteurs sont souvent des personnes esseulées, sans famille et sans amis. Ce salon permettra de réunir tous les plus grands péteurs du coin. Au programme : - concours de pets silencieux - concours de pets bruyants Tu veux bien péter tranquillement tout en représentant notre belle communauté? Tu veux discuter de tes exploits olfactifs les plus foufous avec les visiteurs et leur faire sentir notre univers? Tu veux péter entre potes et créer de nouvelles odeurs pour le public? Péter ensemble dans un même espace clos et participer à une expérience (mal)odorante enrichissante? Si oui, tu as toutes tes chances de faire partie de l'équipe ! Nous recherchons bien sûr des péteurs sérieux et motivés pour mener les préparatifs sans encombre et dans les temps. Nous vous rappelons également que vu le succès de ce salon, et malgré que nous ayons besoin d'un grand nombre de péteurs, le nombre de place n'est pas illimité. ( nous aurons un total de 30 péteurs expérimentés pour ces 3 jours de folie!) Nous ne ferons pas de distinction entre anciens et nouveaux péteurs , tout le monde peut donc venir péter en toute tranquillité.  Si tu veux faire partie de l'aventure et vivre 3 jours de rêve, de passion et de pets avec l’équipe BGO 100 péteurs , n'hésite pas et envoie ta candidature en commentaire. Avant de le faire, assure toi bien de savoir péter, on ne tolérera aucun panne de flatulences ! La répartition des groupes sera la suivante: Place pour responsable pets: 1 Nombre de places pour les pétueurs silencieux : 5 Nombre de places pour les péteurs bruyants : 16 Nombre de places pour les senteurs de pets silencieux : 6 Nombre de places pour les senteurs de pets bruyants : 2 Qui sont le senteurs de pets ? Les senteurs de pets sont des personnes qui sentent les pets pour juger de leur qualité. Ils seront principalement les membres du jury des différents concours . Charte des péteurs : Une seule règle : Ne jamais être en panne de flatulences ! Pour d'éventuelles questions, je suis à votre disposition par mp ou sur ce topic ;-) Bien à vous, Luna
  2. Hey ! Vous avez toujours rêvé d'être populaire IRL ? Vous avez tout essayé, mais vous n'y arrivez pas ? Ce n'est pas grave ! Ici, sur BGO, vous avez une chance de réaliser (partiellement) votre rêve. Avec ces astuces, vous ne deviendrez peut être pas populaire, mais au moins vous donnerez la sensation de l'être ! N'est-ce pas merveilleux ? J'ai concocté pour vous les vraies astuces qui marchent de la mort qui tue et qui vous feront passer (même si ce n'est absolument pas le cas) pour un membre hyper populaire sur BGO. ________________________________________________________ Première chose à faire : passer énormément de temps sur sa messagerie personnelle Kesk'ilfofèr ? Utilisez toutes les techniques possibles (cliquer sur un MP, aller simplement dans sa messagerie personnelle, etc. ). Pourquoi ? Très simple. Vous devez donner l'allusion d'être tout le temps en train de MP les autres membres ou en train de partciper aux MP groupés secrets de la BGO sphère secrète. Ça donnera l'impression que vous êtes toujours au courant de tout et que tout le monde adore parler avec vous. Ouais, mais comment les autres le sauront ? Il suffit d'afficher la liste de connectés. On peut voir la page que consulte un membre. Dans votre cas, il faut que votre pseudo soit souvent associé au "Actuellement sur son messager personnel" Deuxième chose à faire : commenter ses propres statuts Tout de suite, ça fait un peu No life mais c'est pour la bonne cause. Faites en sorte de répondre à toute personne qui commente votre statut (même si ce n'est pas vraiment nécessaire). Cela permettra de booster le nombre de messages de votre statut et ça donnera l'impression que beaucoup de membres vous trouvent très intéressant. Troisième chose à faire : cliquer sur ses nouveaux posts Ici, le but est d'augmenter le nombre de vues de votre topic. Utilisez toutes les méthodes possibles (actualiser la page, cliquer sur le lien dans la page d'accueil, etc.). Les personnes qui verront qu'en moins d'1h vous avez déjà plus de 100 vues, penseront que tout le monde se précipite pour lire tous vos posts. Quatrième chose à faire : répondre à chaque commentaire Là, il faut être au taquet. Dès que quelqu'un poste une réponse à votre topic, répondez -lui directement avant qu'un autre membre poste quelque chose. Il faut surtout éviter les réponses groupées ( répondre à plusieurs membres en un seul post ) Le but ici est d'augmenter le compteur de réponses de votre topic. Cela donnera l'impression que votre topic est un succès total. Cinquième chose à faire : ajouter des amis sur votre profil Que ce soit de membres que vous ne connaissez pas ou que vous n'aimez pas spécialement, ajoutez-les ! Il est très rare qu'un membre refuse ce genre de demande . Une personne qui viendra sur votre profil se dira que vous connaissez tout le monde et que tout le monde vous aime. _________________________________________________________ Petite note qui passera inaperçue: j'espère que cette micro touche d'humour vous aura plu et qu'elle aura fait esquisser, même aux plus grincheux, un petit sourire discret.
  3. Mitsuko Attitude

    Synopsis : Mitsuko, une adolescente énergique, se trouve un jour confrontée à la solitude lors du décès de son père. Elle ne reste cependant pas longtemps dans l'entière autonomie dont elle était fière. Son oncle, qu'elle connaît à peine, la prend sous son aile et lui offre une place chez lui. Notre héroïne ne tarde pas à découvrir les comportements atypiques des membres de sa nouvelle famille et vient même à se prendre au jeu... Fiche : ​​ Titre original : Kekkô Kenkô Kenzoku ​Origine : Japon - 2009 ​Type : Josei Genre : Gastronomie - Slice of Life - Comédie Auteur : KURIHARA Mamoru Éditeur : Éditions Delcourt Tomes : 6 (Terminé) Adaptation en anime : Non ​Mon avis : Ce manga compte parmi les premiers mangas que j'ai lu (et les plus originaux). De ce fait, il m'est très cher et c'est pour cela que je rédige un article le concernant. L'histoire de Mitsuko n'est pas comparable avec celle des héroïnes typiques de shojo. Dans ce manga, nous passons par diverses émotions. Il y a du rire, de l'émoi... En fait cela relate une vie bien mouvementée. Comme dit dans le synopsis, la famille de son oncle est quelque peu différente de la normalité. Ou très distincte...? Dans cette œuvre est expliquée le fonctionnement des enzymes que contient notre alimentation... Étant donné mon intérêt vis-à-vis de la bio et de la cuisine, c'était tout simplement top ! Mais bien sûr, il n'y a pas que ça ! Mitsuko Attitude ce sont de délicieuses rencontres (et c'est là que vont commencer à se manifester nos émotions), de l'amour, une petite canaille de CP du nom de Anjou, Petit Four le chien flippant mais tellement adorable, et des passages assez WTF. Mitsuko va donc trouver l'élu de son coeur (Naruto​... c'est pas un husbando... C'est un vrai gars qui s'appelle Naruto, pas celui du manga portant ce nom juste pour dire OxO) à travers ses péripéties (... qui en entraineront d'ailleurs de nouvelles). Ô grand malheur pour elle, devenue obsédée par la santé comme sa famille adoptive, car celui-ci s'avère prendre très à la légère son hygiène de vie. Il ​dissimule cependant un pesant secret. Ce dernier ne veut guère en faire part à Mitsuko de peur de la perdre... Mais leur amour est puissant alors rien ne peut les séparer, même pas ce dont il redoute. Un passage que j'affectionne particulièrement : Concernant les dessins, le coup de crayon est précis et fort agréable. De plus, l'auteure possède un style bien à elle, ce qui rend le manga d'autant plus sérieux (ses visages n'ont rien à voir avec ceux des shojo aux "grands yeux lumineux"). Bon, après elle ne va pas dans de gros détails pour les expressions du visage mais c'est plutôt dans le décor (et les mets qu'elles nous présente ) que je juge cela. Kurihara Mamoru s'est lancée très tôt dans le domaine du manga. C'est à 17 ans qu'elle publie son premier manga dans le magazine Shôjo Fiend. ​Celui-ci porte le nom de Tokimeki Kara Hajimaru. ​J'ai remué ciel et terre pour trouver une case de sa première œuvre mais ce fut un échec total, désolée >~<. Ses mangas ne sont pas très populaires, mais franchement, je trouve que cette auteure a du potentiel, et ce serait bien que Mitsuko Attitude soit relancé dans les libraires en Europe >u<. Plus original que ça en tranche de vie parmi les mangas d'il y a une décennie, y'a pas​. Sinon j'ai pu voir qu'elle était en coopération avec Natsuko Wada (和田 奈津子​) sur un manga parlant de Marie-Antoinette si j'ai bien compris x). Voici l'auteure en possession de son dernier manga (Tsubutsubu Seikatsu) dont la commercialisation a malheureusement été stoppée : Si quelqu'un avait déjà lu ce manga, qu'il se manifeste èoé! Je serais ravie de savoir son avis *^*. Source: http://www.manga-news.com/index.php/auteur/KURIHARA-Mamoru
  4. Kiss him not me

    Kiss him not me - watashi ga motete dousunda Synopsis Serinuma est une fujoshi et ça se voit. Elle ne cache pas son amour pour le yaoi et passe son temps à fantasmer sur des perso d'animé et à imaginer les garçons de sa classe sortir ensemble. Malgré son côté otaku prononcé, ce n'est pas une fille renfermée : elle est amie avec tout le monde et les garçons la considères comme une camarade de classe ordinaire. Jusqu'au jour où... Un beau jour, suite à la mort de son personnage favori dans un animé, Serinuma reste enfermée plusieurs jours chez elle sans manger. A son retour au lycée, elle a fortement maigri et est devenue une tout autre personne. Les garçons ne restent pas insensibles à son charme. Ils vont rapidement tomber amoureux d'elle. Mais de son côté, Serinuma les considère toujours comme ses amis et les traite comme tel. Ces pauvres gars vont donc se retrouver à former (un peu contre leur gré) un groupe d'amis (ou chacun essayera de se rapprocher de Serinuma tout en empêchant les autres d'avoir du temps seuls avec elle) et se verront embarqués dans toutes les aventures de cette jeune fujoshi qui ne remarque pas leurs sentiments. Après tout pourquoi ça devrait être une prince et une princesse ? Deux prince ensemble et une princesse cachée dans les buissons en train de se rincer l'oeil c'est bien mieux! -> voici la philosophie de Serinuma Fiche technique Titre original : Watashi ga Motete Dōsunda Episodes : 12 x 23min Année : 2016 Studio : Brain's Base Editeur : Wakanim Mon avis Je me suis vraiment bien marrée en regardant cet animé. Je vois déjà venir les regards sceptiques me disant que c'est du déjà vu et que des histoires shojo avec des otaku/fujoshi il y en a plein (Otaku girl, ma copine est fan de yaoi). Mais je vous arrête tout de suite, il y a déjà une différence majeure : ici ce n'est pas une otaku avec un gars qui l'aime, non... Ici, c'est du reverse harem ! Notre brave fille est entourée de 4 gars (et une fille) qui la veulent. Ils sont prêts à tout pour ne pas laisser d'opportunités à leurs concurrents et essaient de profiter de chaque occasion pour avec Serinuma... Ce qui veut dire qu'ils vont se retrouver emmenés dans plein de trucs otaku sans forcément se rendre compte dans quoi ils s'embarquent (mais ils y vont toujours de leur plein gré et avec bonne volonté). Le pourquoi j'ai aimé cet anime est assez simple. Je l'ai aimé parce qu’il m'a fait rire. Même si l'histoire est assez basique, les gags sont bien faits et il y a quelques passages bien épiques. J'en cite quelques uns en vrac sans trop spoiler : les mecs qui se retrouvent embarqués à au Comiket et qui doivent aller acheter des fanzines yaoi pour Serinuma (et les fanzineuses, en bonnes fujoshi, vont les prendre pour des couples homo forcément...), Serinuma qui leur offre a tous le même porte clé avec son bishonen préféré dessus (yay le cadeau trop romantique qui fout absolument pas la honte), quand un pèlerinage sur les traces d'un personnage historique ayant inspiré un animé se termine en "noooon je ne veux pas quitter la tombe du maitre" ou quand le frère apprend qu'elle a des garçons dans sa chambre et entre en criant "vous laissez pas avoir, c'est une otaku pourrie" et que les gars répondent "ouais, on sait"... Bon je suppose que raconté comme ça, ça a pas l'air super drôle, mais je vous jure qu'insérées dans l'animé, les réactions totalement a côté de la plaque de l'héroine et ce qu'elle fait endurer à ces pauvres gars ont de quoi faire rire. Quelques images Source Nautiljon
  5. Il est l'heure de reprendre le clavier les amis ! Tout ça sonne comme un réveil qui sortirait de sa léthargie le ronflex qu'était devenu notre blog. Plus de Vagabond qui a pris son indépendance après avoir vidé notre caisse (qui était déjà bien maigre), on retrouve désormais Kyle hyde, délinquant et membre au nombre impressionnant de méfaits sur BGO, à la rédaction (et faudra s'y faire, je crois, peut-être...). BREF ! On relance le tout avec Magical girl ☆ boy, une excellente surprise de chez Akata et de sa collection WTF ! Malgré notre pauvreté, c'est avec une tornade de paillettes, de rose et de dentelles qu'on vous relance dans la lecture de nos articles ! À très bientôt les zamours. <3 Magical girl ☆ boy Synopsis Tout le monde a rêvé d’être une magical girl ! Ne le cachez pas ! Garçon comme fille, on rêve d’avoir un uniforme clinquant, un sceptre magique, une mascotte mignonne et surtout, le besoin de protéger celui qu’on aime des forces du mal. C’est un peu près tout ça que va vivre la jeune Saki Uno qui, du jour au lendemain, rencontrera un yakuza lui proposant de devenir une magical girl. Sauf qu’en réalité, lorsque son pouvoir s’éveille elle devient un gars. Elle ne possède pas vraiment de pouvoir et sa mascotte est un hybride entre le corps d’un ourson et la tête peu rassurante d’un yakuza. Elle aura néanmoins l’occasion de défendre le garçon qu’elle aime ! Malheureusement lui aussi est naze. Bref, une nouvelle aventure de magical girl ! Fiche technique Titre original : Mahou Shoujo Ore Auteur : Mokon Icchokusen Année de publication : 2012 (Japon) - 2017 (France/Belgique) Éditeurs : Fusion Product (Japon) - Akata WTF (France) Nombre de tomes : 2 (Japon) - 2 (France) [Fini] Commentaire Vous connaissez ceci ? Cette impression d’atteindre un nouveau niveau d’éveil ? Bouddha l’a atteint à travers une longue vie de méditation. Et Jésus, par son empathie et la douleur sur la croix. Vous, vous allez le vivre via Magical girl ☆ boy. Autant dire que c’est une façon rapide et moins pénible de vous détacher du monde matériel et superficiel capitaliste qui nous entoure ! Rah fichtre, je m’emballe encore à faire des comparaisons douteuses et évasives… Pour revenir à magical girl boy, c’est un véritable hommage à ces nombreuses filles qui se sont dressées face aux ténèbres, sans pudeur et avec la force de l’amour. Sauf que le tout est tourné à la dérision dans un univers complétement cliché et assumé. On ne va pas établir la longue liste des clins d’œil, de la fille qui rêve de devenir une idole amoureuse du frère de sa meilleure amie et de la menace invisible. Le véritable hommage via cette lecture est dédié à l’humour et au divertissement ! Et c’est là que toi, gentil lecteur, tu rentres en jeu. Difficile de ne pas saisir l’univers tellement il est simple, mais il possède un charme rocambolesque. Son histoire ? À quoi bon en avoir, tant qu’on a des personnages bétonnés et des situations tournées en ridicule. Ces pages sont comme un livreur de bonheur et apportent à son lecteur le rêve d’un monde sans pleurs (check mon flow lvl high). C'est très viril, mais ça reste accessible aux femmes. Le dessin et le découpage des pages sont relativement classiques, mais arrivent à endosser le style froufrous et paillettes à merveille. On reste bouche bée quand notre héroïne se transforme en gars musclé affublé d’une jupe, décolleté et sceptre à la main (précisons qu’il a bien une culotte... je vous voyais déjà venir bande de petits pervers). Le chara-design supporte parfaitement l’aspect frais de l’univers et apporte cette fraicheur nécessaire à son récit. C’est vraiment agréable de suivre cette aventure quand le dessin se veut léger et sans prise de tête. Mention spéciale pour les couvertures dignes de ces vieux stickers brillants de Panini ! Rien que cela mérite un bon 9/10 pour l’investissement de l’éditeur qui veut vraiment offrir autre chose à son public francophone (c’est vous les francophones, au cas où). À travers cette critique très modeste, je voulais vous faire comprendre une chose : Magical girl ☆ boy, c’est un excellent titre sans prise de tête, amusant et bien fichu. Il se termine en seulement 2 tomes et quand on finit l’aventure, on a la sensation d’avoir passé un bon moment. Il nous reste l’envie d’y retourner plus tard pour revivre les gags what the fuck de l’univers. Pour moi, son défaut réside dans sa toute dernière partie, qui est assez expéditive et le potentiel est limite survolé. Mais ça serait une erreur que de rester bloqué sur ce dernier point. Avec ses personnages attachants, l’humour et le ton de l’univers, magical girl ☆ boy s’impose comme un titre que l’on conseille à un(e) ami(e) qui veut se changer l’esprit ! (sauf qu’en fait, quand on y repensera, on le relira pour le plaisir avant toute chose) Ça c'est toi après la lecture. (t'es le perso de gauche ou de droite, comme dans la politique)
  6. Haikyuu!!

    ~\\ Haikyuu!! //~ __ ____________________________________La majorité des joueurs de l'équipe du lycée Karasuno, prêts à en découdre ! ★ Synopsis ★ En allant à l'école, le jeune Hinata Shôyô est interpellé par les images diffusées sur les télévisions d'une vitrine. Un match de volleyball junior y est suivi. C'est à l'instant où un joueur plus petit que les autres entame une action flamboyante qu'Hinata trouve sa voie : de petite taille lui aussi, il veut suivre les traces du Petit Géant. Cependant, son collège ne disposant plus de club de volley, notre petit roux en devient un à lui tout seul et fait de son mieux pour s'entraîner avec ses amis venant d'autres clubs de sport, dans le but de participer avec eux à un tournoi. Peu efficace malgré toute l'énergie et l'incroyable détente d'Hinata, l'équipe perd face au Roi du Court, Kageyama Tobio. Hinata lui jure qu'un jour, il le surpassera. Plusieurs années plus tard, Hinata rejoint le club de volley du lycée Karasuno, où étudiait le Petit Géant. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il découvre qu'il devra faire équipe avec son rival Kageyama ! D'abord dubitatifs quant à sa petite taille, les membres de l'équipe découvrent en Hinata une puissance de saut inattendue, et en Kageyama un passeur redoutable. Travaillant tous ensemble, apprenant et évoluant comme un vol de corbeaux tout juste formé, la nouvelle équipe de Karasuno va relever de nombreux défis sans jamais baisser les bras. ★ Fiche technique ★ _____ __Connaissez-vous les signaux de l'arbitre au volley ? Hinata nous en montre un ! Série animée adaptée du manga du même nom. Auteur : Furudate Haruichi Réalisateur : Takayuki Hamana Studio : Production I.G Character Designer : Takahiro Kishida Genre : shônen, sport, comédie, école Première diffusion : 6 avril 2014 au Japon Nombre d'épisodes : 60, 3 saisons à ce jour (02/2017) Durée d'un épisode : 24 minutes Statut : en cours OAV : Haikyuu!!: Jump Festa 2014 Special Nekoma (2014) Haikyuu!!: Jump Festa 2015 Special Episode (2015) Films animés : Haikyuu!! Movie 1: Owari to Hajimari (récap de la saison 1) (2015) Haikyuu!! Movie 2: Shousha to Haisha (récap de la saison 2) (2015) Stage play : Haikyuu!! Hyper Projection Performance (2015), mis en scène par Yoshiyuki Hori.__ __ __ ★ Mon avis ★ C'est Alistair qui, en me montrant des images de l'inséparable duo d'imbéciles que sont Tanaka et Noya, m'a amenée à jeter un coup d'oeil à cet animé qui avait l'air très rigolo. Vous vous en doutez, je n'ai pas été déçue ! Le ton général de la série est très optimiste, toujours encourageant les personnages et les spectateurs à affronter leurs doutes et à passer les obstacles. La série le fait d'ailleurs d'une façon très humaine, presque tendre, tandis que dans la majorité des mangas/animés de sport, tout ne se règle qu'avec la force brute (c'est-à-dire uniquement par l'entraînement intensif). Ici, outre les évidentes périodes d'entraînement (qui sont plus motivées par le besoin des personnages à mûrir intérieurement, et pas seulement dans leur jeu sur le court de volley), les évolutions passent en grande partie par les échanges entre les persos, leurs relations, parfois même leur disputes. Cela rend l’œuvre très accessible, même aux spectateurs qui ne pratiquent aucune activité sportive. L'exposition du premier épisode passée, on entre dans le vif du sujet et on découvre un bout des compagnons d'Hinata et de Kageyama, qui leur apprennent déjà quelques bricoles. A partir de là, l'aventure commence vraiment ! __ _________________________________Quelques-unes des équipes rivales... Y a du monde !★ Les persos ★ Le charadesign est si efficace qu'on reconnaît chaque personnage de dos, au loin, dans le brouillard (bon peut-être pas à ce point, mais vous avez l'idée). Nul besoin de couleurs de cheveux artificielles ni de coiffures improbables ! La taille, la carrure, l'attitude de chaque personnage sont différentes. Compte tenu de leur nombre, d'ailleurs, c'est un sacré tour de force ! S'il y en a bien trois ou quatre (sur... une bonne soixantaine ? Au moins.) qui se sont autorisés quelques fantaisies, celles-ci restent réalistes (décolorations partielles, albinisme...). L'inventivité du mangaka originel concernant les coiffures est à louer avec beaucoup d'admiration : couettes, crâne rasé, bandeau, décoiffé, partiellement coiffé, court, long, mi-long, chignon, frange, mèche... Tout y passe avec beaucoup de naturel. Les visages ont également droit à un traitement très précis, chacun portant des variations de proportions et de forme de menton qui mettent les habituels « formes d’œuf » avec des « mentons pointus » un petit peu moins utilisés. Les personnages passant le plus clair de leur temps en uniformes, ces caractéristiques physiques étaient vraiment celles à développer, et c'est réussi ! Et bien entendu, il y en a pour tous les goûts : quelles que soient vos préférences, vous vous trouverez des amis comme des amants ! Yeyyyy ! Les personnalités sont également très travaillées. Certaines sont très nuancées, d'autres plus exagérées, et toutes répondent aux situations en adéquation avec leurs particularités. Cela déploie un très large éventail de points de vue, tous modelés par le passé des personnages, leurs faiblesses et leurs convictions présentes. Les persos interagissent selon leurs propres préférences, formant des duos ou des trios qui paraissent logiques tout en s'enrichissant de la présence l'un de l'autre. Je trouve vraiment agréable d'avoir réussi à donner à chacun une vraisemblance qui permet de s'y identifier, car sans idéalisation, sans perfection, il est plus aisé de faire passer des messages aux spectateurs : les personnages travaillent sur leurs défauts avec du temps, en se confrontant à des situations qui pourraient arriver dans nos vies à nous, et certaines paroles ont beaucoup plus d'impact ainsi. En ce qui me concerne, certaines d'entre elles m'aident encore aujourd'hui à évoluer : « Il suffit d'un peu de curiosité pour faire naître une passion », prononcé lors d'un moment de gros doute de l'un des personnages, qui l'encourage à entreprendre et à apprendre sur le tas, plutôt que de rester sur ses acquis. ★ L'esthétique ★ Les couleurs sont plutôt saturées, ce qui assure une reconnaissance facile des uniformes sur le terrain et donne un dynamisme tout particulier à l'action. De plus, ça permet de faire sentir le ton positif et optimiste de la série ! L'animation est de très bonne qualité puisqu'il s'agit d'un animé récent, et les jeux sur le rythme des images sont utilisés pour créer des ralentis et des accélérations très à propos. Les actions décisives sont traitées avec beaucoup de réalisme dans leur temporalité, quitte à y revenir quelques instants plus tard sous forme de flashback pour en apprécier toutes les subtilités, toutes les informations (car le volley étant un sport d'équipe sur une petite surface, l'action d'un seul joueur a des conséquences sur tout le court). Les actions sont d'ailleurs très bien décomposées : c'est grâce aux changements de cadre et de vitesse d'animation que le spectateur comprend ce qu'il se passe, où et avec qui, en un temps donné. Ainsi, les matchs ne sont jamais ennuyants, car à la fois dynamiques et didactiques (le spectateur qui ne connait rien au volley a l'opportunité d'en décortiquer les subtilités et le plus aguerri profite de la belle action). _______ _________L'action est décomposée de manière à ce qu'on en perçoive tous les points de vue.___________Exemple du style graphique,voire calligraphique, utilisé pour montrer la vitesse et la puissance de ce joueur de Seijo. Contrairement à Prince of Tennis, ici point de lancés lumineux ou de services faisant des étincelles. Les effets spéciaux sont au placard et l'animé n'en a pas besoin de toute façon. Les jeux de rythme et les mouvements d'éléments secondaires comme les gouttes de sueurs, les vêtements ou les déplacements d'air suffisent amplement à rendre compte de la force et du contrôle des joueurs sur le ballon. Les animateurs ont fait un énorme travail de recherches pour faire des équipes et du ballon des entités entières mouvant en interaction continue, soulignant une fois de plus l'ambiance réaliste et sans artifices de la série. __ ___Couverture du volume 2 de l'OST, starring Yama-dorable et Tsukk-amer.★ Le son ★ Le sound design est adéquat : ni trop de crissements de chaussures sur le parquet, ni trop peu, des chocs sur le ballon différents, adaptés à chaque façon de le frapper, quelques sons de souffle pour appuyer la sensation de vitesse, des petits bruits rigolos pour ponctuer une situation cocasse... Tout est bien dosé, comparé à la majorité des shônen/animés de sport que j'ai pu regarder jusqu'à présent. Tout est en nuance ! L'incroyable travail des seiyuu mérite d'être souligné : je trouve le jeu de la majorité très juste, très fluide ; il donne aux personnages plus de vie et de caractère qu'ils n'en ont déjà ! J'offre ma mention spéciale à Yuu Hayashi, doubleur de mon mari Tanaka, pour sa capacité à changer de ton, d'expression, de rythme et de volume à volonté ! ♥ Outre mon favoritisme évident, il s'est magnifiquement adapté au caractère extrême de cet idiot, qui peut passer de l'énervement à la gêne, du rire au plus grand des sérieux, du doute à l'affection, en quelques secondes seulement. La performance qui m'a le plus marquée est la façon dont il prononce « Sensei » dans l'épisode 2, après que Sugawara le reprenne à cause de son manque de respect sous la surprise de l'arrivée du directeur de l'école : un souffle très particulier qui s'étrangle presque dans un hoquet gêné entre les deux syllabes, dans lequel on sent toute sa nervosité en un seul petit mot. Gros big up, donc ! Wesh maggle ! L'OST est assez variée, les musiques sont toujours bien en lien avec ce qui se passe à l'écran. Les génériques sont assez différents, mais on retrouve quelques dénominateurs communs qui caractérisent la série : l'envie de mûrir, la volonté de surmonter les obstacles avec optimisme, les choses qu'on peut accomplir ensemble. Ces musiques remontent le moral quand on se sent patraque, et donnent du courage lorsqu'on doit accomplir quelque chose (un travail à rendre ou une séance de sport : testés et approuvés ;D) ! ★ 三(‘ω’)三( ε: )三 Concluroule 三(.ω.)三( :3 )三 ★ Meilleur animé de sport de tous les temps : réaliste et fun, plein de bons messages et de conseils subtils pour s'améliorer et trouver sa voie, c'est un véritable coup de coeur (Alistair, je te dois une reconnaissance éternelle) ! ♥♥♥ On est très impliqué dans les aventures des équipes, quelle que soit notre préférée. L'évolution des personnages, autant en tant qu'athlètes qu'en tant que personnes, est un plaisir à suivre. Le trait et les couleurs sont très agréables, le suspens et les scènes de tranche de vie également. Cela promet de bons moments à passer devant son écran ! Cet animé m'a beaucoup touchée et beaucoup apporté sur un plan personnel (c'est dingue comment une petite chose peut faire un déclic à un moment donné). En bonus, je me suis mise au volley avec Ali en suivant ce principe de rester curieux et d'essayer, ne serait-ce que pour voir, et ça fait plusieurs mois qu'on touche du ballon. Je m'amuse autant sur le court, malgré mon niveau de débutante, qu'Hinata avec ses amis ! (Je tiens à préciser qu'à la base, je suis absolument pas intéressée par le concept-même de sport, ce qui montre que cet animé est efficace et qu'il faut effectivement garder sa curiosité ! ^^) Je ne saurais que trop le recommander à quiconque aime rire et l'optimisme intelligent (et non pas le positivisme naïf et irréaliste de certaines œuvres), et qui apprécie de se sentir impliqué dans l'évolution de personnages très différents les uns des autres, mais toujours vraisemblables et dynamiques ! GO GO LET'S GO LET'S GO DATEKO !! (les vrais savent) Kageyama, Hinata, Nishinoya et Tanaka, les imbéciles de Karasuno. ♥ ★ Divers ★ Opening : Imagination by SpyAir Ending : Tenchi Gaeshi by NICO Touches the Walls DVDs : les deux premières saisons sont disponibles en coffrets DVD et Bluray. L'auteur : Furudate Haruichi est un mangaka né en 1983 dans la préfecture d'Iwate. Son œuvre la plus connue et la plus importante est Haikyuu!!. Ses autres créations sont King Kid (2008) et Kiben Gakuha, Yotsuya Senpai no Kaidan (2009 - 2010), ainsi que Nisekyū!! (2012) en collaboration avec Naoshi Komi. Sources ⚫ Furudate Haruichi - IMDb : http://www.imdb.com/name/nm6794152/ ⚫ Haikyuu!! Wiki : http://haikyuu.wikia.com/wiki/Haikyuu!!_Wiki ⚫ Toutes les saisons et tous les OAV - My Anime List : https://myanimelist.net/search/all?q=haikyuu ⚫ Haikyuu!! (TV) - Anime News Network : https://www.animenewsnetwork.com/encyclopedia/anime.php?id=15683
  7. Bonjour ! / Buongiorno ! Aujourd'hui j'aimerais qu'on parle d'un vrai sujet qui fâche. Je sais très bien ce qu'on va me dire : la communauté est fatiguée d'histoire qui divise, qu'on est plus aussi fraternel, le karma est contre nous ou encore qu'on est la consécration de la déchéance de l'Homme ... Mais moi, ça me reste dans le cœur et ça m’empêche de dormir depuis 3-4 semaines. ~~ Aujourd'hui je voudrais qu'on parle de votre façon de manger des spaghettis bon Dieu ! ~~ Je sais que dans cette communauté, des membres oses briser la sainto sainte façon de les savourer. Et cette façon barbare est de les couper ! Vous vous rendez compte ? C'est comme si vous veniez à couper votre propre cordon ombilical à votre naissance, ça se fait pas ... Moi ça me déstabilise. Alors non, ce n'est pas parce que je suis d'origine Italienne que ça me perturbe, c'est une question de respect et d'amour. Couper les spaghettis, c'est comme y mettre du ketchup, lire les sms du portable de votre copine/mec ou de ne pas se laver les dents le matin. Vous voyez où je veux en venir ? Mais je suis également quelqu'un de très ouvert donc je suis près à entendre les arguments (fondés j'espère) de la défense de la partie adverse. Aussi je vous invite à répondre à ces questions, histoire que le sujet ne tourne pas en rond : (je me suis inspiré de l'émission, c'est mon choix) - Avez-vous des proches qui font cela ? Comment vivez-vous votre quotidien ? - Est-ce que vous avez déjà essayé ? Si oui, comment faites vous pour vous regarder dans un miroir ? - Par amour, seriez-vous prêt à vivre avec quelqu'un qui fait ça ? - Pourquoi il n'y a pas de loi contre cette pratique ? Voilà une bonne raison de vivre notre propre civil war !
  8. Ca a toujours été gênant pour vous de dire : « je vais aux toilettes » ? , ça vous a toujours gêné que les autres entendent le fameux « ploc » de l’éjection ? ». Ce topic est fait pour vous ! ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁☁ ☁ ☁ ☁ Comment y aller incognito? ♧ Le plus simple et le plus connu est bien sûr de trouver un alibi : je vais arranger mes cheveux, je vais répondre au téléphone,… ♧ Si vous travaillez et que vous êtes dans un bureau, le plus efficace est de prendre une feuille où il y a des écrits pas très importants de préférence, se lever avec un air concentré et sortir de la salle. Ca donnera l'impression que vous sortez voir quelqu'un pour qu'il vous explique un truc que vous ne comprenez pas. ✓ Il ne faut surtout pas marcher rapidement, ayez un pas lent et assuré tout en gardant votre poker face. ☁ Comment gérer une catastrophe olfactive lors de l’éjection ? ♧ Il y a la technique du désinfectant pour les mains : prendre du PQ, y mettre du désinfectant et secouer le papier dans les airs. ♧ Directement vaporiser du parfum ( il ne faut pas faire trop de bruit, sinon les autres comprendront ce qui se trame ). ♧ Rester dans les toilettes jusqu’à ce que l’odeur parte ( technique pourrie qui t’oblige à passer du temps dans les toilettes ). ☁ Comment faire le moins de bruit possible lors de l’éjection ? ♧ Technique du PQ : prendre quelques morceaux de papier toilette et les placer sur l’eau. Ca permet d’amortir le choc ( il ne faut pas trop en utiliser non plus pour ne pas boucher le toilettes ). ♧ Tirer la chasse juste avant le lâcher de votre bombe pour masquer le bruit par celui de la chasse d’eau ( il faut être souple et rapide ! ) ☁ Si toutes les techniques des deux points précédents ne marchent pas ? Si la personne de la cabine voisine a tout entendu ? Et si l’odeur est tout simplement impossible à masquer? Quand cela arrive, il faut donner aux autres l'illusion que vous étiez dans une autre toilette . Pour cela, voici quelques techniques : ♧ Sortir de votre toilette, bien la refermer ,aller dans une autre et en ressortir au moment où la personne de la cabine d'à côté sort. Cela donnera l’impression que vous n’êtes pas celui qui a causé la catastrophe dans la toilette fermée. ♧ Sortir de votre cabine, allumer la lampe d’une autre toilette et laisser la porte ouverte. Prendre du temps pour se laver les mains en attendant que la personne d'à côté sorte et voit que vous venez juste de sortir de la cabine éclairée . ♧ Sortir de la toilette et se positionner devant en attendant que quelqu’un n’arrive ou qu'une personne sorte d'une autre cabine et faire une mine dégoûtée en ouvrant la porte . Cela donnera l'impression que vous venez juste d'y entrer . ✓ Attendre que la personne sorte des toilettes pour sortir vous fait perdre un temps fou, surtout si vous êtes dans la même situation. ☁ Et après ? ♧ Effacez toutes les traces qui peuvent prouver que vous venez des WC ( vérifiez l'état de vos vêtements, lavez vos mains et bien les essuyer,...) ♧ Revenez à vos occupations tout en respectant l'alibi que vous avez donné. Si c'est le téléphone, revenez avec un telephone en main,... ✓ Toujours se promener avec un paquet de papiers mouchoir au cas où il y aurait une pénurie de PQ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁ ☁☁ ☁ ☁ Voila ! C'était ma petite contribution pour Halloween, même si je ne suis pas trop dans le thème xD Avez-vous déjà utilisé ces astuces ? Ont-elles vraiment fonctionné ? En avez-vous d'autres ?
  9. Coucou !!! Aujourdhui, on va parler de : :kakawaii: :kakawaii: J'ai longtemps hésité à poster ce topic, mais je me suis dit que vu que c'est la période d'Halloween, c'est l'occasion de parler des toilettes ah ah ! Voici le tant attendu topic sur le types de défécations qui existent. Cette liste n'est pas exhaustive ! N'hésitez à ajouter ceux que je n'ai pas cités en commentaire. J'ai volontairement été brève dans les explications parce que je sais qu'il y a des membres qui ne se sentent pas vraiment à l'aise quand on parle "pipi-caca". ↠ La fusée Celui qui, dès que vous vous asseyez sur la cuvette, est déjà sorti. ↠ L’invisible On a l’impression que ça va sortir mais, à la fin, c’est juste un pet. ↠ L’inattendu A l’inverse de celui du dessus , on a l’impression que c’est juste un pet mais, ce qui sort est d’une toute autre nature. ↠ Le distingué Celui qui sort tout proprement et qui ne laisse aucune trace quand vous vous essuyez. ↠ Le crado Celui qui, au contraire du précédent, vous oblige à vous essuyer plusieurs fois. ↠ Aquaman Celui qui flotte sur l’eau. ↠ Le pimenté Celui qui sort ,mais qui vous laisse une sensation de picotements ou de brulure après l'éjection. ↠ Le fragmenté Celui qui sort par petits morceaux. ↠ Le revenant Vous faites votre besogne une fois et au moment où vous remettez votre culotte, vous en avez encore envie . ↠ Le timide Celui qui vous fait perdre du temps au WC pour ne finalement vouloir sortir que dès que vous remettez votre pantalon. ↠ Le costaud Celui qui vous force à pousser de toutes vos forces ( et même à transpirer ) ! ↠ L’obèse Celui qui est tellement gros que vous vous demandez si ça vient vraiment de vous. ↠ L’accrocheur Celui qui est à 99% sorti mais qui ne veut pas tomber et vous force à bouger pour le faire lâcher prise . ↠ Le putois Celui qui dégage une odeur qui pique le nez et parfois les yeux ! ↠ Le silencieux Celui qui tombe sans faire de bruit ( très rare ). ↠ Le bruyant Celui qui s’arrange toujours pour faire le plus de bruit possible . ↠ Le no-stress Celui qui prend son temps pour sortir. ↠ Splashman Celui qui provoque des éclaboussures tellement il est rapide . ↠ La mitraillette C'est le fragmenté, mais en plus rapide !! :kakawaii:
  10. (re) ◈ Hello ! ◈ ​Voici le topic "discussion" sur Yuri !! on Ice (conformément aux règles, au moins 5 membres regardent cet anime ) Quelques points importants : - Ce topic contient du SPOIL sur le derniers épisodes sortis ! - Assurez vous de vous mettre à jour pour ne pas vous perdre dans la discussion. - Pas besoin de la balise spoiler !! - Ne pas spoiler les autres séries ❝ Alors qu'il participe à une compétition particulièrement importante, Yûri Katsuki, talentueux patineur japonais, est écrasé par la pression et voit s'envoler toute chance de victoire. De retour chez lui, à Kyushu, il s'enferme chez ses parents, ne sachant plus très bien s'il doit continuer à patiner ou tout abandonner. Mais les choses changent lorsque le célèbre patineur russe Victor Nikiforov, son idole, se présente chez lui avec la ferme intention de l'entraîner.❞ ▶ Drame, Sport (patinage artistique) , tranche de vie et comédie ▶ Oeuvre originale ▶ Disponible chez Crunchyroll Sources : Nautijon 1ère fois que je regarde l'OP : « meh » 2ème fois : pas mal 3ème fois : c’est bien quand même 4ème fois : Trop bien !!!!! 5ème fois : * commence à chanter* « We were born to meet. Yes, are we !!!! » ( ché pas si ce sont le vraies paroles xD ) Sinon, ce que je peux dire de ce premier épisode, c’est que j’aime déjà les OST ! ( et je peux continuer à regarder un anime rien que pour les pistes.) Je ne sais pas si je suis la seule mais j’ai beaucoup ri xD Quelques scènes que j'ai trouvé marrantes : -celle où il revient chez lui et qu’il rencontre Minako xD - celle où il arrive chez lui et qu’on découvre qu’il a grossi Ca me rappelle mes années de secondaire xD A la rentrée , je m'arrangeais pour porter des habits amples pour pas monter que j'avais grossi xD Et en plus, je ne rentrais plus dans mes pantalons non plus xD . I feel your pain, Yuri xD Par contre, rien à redire sur la prestation de Yuri, c’était franchement beau à voir *__* J’ai même applaudi à la fin !! L’ED est super !!! Yes, are we !!! J’aime trop quand les persos parlent le russe et l’anglais ! xD Victor et la séduction ...xD Par contre, j’aime bien comment ça a l’air facile de perdre du poids dans les animes xD C’est rare que je trouve une série où j’aime bien tous les persos principaux . Ici, le trio principal est marrant et n'est pas énervant . Je ne sais pas si y a que moi mais quand j’écoute "On Love : Agape" , je pense pas à une personne innocente qui ne sait ce que c’est l’amour xD Mais "On Love : Eros" me donne envie de danser et c’est gai !! Mais je pense pas non plus à l’amour .. euh.. sexuel … xD J’ai peut-être pas la fibre musicale, en fait xD Yuri et moi avons beaucoup de points communs ,en fait quand il dit à la fin qu'il veut continuer à gagner et à manger son plat préféré ( la bouffe est la meilleure motivation ! ). You Only Live Once !! Mais je peux pas m'empêcher de rire en voyant le visage de Yuri en mode " chuis trop un beau goss" à la fin de l"ED Yaoi on Ice, la suite !!! Ca commence bien ! xD . Ché pas comment Yuri fait mais moi, si quelqu’un me parle en se mettant à un millimètre de mon visage en permanence, je serais tellement genre que je mettrais mes mains sur mon visage xD Clairement, j’aime bien les sauts qu’ils exécutent durant leur prestations . C’est tellement beau *___* On en apprend plus sur Yurio mais je vois déjà le drame arriver... Oula, le changement de Yurio quand il est "vulnérable" Les costumes de fin sont fabulous (comme dirait notre grande philosophe Maddi ) Sérieux, vous ne trouvez pas que la chanson Agape sur laquelle Yurio patine est juste magnifique ??? Mais ils ne pouvaient pas faire un match nul ????? Bref, les prestations ont toujours un bonheur pour les yeux ... Moi, quand je vois Yurio penser à son grand-père durant sa prestation :
  11. Ouf ! Cet article est enfin sorti ! xD Voici le (​très attendu) guide du parfait héros de shonen nekketsu ? ! Vous avez toujours pensé que vous étiez destiné à un avenir radieux plein de combats et de bouffe ? Cet article est fait pour vous ! Mais si tu préfères le rose, voici un petit guide de l'amour, pour devenir une parfaite héroïne de shojo. -Je suis sans famille et je m'appelle Remi ♪- ≫Pour être un bon héros, il faut : ✎ aimer la bouffe ! Pourvoir manger des quantités astronomiques de nourriture, avoir le ventre plein et savoir se battre juste après ! ✎avoir moins de 18 ans ! ✎être capable d'assumer la responsabilité de la terre entière tout en continuant à étudier et à passer de classe. ✎ne surtout pas porter de lunettes (et avoir des cheveux en pétard, si possible). ✎être gentil/un peu naïf/insouciant et avoir des valeurs. ✎ne jurer que par le combat et ne pas être très intelligent, mais avoir un ami qui comble ce défaut . ✎avoir eu un passé difficile/douloureux. -Car on a besoin d'affection dans la vie ♪- ≫Le vrai héros de shonen aura toujours des parents tout sauf "normaux". Voici, ici, quelques types de parents qu'on retrouve souvent : ✎ Des parents absents dès le début : soit ils sont morts, soit c'est parce qu'ils se sont barrés en laissant leur enfant mineur se débrouiller seul dans la vie. Si le héros a de la chance, ils pourront peut-être le laisser sous la garde d'un proche... Mais dans tous les cas, ils se barrent quand même. Dans la plupart des cas, ce sont souvent les papas qui se font la malle. Pourquoi s'occuper de son propre enfant quand on peut se payer des vacances trankilou à Hawaii ? ✎ Des décor-parents : ce genre de parents qui sont là dans le seul but de créer une sorte de "cadre familial" pour le héros. Leur niveau d'utilité atteint souvent le zero absolu. J'aime bien leur côté "no stress". Le héros pourrait adopter un bébé-démon que ça ne les empêcherait pas de continuer à vivre paisiblement. ✎ Des parents aimants ou parents flash-back : là, il faut faire attention ! On dirait que plus un parent démontre de l'affection pour le héros, plus il a une durée de vie limitée. D'ailleurs, ce type de parents meurt avant le début de l'histoire. Pourquoi "parents-flashback" ? Parce qu'ils sont morts et qu'on ne les retrouve que dans les flashback. -Et je me balade avec tous mes amis ♪- ≫Au cours de son aventure, le héros rencontrera plusieurs types de personnes. Les plus importantes seront : ✎Une fille, qui servira à alimenter l'intrigue romantique, avec de gros seins et, si possible, dotée de pouvoirs de guérison. C'est un personnage très important. Sans elle, qui jouerait le rôle du personnage souvent kidnappé ? ✎Un rival : le bishonen de service qui rend gaga toutes les filles. ✎Le sensei : c'est rare de trouver un sensei sérieux de nos jours. Ce sera souvent quelqu'un qui se fait passer pour un idiot, mais qui reste néanmoins très puissant. ≫Un bon héros doit avoir cette "aura" qui attire les gens et qui l'aidera à accumuler les potes au fil de l'histoire. À la fin, 90 % des persos seront ses amis ! ≫Les amis obéissent à une certaine règle qui se transmet de génération en génération : si tu t'es fait battre par le héros et que t'es pas son rival principal, ta puissance décroîtra progressivement (les amis-rivaux du début paraissent faibles au fur et à mesure que l'histoire avance). ✎"Plus il souffre, plus il est fort". Dans un vrai combat, il faudra d'abord attendre que le héros soit énormément amoché pour qu'il montre sa vraie force (loi du déploiement de puissance tardif). ✎Au niveau des blessures, il y aura toujours le filet de sang qui coule de ta bouche, le vomissement instantané de sang suivant un coup dans le ventre, le sang qui coule de la tête, ... ​ça donne un petit côté "badass" ! ✎"Le mode combat". Quand le héros est vraiment énervé dans un combat, ses yeux changent et deviennent plus petits (avec les sourcils froncés) et en plus, il est entouré d'une aura de badassitude extrême. Ça signifie que le combat touche à sa fin parce qu'il va lancer son attaque la plus dévastatrice. ✎ "La politesse avant tout". Quand un perso parle ou raconte sa vie, le combat s'arrête pour qu'on puisse l'écouter. Les ennemis ont aussi un cœur, hein. Ce n'est pas parce qu'on est ennemis qu'on ne peut pas s'arrêter de temps en temps pour discuter. On s'en fout du pote qui est au bord de la mort à côté et qui a besoin d'aide immédiatement. Le discours sur l'amitié avant tout ! ✎Crier son attaque ! Sinon, ça marche pas, désolée .. ✎Dès que le héros a compris l'attaque de son ennemi, celle-ci n'aura plus aucun effet sur lui. Par contre, l'inverse n'est pas souvent sûr. L'attaque que le méchant esquivera facilement au début sera la même qui le battra. ✎"La barrière du héros". Le héros ne mourra pas avant la fin. Tous les prétextes sont bons pour inventer une excuse pour le faire survivre. Exemple : c'est la réincarnation du fils du cousin de sa grand-mère malade. Celle-ci qui pouvait se téléporter dans le temps. Cette capacité que possède le héros, comme par magie, lui a permis de remonter le temps et d'éviter une mort certaine. Et c'est comme ça que le héros a survécu à la destruction de la terre. ✎ "La seconde chance". Un héros qui perd un combat aura toujours la chance d'avoir sa revanche où il vaincra enfin son ennemi. ✎Si le héros l'a déjà battu une fois et qu'il n'est pas trop moche, il deviendra son ami. ✎Un méchant qui se respecte ne portera jamais le coup final rapidement, il passera d'abord son temps à rire et à raconter sa vie tout en expliquant pourquoi son attaque parait imparable. Et il se fera rétamer à la fin. ✎"La logique imparable du méchant". Le grand méchant ne viendra jamais combattre le héros quand celui-ci est encore faible. Il attendra que le héros soit assez fort pour le vaincre mais sera étonné que celui-ci ait réussi à le battre. -seems legit- ✎Il y a aussi la règle de la beauté du méchant : "plus il est beau/charismatique , plus il est puissant". Magnanimes : Nanatsu no Taizai , Yuyu Hakusho, Katekyo Hitman Reborn, HunterxHunter, Dragon ball Z , Saint Seiya, Naruto, Naruto Shippuden, Bleach, Beelzebub, Fairy Tail, One Piece, One Punch Man
  12. ~\\ Prince of Tennis // Tennis no Oujisama //~ __ ★ Synopsis ★ Echizen Ryoma est un prodige du tennis. Il a gagné 4 compétitions consécutives et ne reste pourtant que l'ombre de son père, l'ex-joueur professionnel Echizen Nanjirou. Il entre au collège Seishun Gakuen (surnommé Seigaku), l'une des écoles possédant le meilleur club de tennis du Japon, et fait la connaissance de ses nouveaux coéquipiers. C'est avec l'aide de ses camarades que Ryoma apprend qu'aucun talent ne perdure sans entraînement et qu'il peut trouver sa propre façon de jouer au tennis. On les suit tous dans différents moments de leur vie quotidienne autant que dans ceux consacrés à leur sport favori. L'esprit d'équipe qui les unit leur permet à tous d'évoluer autant en tant que personnes qu'en tant que sportifs. Ryoma va rencontrer et se mesurer à de nombreux autres joueurs hors-normes qui l'aideront d'une manière ou d'une autre à s'approcher du niveau de son plus grand rival : son père. ★ Fiche technique ★ Série animée adaptée du manga du même nom.__ _______________________________La fine équipe ! Auteur : Takeshi Konomi Réalisateur : Takayuki Hamana Studio : Trans Arts Scénaristes en chef : Atsushi Maekawa (#1–97), Masashi Sogo (#98-178) Character Designer : Akiharu Ishii Compositeur OST : Cheru Watanabe Genre : shônen, sport, comédie Première diffusion : 10 octobre 2001 au Japon Nombre d'épisodes : 178 Durée d'un épisode : 22 minutes Statut : terminée OAV : Tennis no Oujisama Oshougatsu Special (New Year Special) (2003) Zenkoku Taikai Hen (The National Tournament) (2006) Zenkoku Taikai Hen Semifinal (The National Tournament Semifinal) (2007) Zenkoku Taikai Hen Final (The National Tournament Final) (2008) Tennis no Ouji-sama Another Story: Kako to Mirai no Message (Messages from Past and Future) (2009) Tennis no Oujisama Message in a Bottle (2009) Tennis no Oujisama Mini Theater (2009) Tennis no Oujisama PairPuri (2010) Tennis no Oujisama Another Story II - Ano Toki no Bokura (In our Time) (2011) Films animés : Prince of Tennis: Jump Festa 2002 - A Day of the Survival Mountain (2002) Tennis no Oujisama: Atobe Kara no Okurimono (Atobe's Gift) (2005) Tennis no Oujisama: Futari no Samurai The First Game (The Two Samurai, The First Game) (2005) Gekijouban Tennis no Ouji-sama: Eikokushiki Teikyuu Shiro Kessen! (2011) Film live-action : Tennis no Oujisama (2006), réalisé par Yuichi Abe.Note : la série Shin Tennis no Oujisama lui fait suite, avec des épisodes spéciaux et des OAV qui prennent chronologiquement place entre les deux séries. Elle est pour le moment arrêtée car elle a presque rattrapé l'avancée du manga qui, lui, est toujours en cours ! ★ Mon avis ★ Intéressée par les animés sportifs, je ne pouvais pas passer à côté de Prince of Tennis, dont l'excentricité des effets spéciaux faisait, semblait-il, la renommée (voir un peu plus loin). D'abord moqueuse, puis curieuse, je me suis donc plongée dans la série avec un gros a priori : « ça va être ridicule ». Grand bien m'en a pris, car j'ai changé d'avis et c'est désormais l'un de mes animés favoris ! \o/ Le début de la série m'avait laissée un peu dubitative, car il se veut très sérieux. Mais les personnages avaient l'air intéressants, alors j'ai continué ! L'ambiance se détend plutôt rapidement grâce aux liens entre les membres de l'équipe qui se dévoilent. La série alterne souvent entre entraînements, moments de vie un peu cocasses (big up pour les deux épisodes sur les légendes paranormales de l'école haha ♥), matchs de compétitions et interactions entre les personnages principaux et leurs rivaux ou adversaires en dehors du contexte du tennis. Ça lui donne un rythme facile à suivre et permet de respirer entre deux compétitions. Je me souviens en avoir eu un peu marre des matchs d'entraînement au début de la série, mais il aurait été abusé que Ryoma soit directement nommé titulaire juste après être passé faire coucou à ses nouveaux copains __ Quelques membres de l'équipe championne deux fois consécutives, Rikkaidai. Starring Kirihara J'ai-pourtant-l'air-si-innocent, tout à droite.★ Les persos ★ Outre le chara-design globalement très efficace (à part qu'on a plus l'impression d'avoir affaire à des lycéens vu la taille et la musculature, pas à des collégiens), autant sur les persos principaux que sur les secondaires, chacun d'entre eux a un caractère particulier qui rend leurs interactions naturelles et vraisemblables. Tous ensemble, ils sont parfois drôles, émouvants ou crispants : on ressent toujours quelque chose. Certains sont issus de stéréotypes (coucou Inui, le nerd à lunettes, et coucou Kaidoh, le gros dur), mais il y a toujours un élément inattendu qui s'ajoute pour casser ces sus-nommés stéréotypes (coucou la passion d'Inui pour la concoction de boissons cheloues et, apparemment, efficaces en tant qu'armes chimiques, et coucou l'amour de Kaidoh pour les chats) ! De plus, on les voit évoluer au gré des disputes, des défaites et des rencontres, ce qui est super appréciable. J'ai même fini par beaucoup apprécier Môssieur Ryoma Mon-ego-crève-le-plafond et devenir groupie de Môssieur Kirihara Je-suis-une-belle-ordure, c'est dire ! Niveau beaux garçons il y en a pour tout le monde en plus, étant donné le nombre d'équipes, et on les retrouve souvent ! Seul regret : les persos féminins qui s'excusent à chaque fois qu'ils sont victimes de harcèlement par des garçons (qu'on ne revoit plus de toute façon) sans avoir fait quoique ce soit. Ce n'est pas parce que, malheureusement, la société japonaise impose aux femmes de se faire petites et impassibles que ce n'est pas dérangeant à regarder. Certains persos (je pense surtout à Ann) qui sont présentés comme sachant se défendre, déterminés, volontaires, talentueux et loyaux perdent toute crédibilité, tandis que les autres (coucou Sakuno, toutes mes confuses), déjà pas vraiment développés ni utiles, ne servent à rien dans ces situations (ni pour l'histoire, ni pour les autres persos). Bénie soit donc Ryûzaki-sensei (l'entraîneuse de Seigaku), bien qu'elle soit très peu présente dans les entraînements et ne donne pas vraiment de conseils à ses joueurs. Mais j'm'en fiche, elle est badass, elle est vieille, elle est coul ! ★ L'esthétique ★ __ ___Bataille de polochons pendant un camp d'entraînement entre Seigaku et Rikkaidai. ___Admirez le dynamisme de ce puissant lancer !Rien de particulier ni d'original dans l'utilisation des couleurs ni dans le style graphique de manière générale. Cela dit j'aime beaucoup la façon de dessiner les yeux des persos masculins, il ne me semble pas qu'il y ait un trait particulier pourtant. x) L'animation est bonne malgré « l'ancienneté » de l'animé (diffusé sur des écrans cathodiques en 4/3 avec une qualité discutable, ça nous rajeunit pas), et devient bien entendu plus fluide jusqu'à la fin de la série. Mention spéciale pour la fluidité et le vraisemblable des vêtements lors des matchs. Ils font probablement partie des éléments les plus compliqués à animer dans ce genre de situations, et les artistes s'en sont bien sortis, au point de penser à faire entrevoir un bout de tronc (avec traits noirs pour le nombril et tout) lorsque les T-shirts baillent ou se soulèvent. Rien de fangirlesque dans cette remarque (quoique :B), c'est vraiment un détail qui ajoute au réalisme de l'univers (car d'habitude, vu que ce sont des poses très rapides, les artistes posent juste la couleur de la chair et basta, du coup un se retrouve avec un placard bouche-trou beige sans consistance). Terminons la critique visuelle sur ces fameux et flamboyants effets spéciaux, car c'est la première chose à laquelle on associe cet animé (surtout si on a vu l'épisode du Joueur du Grenier sur les séries de sport, et celui sur les live-action). J'utilise le terme « effets spéciaux » pour désigner tout ce qui n'existe pas dans la vraie vie : une aura chatoyante enveloppant un personnage, une traînée lumineuse tracée par un ballon pour rendre plus visuelle la sensation de vitesse et de puissance, une image de l'animal emblème d'un joueur qui apparaît derrière lui alors qu'il s'apprête à effectuer une action décisive, tout ça tout ça. __ ____La fameuse traînée lumineuse tracée par la balle pour bien ____figurer la vitesse et la puissance du coup de Fuji.L'animé commence de manière réaliste : l'ego de Ryoma est proportionnel à l'impassibilité de Tezuka, les balles de tennis fusent dans l'air sans faire d'étincelles, Karupin (le chat de Ryoma) ronronne, tout est normal. Peu à peu, cependant, un peu plus de dynamisme visuel se développe au fil des épisodes. Les coups spéciaux (concept utilisé dans tout animé de sport qui se respecte) prennent forme et, avec eux, quelques effets lumineux, colorés ou de mouvement font leur apparition. C'est très bien dosé, cela permet vraiment de comprendre l'effet imprimé sur la balle ou les mouvements particuliers des persos tout en ajoutant de meilleures sensations de vitesse et de force. C'est en arrivant à la fin de la série qu'on aura droit à plus de liberté dans les effets : ils deviennent plus francs, plus imposants et parfois vraiment impossibles. Ces effets, qui sont censés ne pas être présents dans la diégèse de la série (c'est-à-dire que les persos ne sont pas censés les voir et ils ne devraient avoir aucune conséquence matérielle dans l'univers de l'animé), finissent par avoir des conséquences physiques directes sur l'environnement, et ça crée un décalage énorme entre leur exagération et le ton déterminé comme réaliste de la série. Mais vous savez quoi ? x) Ce sont des moments où j'ai vraiment ri devant mon écran ! Un vrai rire bon enfant, car ce décalage assez wtf est aussi ce qui fait le charme des matchs de cet animé. :') Et si vous cherchez la scène d’extinction des dinosaures vécue par un adversaire de Tezuka ou celle de Ryoma qui s'élève dans les nuages, devient tout doré et à poil pour frapper une balle, elles sont toutes deux dans le film « The Two Samourais, The First Game » qui prend place après la série. Enjoy. ♥ ★ Le son ★ Concernant les musiques, maintenant. Les premières notes qu'on entend lorsque le titre de l'épisode s'affiche n'a pas de prix. Du bon synthé comme on l'aime, ça met du baume au cœur ! ♥ A part ce détail (fort rigolol pour ma tronche), les compositions sont vraiment pas mal, quoique je puisse comprendre qu'elles paraissent un peu datées maintenant à cause de ces fichus synthés mais rofl lolololol. Je pense que toute la palette de situations clés y passe, quoique je n'ai parfois pas compris le choix de musique d'arrière-plan pour certaines scènes données. Les openings et endings sont pour certains super dynamiques (avec des guitares électriques et/ou de la batterie), ça donne vraiment la nectarine l'abricot la pomme... de l'énergie et de la hype ! Les autres, plus calmes voire mélancoliques, j'avoue que je les passais automatiquement après les avoir vus/écoutés une fois en entier. C'est uniquement à cause de mes goûts personnels, car ils ont un charme indéniable ! Je ne peux rien dire de très pointu sur le doublage car je n'y fais pas assez attention et n'ai aucune culture là-dedans, mais il m'a semblé que les seiyuu ont globalement bien travaillé. Particulièrement ceux qui ont doublé les personnages « qu'on voit plus que les figurants mais moins que les persos secondaires », car on se souvient pas trop mal des personnages qu'ils ont représenté avec leur voix, grâce à leur jeu d'acteur. Special big up pour Shizuka Okohira, la seiyuu de Ryûzaki-sensei. Cette femme a une voix géniale et joue merveilleusement le personnage. ♥ Hé oui, ils ne sont pas toujours en uniforme ! ★ 三(‘ω’)三( ε: )三 Concluroule 三(.ω.)三( :3 )三 ★ J'ai vraiment aimé cette série et j'y reste accrochée comme une bernique à son rocher grâce à ses nombreux personnages hauts en couleurs. Je pensais qu'elle se concentrerait uniquement sur Monsieur Tête-à-claques-tu-as-de-la-chance-que-je-t'aime-beaucoup-maintenant-ptit-morveux-♥-keurk-keur Ryoma mais, bien que beaucoup de choses tournent autour de lui pour qu'on puisse constater ses évolutions personnelle et technique, c'est avant tout avec l'équipe entière des titulaires qu'on se retrouve impliqué ! Chacun a droit à au moins un épisode centré sur lui, et même leurs rivaux ont chacun une histoire particulière. Et ça, c'est vraiment trop coul. Qu'en pensez-vous, mes petits roulés à la cannelle ? Ça vous donne envie de la regarder ? Vous avez vu cette série ou lu le manga ? Il y a des persos que vous aimez ou détestez plus que d'autres ? Vous en pensez quoi d'ailleurs, de leur écriture ? ★ Divers ★ Opening : Long Way by Ikuo Ending : Wonderful Days by Pulltab to Kan DVDs : la série est disponible en 8 volumes aux dernières nouvelles. OST : au moins 8 albums regroupant les musiques utilisées dans les épisodes, les openings, les endings et des pistes chantées par les seiyuu ont été édités. L'auteur : Takeshi Konomi est un mangaka né en 1970 à Osaka. Son œuvre la plus connue et la plus importante est Tennis no Oujisama, qui est toujours très populaire au Japon ! Il n'a autrement créé que Moon Walker, un one-shot publié dans Shonen Jump puis dans Jump SQ. Sources ⚫ Prince du Tennis - Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prince_du_tennis ⚫ The Prince of Tennis - Wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/The_Prince_of_Tennis ⚫ Takeshi Konomi – Wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/Takeshi_Konomi ⚫ Toutes les séries et tous les OAV - My Anime List : https://myanimelist.net/anime.php?q=prince%20of%20tennis ⚫ The Prince of Tennis (TV) - Anime News Network : http://www.animenewsnetwork.com/encyclopedia/anime.php?id=876
  13. Attention ! Cet article contient plein d’ironie et de mauvaise foi !! Pourquoi ? Parce que vous le valez bien ( l’eau réelle Luna , bientôt disponible chez vous). ♡ Vous êtes célibataires et vous voulez enfin avoir un copain ?​. Ne vous inquiétez pas ! Si vous n’avez jamais eu de chance en amour, cet article est fait pour vous ! Ce sont de vrais conseils testés et approuvés par une pro !! Ceux qui croient que l’amour est aveugle et qu’on peut tomber amoureux de n’importe qui sont encore célibataires aujourd’hui ! Je vais vous donner les vrais conseils à respecter pour trouver ZE VRAI âme-soeur ! ♡ D’abord, le feuuuurrrssst du feurst, c’est qu’il doit avoir un passé assez sombre. Ne jamais tomber amoureuse d’un garçon qui parait trop joyeux sinon tu ne servirais à rien dans la relation . Il faut toujours aller chercher le plus sombre de tous qui ne veut que personne ne l’approche . Ta présence aura toujours un effet bénéfique sur lui,comme ça tu te sentiras un peu utile . ♡ Ensuite, il doit toujours te taquiner. Celui dont tu tombes amoureuse doit toujours avoir une personnalité exécrable et doit passer son temps à te taquiner. Pourquoi ? Parce que sinon, vous n’aurez pas d’autres sujets de discussion ! ♡ Après, il faut t’arranger pour qu’il soit aussi ton ami d’enfance. Dans la majorité des cas, l’ami avec qui tu jouais au bac à sable a de grandes chances de devenir l’amour de ta vie ! Même si vous vous perdez de vue, ne t’inquiètes pas. Il finira toujours par débarquer comme nouvel élève dans ton école ! ♡ Il doit être populaire ! Un must ! Il doit être l’idole/prince du lycée ! Sinon, ça servirait à quoi de sortir avec si ce n’est pas de rendre jalouses les autres filles du lycée ? Parce que l’amour, c’est aussi une question de physique ! ♡ Etre petite de taille ! Il ne faut pas voir la même taille que le ton copain. Fais tout ce que tu veux, accroupie-toi, ou quoi mais fais en sorte qu’il parraisse plus grand que toi. Mais le pire serait quand même que tu sois plus grande que lui !! Eviter ça à n’importe quel prix ! ♡ Débrouille-toi mais tu dois avoir des yeux « kawaiiii » sinon, ce n’est même pas la peine d’avoir un copain. ♡ Il faut être mince de chez mince . Si t’étais grosse avant, fais tout ce que tu peux pour devenir aussi svelte que possible avant d’entrer au lycée ! ♡ Pas de lunettes !!! Surtout pas !! Les lunettes ont le pouvoir d’altérer ta beauté naturelle ! ♡ Il faut aussi avoir des accessoires mignons avec vous ! Des stickers collés à votre sac, un petit noeud dans les cheveux, accessoires mignons pour téléphone, un coeur collé à votre sac,,,, Parce qu’il faut aussi montrer qu’on ne sert pas juste de décoration !! ♡ Toujours penser que si quelqu'un est méchant mais qu'il aime les animaux, , c’est qu’il est gentil dans le fond !! ♡ Toujours vouloir que ton copain te sauve parce que tu ne peux pas te défendre toute seule. ♡ Toujours penser que tu n’es pas assez bien pour lui . ♡ Toujours t’inquiéter pour rien. ♡ Etre tête en l’air/maladroite mais toujours être heureuse avant tout ! C’est ton seul atout ! De vraies astuces pour faire avancer votre couple !! ♡ ROUGIR est le truc à faire en premier. Sinon il ne comprendra pas qu’il te fait de l’effet. ♡ Faire en sorte que vous ramassiez un livre par terre au même moment et qu’accidentellement vos mains se touchent. ♡ Partager le même parapluie mais il faut faire attention qu'aucun de vous deux ne se mouille même si le parapluie est assez petit. Avec l'habitude,on acquiert la technique !! ♡ S’endormir sur son épaule !! C’est le truc qui t’accorde des points ! ♡ Toujours faire en sorte de te retrouver dans un kabe-don ( Quoi ? Tu ne connais pas ? Mais si . C’est un classique . Tu vois quand le copain plaque l'héroïne contre le mur à avec soit une main soit les deux mains. Qu’est-ce que c’est romaaanntiikkkuuuu !! ) Parce que tout ne se passe pas toujours bien dans la vie ♡D’abord, quand tu le vois avec une autre fille, ne réfléchis pas ! C’est qu’il s’intéresse à elle ! Il n’a absolument pas le droit de parler à une autre fille ou encore pire être ami avec elle . ♡Quand t’as un problème , il ne faut absolument pas aller le voir directement pour le régler Ca risquerait de gâcher le moment de la réconciliation tant attendu suivi d’un baiser à la fin. ♡Attention ! Ceci est un élément important. Il faut qu’il y ait un triangle amoureux. S’il ne semble pas être interresé par une autre fille. Il faut que tu fasses semblant de t’intéresser à un autre garçon, juste pour créer un peu de drame dans votre relation. Si possible, viser le meilleur ami de votre (futur) copain. A quoi sert une relation amoureuse si elle ne peut pas t’emmener un peu de tristesse de temps en temps ? Hey ! C'est la question de base quand même ! ♡ Ici, il faut faire très attention. Ton coeur doit faire « doki doki ». Pas un autre bruit ! ♡ Il faut voir cette personne entourée de fleurs ou d'étoiles quand elle parle ou vous regarde. ♡ ​Il faut penser à lui à n'importe quelle heure et ne pas savoir parler quand il est dans les parages. uhiuhklkuklnkkj ♡ Faire en sorte de tomber et de se blesser la jambe au moins une fois pour qu’il te porte sur son dos ou qu’il te porte de la façon « jeunes mariés » ♡ Un de vous deux aura une horrible fièvre un jour ​ouep, je sais lire l'avenir. Toujours s‘occuper celui quand il tombe malade ! Venir chez lui, préparer pour lui, l’aider à manger… Tu marqueras des points ! ♡ Il y aune forte probabilité que votre première rencontre se fasse dans la douleur. Vous vous cognerez dans la rue, dans les couloirs ou autres. C’est certes douloureux mais on s’y remet ! ♡ Mangas/Animes : Nagareboshi Lens, Akatsuki no Yona, Ookami Shoujo to Kuro Ouji , Alice Academy, Hiyokoi, Lovely Complex, Mermaid Melody Pitchi Pitchi Pitch, Love Berish ! , Kaichō wa Maid-sama , Gekkan Shoujo Nozaki-kun , Chocolate Cosmos, Aishiteru Uso Dakedo, Amakute Zurui no Naka, Ultra maniac !, Shugo Chara !
  14. Je sais que dans le 2, j'avais écrit que c'était tout. xD Mais ne dit-on pas "jamais 203" ( 203= deux sans 3 ) ? xD il est marrant ce jeu de mots xD Désolée, pas de smiley cette fois-ci. C'est pas que je n'en avais pas en stock mais j'ai eu envie de mettre des fruits à la place (Je ne sais toujours pas pourquoi. Bref, comme je suis toujours mon "feeling", attendez-vous à voir des fruits xD). Une grande partie de ces types de personnes me font rire à chaque fois qu'ils postent un commentaire. D'où le "Spécial marrants". ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Vous voyez ces gens qui prennent tout au premier degré ? Qui ne laissent même pas la place à une petite blague ? À un peu d’ironie ? Ils profiteront de toutes les occasions pour vous pourrir votre journée. Attention : n’est pas dans la team quiconque qui prend une phrase au premier degré. Il faut que ce soit récurrent à tel point que vous vous sentez obligé de réécrire certains de vos messages quand vous conversez avec eux. Ceux-là sont les pires ! Ils n’assument pas ce qu’ils font en accusant les autres de ne pas avoir d'humour. Ils se permettent de dire n’importe quoi (surtout des méchancetés) pour après vous donner le prétexte du « second degré ». Phrase type :" Pourquoi tu te fâches pour rien? C’était du second degré. " Comme son nom l’indique, il sera là pour vous rappeler des choses que vous savez déjà. Comme un peu les fillers dans Naruto. Aimé par beaucoup en cachette, c’est un individu qui sait mettre le doigt sur le truc qui va faire polémique et sans le savoir, vous allez entrer dans son jeu à tel point que vous oublierez le sujet principal du topic. Ce qui est drôle, c’est que c’est marrant quand on voit les autres se faire avoir. Quand c’est notre tour, on tombe tout aussi facilement dans le panneau. xD Vous vous étonnerez toujours de son nombre de messages. Vous le voyez dans le forum mais vous ne comprenez pas comment il est arrivé à ce nombre. Il a ce pouvoir de poster tout en restant invisible. Toujours présent, il répondra à la plupart des posts. Par jour, vous verrez au moins 10 messages de sa part. Qu'il soit pertinent ou pas, il s’en fout tant qu’il peut booster son nombre de messages. Ceux-ci ne commentent presque pas. Certains d’entre eux lisent tout, d’autres non, mais ils sont souvent connectés sur le forum. Vous voyez bien qu’ils sont présents. Mais après 5 ans sur le forum, il sera toujours à son 20e message. xD C’est souvent un MP lover. C’est celui qui vous racontera souvent ces journées. Soit parce qu’il s’ennuie, soit parce qu’il n'a personne d’autre qui veut bien l'écouter. Vous vous en foutez de sa vie mais vous finissez quand même par lire ce qu'il écrit parce que vous aussi vous vous ennuyez.... Alors, il s’en fout la mort de ce que vous pensez. Que ce soit juste ou non, que vous l’aimiez ou non, il dit ce qu'il a à dire .Tant que vous ne le provoquez pas, vous n’aurez jamais affaire à lui. Il n'interagira avec vous que si vous parlez d'un sujet qui le concerne. Vous vous demanderez toujours ce qu’il derrière la tête quand il poste un message. Généralement, votre première réaction devant un de ses messages sera : « Hein ? ». Il n’est pas nécessairement HS mais ses propos sont tellement WTF que vous ne savez même pas quoi répondre. Son boulot ? Remonter les vieux topics poussiéreux. Il me fait souvent rire celui-là. Il est souvent prompt à écrire « Vous me connaissez » alors qu’en fait : non ! Personne ne le connait. Sa phrase commencera souvent par : "vous me connaissez, je [insérer une information qu'il croit connue de tout le monde, alors que c'est l'inverse]". C’est le gars toujours sérieux. À ne pas confondre avec la team premier degré. Lui comprend le second degré mais ne rira pas pour autant. Il respecte scrupuleusement toutes les règles et punira tous ceux qui ne le feront pas. Comme son nom l'indique, il viendra toujours vous dire qu'il fera son "grand retour" sur le forum, qu'il recommencera à poster et tout le tralala mais il finira par repartir comme il est venu. Il y a deux variantes de ce type : le "grand retour de bonne foi" et le "grand retour flemmard". Le premier recommencera effectivement à poster des messages mais seulement le premier jour ou au max jusqu'àdeux jours qui suivent son "retour". Le second, lui, ne fera même pas cet effort car le seul message que vous verrez de lui sera celui où il dit qu'il fera son grand retour. Un grand comique aussi. Il viendra vous dire : "ouais, je lirai après et je viendrai poster un commentaire plus instructif". Sauf qu'en vrai, il est aussi crédible que le "grand retour". Je tiens à souligner qu'il n'est pas forcement de mauvaise foi (il n'a vraiment pas le temps, il oublie, ...). Le but ultime de sa vie est "d'embêter son monde". Il n'intervient que quand il voit que tout le monde s'est mis d'accord sur un truc. Il donnera un avis contraire à l'avis général, pas parce que c'est ce qu'il pense vraiment mais juste pour créer des problèmes. C'est celui qui dira souvent que le forum était mieux avant, que les modos étaient plus cools etc. À ne surtout pas confondre avec le "contre le vent". Celui-ci dira la vérité et rien que la vérité (parfois sans tact). Il peut être de votre côté ou non, ça dépendra de sa position sur la question. Ce n'est pas quelqu'un de méchant mais c'est juste qu'il n'aime pas les faux semblants. C'est celui qui trouvera un point négatif à tout message. Par exemple, vous créez un topic sur un jeu assez cher et il viendra vous dire : "ouais mais tu sais, cet argent pourrait être le salaire d'une personne et tu le dépenses simplement en jeu ?". ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Voilà !!! Quoi ? Tu ne sais pas qu'il existe deux autres parties de cet article ??? Comme je suis sympa, je te donne les liens : Partie 1 et Partie 2 ♧ Est-ce que vous vous êtes reconnus dans le tas ? ♧ ♤Avez-vous reconnu un de vos amis ?♤ Avez-vous des amis ?
  15. Assassination Classroom

    Assassination Classroom Synopsis L’histoire se passe dans un collège réputé et dont les méthodes pédagogiques employées par le directeur de l’établissement ont permis un taux de réussite élevé. Ce directeur charismatique et ambitieux passe un accord avec le gouvernement pour une affaire classée « secret d’état » qui a pour but de répondre à la requête d’une étrange créature qui a déjà détruit une partie de la lune et menace de détruire la Terre. Quelle est cette requête ? Devenir le professeur principal d’une classe de collégien. L’étrange créature en forme de poulpe qui sera baptisé Koro-sensei par ses élèves enseignera les matières principales, mais également l’art de l’assassinat. Leur cible ? Leur professeur ! Tel est le deal. Les élèves de la classe 3-E ont une année scolaire pour éliminer leur professeur et empocher une belle récompense financière, sans quoi la Terre sera détruite. Fiche technique Auteur: Yūsei Matsui Réalisateur: Seiji Kishi Studio d'animation: Lerche Character Designer: Kazuaki Morita Type : Seinen Genre: Action, Collège, Comédie, Science-fiction, Drame Nombre d'épisodes: S1 : 22/22 S2 : 25/25 Existe en manga: Oui Avis personnel Au départ, j’avais de mauvais a priori sur Assassination Classroom. On ne m’en avait pas parlé, mais le contexte ne m’attirait pas spécialement. Je craignais que ça ne soit dans le style de Danganronpa qui m’avait plutôt déplu… Ce qui m’a poussé à regarder l’anime ? Tout bêtement l’agenda Kana 2016/2017 ! XD Il fallait que je choisisse un agenda, je voulais un Kana et finalement je me suis décidée à regarder Assassination Classroom histoire de voir si je m’achetais celui-là ou pas. BREF. Une histoire de marketing à la noix mais qui m’a au moins permis de faire une belle découverte ! Tout d’abord, le prof poulpe qui me rebutait un peu au départ m’a plutôt plu. Il a un humour un peu facile, mais en ce qui me concerne, ça marche ! J’aime bien le fait que sa tête change de couleur selon les situations. En plus, ça fait un peu « smiley face ». C’est comique. J’ai beaucoup apprécié le côté pédagogique de Koro-sensei. Il est compréhensif, encourageant, il se plie vraiment en quatre pour ses élèves et sait aussi se montrer ferme quand il le faut ! Bref, je me suis plutôt attachée à ce personnage. Concernant la classe, on a droit à un panel d’élèves qu’on apprend à connaitre au fil des épisodes. Ce qui est bien, c’est de voir l’évolution de chacun d’eux autant sur le plan personnel et affectif qu’au niveau du groupe classe. Je craignais que la série ne soit quelque peu redondante, mais en fait pas du tout. Dans un premier temps, on découvre les personnages, puis on les voit évoluer. Ensuite, à côté du quotidien en classe, il y a une première partie qui oppose les méthodes pédagogiques de Koro-sensei et du directeur de l’établissement et j’ai fort apprécié celle-ci. A côté de ça, il y a les voyages scolaires et tueurs professionnels qui en ont après Koro-sensei qui ajoutent un peu de piment à tout cela. L’anime est très coloré (cheveux bleus, verts, rouges…), le chara-design classique, beaucoup d’élèves ont la même base de visage et se distinguent notamment par leurs yeux, coupes et couleurs de cheveux… Au début, il m’est parfois arrivé de confondre Akabane Karma et Asano Gakushû. Quelques seiyuu bien connu prêtent leur voix aux personnages. Je citerai notamment Jun Fukuyama pour la voix de Koro-sensei et Okamoto Nobuhiko pour Akabane Karma. Petit point qui m’a marqué, ce sont les références à d’autres mangas/animes. Dont une en particulier qui était énorme : une référence à Majin Tantei Nougami Neuro. Cette référence était tellement énorme, que ça m’a posé question. C’est là que ça a fait « tilt ». D’ailleurs, l’auteur d’Assassination Classroom est Yusei Matsui. Yusei Matsui, Yusei Matsui, ça me dit quelque chose tiens… *fait des recherches puis (re)découvre* Ah mais oui ! C’est l’auteur de Neuro ! Et comme j’aimais beaucoup Neuro, dès que j’ai su que c’était le même auteur, le fait que le prof soit une espèce de poulpe ne m’a plus surpris et j’ai pu m’amuser à faire quelques comparaisons entre les deux séries. Enfin, Koro-sensei suscite pas mal d’interrogations : il a l’air d’aimer son boulot d’enseignant et la vie sur Terre, pourquoi vouloir la détruire ? Quelle est son origine ? Quelle est son histoire ? Les élèves parviendront-ils à l’éliminer lui qui est si rapide, malin et fort ? Bref, j’ai passé un très agréable moment en regardant cette série qui comme Neuro a droit a une vraie fin au bout de la deuxième saison. Aussi, le succès rencontré par Assassination Classroom lui a valu des OAV, films et une adaptation film live ! Autres Sources Wikipedia Nautiljon
  16. Kilari

    c'est pou la balise float hihi ✿Kilari Tsukishima est une jeune fille de 14 ans, très gourmande et déterminée. Un jour en rentrant du collège, elle sauve une tortue appartenant à un garçon de son âge nommé Seiji Hiwatari. Elle tombe tout de suite amoureuse de lui. Kilari découvre par la suite que Seiji est un chanteur qui fait partie du populaire duo SHIPS. Pour le revoir, elle décide d'entrer elle aussi dans le monde du spectacle pour devenir une grande artiste. Malgré les nombreux obstacles et avec l'aide de son petit chat Na-San et de ses amis, elle arrive à se faire une place dans ce monde.✿ ❁Autres titres : Kirarin Revolution ,きらりん☆レボリューション ❁Auteur original : An Nakahara ❁Réalisateur : Masaharu Okuwaki ❁Studio d'animation : Synergie SP ❁Genre : Comédie romantique, musique, drame ❁Nombre d'épisodes : 153 ❁Terminé : oui ❁Diffusion : du 07/04/2006 au 27/03/2009 ❁Existe en manga : Oui sous le même nom ❁Saison : Printemps 2006 ❁Durée par épisode : 23 min ❁Format : Série TV is life ★ Il faut d’abord rappeler que Kilari est à la base l’histoire d’une jeune fille qui tombe amoureuse d’un inconnu dans la rue et qui décide de devenir une artiste par la suite pour pouvoir avoir une chance d’être avec lui. Critiquer la crédibilité du scénario serait comme tirer sur l’ambulance parce qu’il ne faut pas oublier que cet anime est destiné majoritairement à un public très jeune, donc le fait que le pitch de départ ne soit pas très recherché n’est pas rare dans ce genre de séries. De plus, même si le premier épisode n’est peut-être pas le meilleur, la suite est beaucoup plus intéressante. S’il est certain que Kilari ne brille pas par son originalité, il n’en est pas moins vrai que c’est un des rares animes qu'on voyait en français (au moment de sa diffusion) à aborder la notion de « star » de façon plus globale. Les autres animes similaires se focalisent plus sur la chanson. Ici, on aborde tous les aspects de l’artiste. De l’écriture de paroles d’une chanson au tournage d’un film, Kilari passe par tout. C’est ça le point fort de cette série. Au fil des épisodes, on suit la vie quotidienne d’une star, son évolution, ses problèmes, ses moments de joie etc. On apprend aussi quelques les règles du monde du showbiz, ce qui se passe dans les coulisses d’un spectacle, et c’est très intéressant pour quelqu’un qui n’y connait rien (notamment pour le public visé qui est considéré trop jeune pour avoir des connaissances approfondies sur le domaine). ☄ Ensuite, pour moi, la simplicité, le courage, le fait de croire en ses rêves et rester soi-même quoi qu’il arrive sont les messages que cette Kilari essaie de diffuser. À plusieurs reprises, ses rivales font des choses extraordinaires pour attirer l’attention du public mais à chaque fois , ça n’aboutit pas à la réussite car l’héroïne arrivera toujours à gagner sans user de grands subterfuges, seulement en restant fidèle à elle-même. Un autre bon point de la série, c’est qu’elle ne gagne pas tous ses concours/épreuves et quand elle perd, elle se relève avec courage et fait des efforts pour faire mieux la prochaine fois. Elle croit énormément qu’elle va devenir une grande artiste et sa détermination se voit quasiment dans chaque épisode. C’est ce qui l’aide à surmonter tous ses obstacles. Le bonheur des fans est, pour Kilari, la préoccupation première d’une bonne artiste. On la voit donc régulièrement en parler et se démener pour que tous ses admirateurs ne soient pas déçus. ❀Kilari est un personnage qui évolue tout en gardant sa personnalité. Certes, elle devient un peu plus habituée au monde des artistes (et acquiert un peu de maturité concernant son travail) mais elle reste toujours une fille gourmande, pleine de vie, aussi joyeuse qu’elle l'était dans ses débuts. Il me semble que c’est pour accentuer le message qu’elle veut faire passer. Elle est aussi entourée d'amis qui prennent bien soin d'elle. Principalement, il y a Na-san, son chat et meilleur ami capable de tout faire (peigner ses cheveux, utiliser la télécommande pour changer de chaine à la télé, ...). Il y a aussi Seiji et Hiroto qui se préoccupent souvent d'elle et sont prêts à tout pour l'aider quand ils en ont l'occasion. Dans la saison deux, elle devient le mentor d’une autre jeune artiste. Elle apprend donc à s’occuper d’elle et à jouer le rôle de « grande soeur » et c’est là qu’on s’aperçoit que ce n’est plus exactement la même gamine qu’au début que tout le monde aidait. Le seul truc que je n’aimais pas c’était l'existence du triangle amoureux principal qui perdure tout au long de la série. Vers la fin, on devine un peu pour qui elle a un réel intérêt mais il ne se passe rien de concret (pas de déclaration). Pour en savoir plus, c’est dans le manga qu’il faut chercher. ☘Passons maintenant aux fillers. Vous vous en doutez bien, avec plus de 150 épisodes à son actif, cet anime regorge indéniablement de ces épisodes -hors-manga- qui sont extérieurs à la trame principale de l’histoire. Dans la plupart des cas, vous les reconnaissez facilement, même sans avoir lu le manga. Personnellement, ça ne m’a pas trop dérangé parce qu’ils étaient dans le thème de la série et le côté bonne humeur de la série est conservée. D’autres n’ont pas apprécié mais je ne les ai pas trouvés particulièrement encombrants. Au niveau du chara-design, celui de Kilari est le plus mignon et les autres paraissent moins bien à côté. Ils ne sont pas mal dessinés mais on voit une nette différence entre eux et Kilari. Déjà que la plupart de personnages ont de gros yeux mais Kilari bat le record dans ce domaine. En ce qui me concerne, j’aime bien parce que ça accentue le côté "mignon" du personnage et c’est réussi quand c’est bien fait. Le « bien fait » a toute son importance parce que dans certains épisodes, on voit bien que le design a été fait à l’arrache et dans certains cas, les personnages ont des yeux bizarres et deviennent un peu moches. Ça n’arrive pas tout le temps mais c’est assez présent pour qu’on le remarque. Il y a aussi la présence du syndrome « lunettes de super-star ». Vous voyez quand un perso porte des lunettes et personne ne le reconnait après même si elles sont transparentes ? Et ben, ici, c’est chose courante. Les stars se promènent régulièrement dans la rue avec des fausses lunettes de vue et personne ne les reconnait. Et comme par magie, quand ils les enlèvent, tout le monde court vers eux. Ça m’a toujours fait rire quand même. Si mon acteur préféré se balade dans la rue avec comme seul déguisement des fausses lunettes de vue, je crois quand même que je le reconnaitrais. ✰Rien d’extraordinaire n’est à mentionner pour l'animation, si ce n’est qu’au début, quand les persos exécutent une chorégraphie, ce n’est pas très beau. C’est pour ça que par après, tout ce qui implique la danse se fait en 3D. Alors, c’est acceptable dans ces cas-là. En revanche, quand on nous pond une saison 3 full 3D, là on ne s’entend pas. Tout comme certains considèrent que Dragon ball GT n’a jamais existé , je considère que cette saison 3 n’a jamais vu le jour. Le chara-design de la 3D fait tache surtout quand on compare aux deux autres saisons. Tout le côté mignon de Kilari a disparu pour laisser place à ça. Ils ont tout gâché à ce niveau-là. C’est peut-être de là qu’est venu ma haine pour la 3D. Quand on voit le perso de face, c’est supportable, mais quand ils sont en mouvement (surtout au niveau du design des yeux et de la bouche), c’est au-dessus de mes forces. Désolée pour ceux qui aiment mais ce point me tape vraiment sur les nerfs. ✨Venons-en aux costumes. Tout en reconnaissant le fait que c’est majoritairement des robes avec des accessoires mignons comme les nœuds, les étoiles, les cœurs, les fleurs, froufrous ou autres, il faut cependant noter que tous les costumes vont bien à Kilari et que c'est beau à voir. Quand je parle de costumes, c’est ce qu’elle porte pour son travail, pas ce qu’elle porte au quotidien. On notera qu’elle ne fait pas partei des héroïnes qui portent les mêmes vêtements tous les jours. Elle change régulièrement d’habits. Ça ne veut pas dire qu’elle a une garde robe énorme vu qu'elle reporte certains de ces vêtements de temps en temps. ✶En ce qui me concerne, j’ai bien aimé les chansons en VF (bizarrement, je les trouve moins bien en VO). Même si les paroles ne me touchaient pas vu que ça parlait principalement d'amour, les mélodies étaient chouettes. Petite, je connaissais toutes les paroles par cœur. Évidemment, les paroles sont kitsch mais c’était ça qui était cool même si ça ne me fait plus rire qu’autre chose. Certaines étaient un peu plus recherchées comme ♬Moebius♬ d'Akane et d’autres beaucoup moins comme♬Est-ce l'amour♬de Kilari. Ma préférée reste ♬Magie de l'amour♬de Kilari. Alors, au niveau des titres des chansons, ils ont fait fort. On a droit à « Joyeux joyeux dimanche », « Un petit coup de nez », « L’espoir fait souffrir mon coeur » en passant par le magnifique « Mais comment ? Mais pourquoi ? ». Il y a aussi le nom de certains groupes qui n'est pas en reste. Au début, on les « SHIPS » ensuite on a les « Rhinocéros » et c’est quoi la prochaine étape ? Les pamplemousses ? ⭒Finalement, cette série a, certes, quelques défauts mais globalement, j’ai bien aimé Kilari. Que ce soit dans le passé ou maintenant. Même si dans ce dernier cas, j’ai un œil plus critique concernant certains aspects. C’est une des séries phares de mon enfance que je regardais à chaque fois les étoiles plein les yeux. Bien entendu, la nostalgie joue beaucoup sur mon appréciation globale de la série mais c’est un anime à conseiller pour les plus jeunes qui aiment tout ce qui brille et tout ce qui est mignon et qui s’intéressent au monde du spectacle. Les plus matures n’y trouveront peut-être pas leur compte. ☆VO : ♪ Openings : ♧Koi☆Kana (恋☆カナ)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 01 à 26) ♧"Balalaika (バラライカ)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 27 à 51) ♧"Happy (ハッピー☆彡)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 52 à 67) ♧"Hana wo Puun (はなをぷーん)" de Kira*Pika (épisode 68 à 77) ♧"Chance! (チャンス!)" de Kirarin Revolution starring Koharu Kusumi (épisode 78 à 102) ♧"Anataboshi (アナタボシ)" de Milky Way (épisode 103 à 128) ♧"Taan Taan Taan! (タンタンターン!)" de MilkyWay (épisode 129 à 153) ♫ Endings : ♤"SUGAO-flavor (Genuine Flavor)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 01 à 17) ♤"Ooki na Ai de Motenashite (大きな愛でもてなして)" by ℃-ute (épisode 18 à 26) ♤"Mizuiro Melody (水色メロディ)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 27 à 38) ♤"Love Dayo☆Darling (Loveだよ☆ダーリン)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 39 à 51) ♤"Koi no Mahou wa Habibi no Bi! (恋の魔法はバビビのビ!)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 52 à 64) ♤"Hana wo Puun (はなをぷーん)" de Kira*Pika (épisode 65 à 67) ♤"Futari wa NS (ふたりはNS)" de Kira*Pika (épisode 68 à 77 ) ♤"Ramutara (ラムタラ)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 78 à 90) ♤"Olala" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 91 à 102) ♤"Sansan GOGO (サンサンGOGO)" de MilkyWay (épisode 103 à 115) ♤"Papancake (パパンケーキ)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 116 à 128) ♤"Gamusharara (ガムシャララ)" de MilkyWay (épisode 129 à 141) ♤"Happy☆Happy Sunday! (はぴ☆はぴ サンデー!)" de Kirari Tsukishima starring Koharu Kusumi (épisode 142 à 152) ♣ VF : ♢Saison 1, thème d'ouverture : Est-ce l'Amour ♪ (par Kilari ; adaptée de Koi☆Kana) ♢Saison 1, thème de fin : Mes Vrais Sentiments ♪ (par Kilari ; adaptée de SUGAO-flavor) ♢Saison 2, thème d'ouverture : Chance! ♪ (par Kilari ; adaptée de Chance!) ♢Saison 2, thème de fin : Magie de l'Amour ♪ (par Kilari ; adaptée de Koi no Mahō wa Habibi no Bi) ♢Saison 3, thème d'ouverture : Mon Étoile (par Voie Lactée ; adaptée de Anataboshi) ♢Saison 3, thème de fin : Main dans la Main (par Voie Lactée ; adaptée de Sansan GOGO) ♢Saison 3, thème d'ouverture : Bye Bye (par Voie Lactée ; adaptée de Tan Tan Taan!) ♦ Sources : ✧Wikipedia✧Nautiljon✧Animeka✧Myanimelist
  17. ⋙Ils sont plusieurs pour défendre la Terre. Il n’ont pour cela que leur courage. Il est inscrit sur chaque trait de leur visage. On les appelle les Super membres du SPHMA. Les Super membres du SPHMA , héros venus du ciel, combattent sans trembler. Les Super membres du SPHMA, pour l'humour immortel, sont près à tout donner. Les super membres du SPHMA ont au fond de leur coeur une invincible ardeur !! Tan tan tan . Pour défendre l’humanité et sauver à jamais l’humour et la liberté !! Référence à ça pour ceux qui auraient oublié et si vous voulez les paroles, vous pouvez chercher ici ✔ Histoire ⋙Du sucre, de épices et de tas de bonnes choses, tels étaient au départ des ingrédients pour créer des petits blagueurs parfaits. Mais accidentellement , le professeur Blaguedrolium ajouta un autre ingrédient : l'argent chimique H . c’est ainsi que naquirent les super membres du SPHMA dotés de super pouvoirs : Kuro, Luna, Tanukichi et Wany consacrent dormais leur vie à combattre le sérieux et les gens pas drôles. Référence à ça ! L'apparition du groupe anti-SPHMA ​La bataille contre leurs détracteurs Après cette terrible guerre contre les détracteurs du SPHMA, l’humour se répandit sur BGO. Quelques temps après, une vague de nouveaux ennemis firent leur apparition : la team 1er degré. A l’aide de leurs nouveaux amis( Nuage , San San , Ritsuka, Maddily, Ojisan et bien d’autres encore ! ), la société devra user de toutes leurs blagues pour sauver BGO et ainsi sauver la Terre ! ✔ Le staff Big Boss Kuro : la responsable ! Le BIG BOSS qui agit dans l’ombre ! C’est elle qui a créé le SPHMA . Concierge ou vice prez' Nuage : vice président mais surtout concierge du groupe ! Ne manque jamais de nous rappeler qu’il est très heureux d’être dans ce groupe Bras droit San San : donneur de titres officiel. Il a beaucoup d’imagination et a grimpé les échelons très vite Sailor Maddilly : supporter assidue du groupe ! Elle garde toujours un oeil sur nous. C’est Ze membre mystérieux ! Major Luna Bonnvann ,Luna Nullblague, Luna Bonneblague, Crêpe de rire : recruteur officiel du groupe ! Les anciens très respectés : Sergent sans rire Tanukichi et Caporal pamaran Wany Les autres membres : Ritsuka, Ojisan, xamd, raisho, lanthanide, Docflo, Nph et Melywa Les non-membres mais qui ont le potentiel pour le devenir : Kaf, Kyle hyde, Vinh, Vagabond, Kemushi ( ché pas pourquoi elle n’y est pas déjà xD ), Jonô et Deathdabee et bien d’autres ! ✔ Oué mais le SPHMA cé kwa ????? ⋙SPHMA= Société protectrice des humoristes mâles mal aimés !! ​Attention : on dit bien LE SPHMA en abrégé mais c'est bien LA société.. ! Nous sommes une grande famille. On accepte tout le monde sans condition. La plupart des membres sont très heureux d’être dans le groupe. ⋙Notre but : éradiquer le syndrome de l’éolienne ( quand tu te prends un vent ). Nous vous garantissons que si le SPHMA est présent quand vous racontez une blague, il y aura au moins un membre qui rira ! ⋙Objectif : répandre l’humour et la bonne humeur sur BGO ! ✔ Vous ne savez pas si vous avez le potentiel pour entrer dans le SPHMA ? ⋙Très simple, vous devez être capable de raconter une blague plus marrante que celle-ci : C’est l’histoire d’un mec qui qui : Ahhhh et on lui répond : Bhhh ah ah ah xD Le sourire de demain se prépare aujourd’hui, le rire du surlendemain se prépare le lendemain et l'avenir de demain, c’est VOUS ! ​dernière info : quand on entre dans le SPHMA, on ne peut plus jamais partir JAMAIS JAMAIS JAMAIS Entrez tous dans le SPHMA !
  18. Desperate Housecat & Co

    Depuis Chi, une vie de chat et son succès, on peut dire que les manga sur les chats ont le vent en poupe. Plusieurs éditeurs se sont d’ailleurs engouffrés dans la brèche. Alors quand j’ai vu qu’Akata avait aussi cédé aux sirènes des chats, j’ai eu comme un léger a priori. Synopsis éditeur Quel est le point commun entre une chatte qui se prend pour une pin-up, un pigeon tueur jaloux (tout droit sorti d'un film de Hitchcock !), une belle-mère psychorigide, un monstrueux beau gosse verdâtre et une équipe de marqueteurs ratés ? Aucun, à part qu'ils sont les héros du premier manga 100% gags... Fiche technique Titre VO: ヨタ話 Titre traduit: Yotabanashi Dessin : ARAI Rie Editeur VO/VF : Shôgakukan/Akata Genre : Shojo Statut : En cours Verdict Quasiment toutes les publications d’Akata que j’ai eu le plaisir de lire ont été une bonne voire une excellente surprise. Partant de ça j’me suis dit : "Bon, connaissant leurs choix éditoriaux, ils ont sûrement mis la main sur un truc différent". Et en plus c’est publié dans leur collection WTF (Ladyboy VS Yakuzas, Bloody Delinquent Girl Chainsaw etc). Et en effet, on est loin d’un Chi ou d’un titre du style… Plus posé, plus adulte, plus décalé, ce titre est un petit ovni tant par son propos, ou encore son chapitrage. On est ici face à ce qu’on peut appeler du Gag-Manga. Certaines histoires s’étalent sur plusieurs pages, d’autres sur seulement deux, sans pour autant devenir du Yonkoma (gags en 4 cases). Certaines histoires sont très marrantes, d’autres totalement loufoques, à la limite du capillo-tracté, mais l’ensemble reste relativement cohérent et amusant. Et ici les chats ne sont pas les seuls héros, plusieurs personnages reviennent régulièrement au fil des pages. Bien que la chatte Deneuve (oui Deneuve comme l’actrice du même nom) tire la couverture à elle, car c'est clairement les chapitres où elle entre en scène que j'ai trouvé les plus amusants. ^^ Les introspections de cette chatte sont vraiment bien trouvées et écrites, le personnage en devient très vite très attachant. C'est clairement pas le truc qui scotche, ça se moque gentiment de certains comportements, c'est pas prise de tête, c'est frais, plutôt marrant et ça fait agréablement passer le temps. La galerie de personnages loufoques et hauts en couleurs (la belle-mère, le fan de pigeon, le Kappa, etc) mise en place par l’auteur nourrit le manga et contribue à la drôlerie de l’ensemble. De plus, passer d’un groupe de personnages à l’autre rythme le manga et évite un sentiment de lassitude. Les petites notes en bas de pages sont très amusantes en plus d’être souvent instructives, que ce soient les anti-sèches ou les apartés du responsable éditorial… Et niveau édition, Akata nous livre un taf nickel, un peu comme d’habitude j’ai envie de dire. ^^ En résumé, voila un manga très amusant, frais et décalé qui se lit sans se prendre la tête et d’ailleurs je pense pas que ce soit vraiment le but. On peut y picorer un chapitre histoire de décompresser ou lire tout le tome d’un coup pour se payer une bonne tranche de rigolade, en tout cas on passe un bon moment. Bon sur ce, moi je vais « Deneuver » (ceux qui ont lu Desperate Housecat & Co comprendront l’allusion)... Source: Akata
  19. Quand tu t'ennuies sur BGO

    Wééééé, c’est les vacances . Oui, on s’amuse, on organise des sorties, on organise des concours étouétou mais la vraie question est : Que faites-vous quand vous vous ennuyez et qu’il ne se passe rien sur BGO ? ( Ce moment où il n'y a personne sur le chat et qu'il n'y a pas de nouveaux topics ) J’ai recensé pour vous quelques petits trucs que vous pouvez tester quand ça arrive : * Note le niveau d'efficacité détermine le temps que peut prendre une technique . Il est sur 5 ⁕. Plus il est élevé plus cette technique a la capacité de vous prendre du temps ( ce qui est le but recherché ici )* ▓ La technique dite du « refresh la page » Si vous êtes des adeptes de cette fameuse technique, vous savez surement qu’il y a plusieurs moyens pour y arriver : cliquer sur le bouton "forum", actualiser la page via le navigateur et j’en passe... Pourquoi utiliser cette technique ? Pour diverses raisons obscures ( notamment pour voir ce qu'il y'a de nouveau sur le forum c'est plus simple de passer par le "nouveau contenu" mais c'est moins marrant . Attention ! Cette technique ne vous tiendra occupée que pendant quelques secondes voir minute tout au plus . Niveau d'efficacité : ⁕ ▢ La technique du stalkeur C’est Ze technique à connaitre , j’vous dit . Je vais faire simple : vous prenez un membre connecté et vous observez tout ce qu’il fait sur BGO. Des fois, vous pouvez tomber sur des choses très intéressantes ! Cette technique a le potentiel de vous tenir occupé longtemps mais elle dépend de la personne prise pour cible ( parce que souvent, vous tombez sur les adeptes du refresh ) ​maintenant que je me relis, cette technique est un peu flippante Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ⁕ ▣ La technique du Forever Alone Elle n’est pas très compliquée ! Il faut aller sur le chat et faire la conversation seul avec le chat . Pour déjà avoir testé , le chat quelqu’un de très silencieux et de très humain. Il est assez patient et compréhensif. Il deviendra rapidement votre meilleur ami ! Notez que les vrais pros utilisent une écriture différente pour monter quand c’est le chat qui écrit ( ça donne une effet réaliste ) Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ▤ La technique dite du stalkeur-mépavrémen- Pourquoi le "mépavrémen" ? Parce que ce n’est pas vraiment du stalk. Cette technique consiste à cliquer sur : "( Voir la liste complète )" et voir ce que les membres et les invites font sur le forum. Cette technique marche mieux que celle du stalkeur ( au niveau des topics intéressants à trouver ) parce que mine de rien , les invites regardent de temps en temps des topics intéressants . Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ⁕ ⁕ ▉ La technique basique Celle-là , c’est LA technique que tout le monde a déjà dû utiliser ! Elle consiste modifier son profil : changer d’image, modifier le « a propos de moi », changer de statut, ranger ses MP, changer d’amis ( si t'en avais … ) Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ▥ La technique du Profil Daïsski Très simple, elle consiste juste à regarder les profils de tous les membres que tu connais ou pas et voir si un truc à changé ( pour l'avoir testé, ça arrive rarement ). Cette technique n'est pas la plus efficace mais elle occupe quand même. Niveau d'efficacité : ⁕ ▦ La technique du bandeau Ne marche que sur certaines personnes. Celle-là ne nécessite presqu’aucun effort. Il suffit juste de regarder le bandeau défiler . Comme ça, ça parait bizarre mais ça m’est déjà arrivé de rester genre 10 mins à fixer le bandeau Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ( quand ça fonctionne ) ▧ La technique du gameur ( non, je parle pas d’Aiks ) Celle-là est assez répandue. Il faut juste relancer les jeux dispos dans la gamine zone ( Chercher le manga , chercher l’anime, Chercher des amis ,.. Cette technique atteint un degré d’efficacité très élevé si vous arrivez à trouver une autre personne qui s’ennuie et que vous jouez à deux. Vous pouvez y passer beaucoup de temps. Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ⁕ ⁕ ⁕ ▨ La technique de l’archéologue Elle consiste à regarder les vieux articles/topics . C’est intéressant de voir comment le forum fonctionnait avant: les anciens modo, les anciens membre actifs,.. Ce qui est cool avec cette technique, c’est que si on est vraiment motivé, on peut y passer des heures. Niveau d'efficacité : ⁕ ⁕ ⁕ ⁕ ⁕ ▩ La technique du 30,6,15-My life Il faut aller sur le topic à flood et raconter ta vie : qu’est-ce que t’as fait aux toilettes, pourquoi t’as pas mangé du pain le matin , pourquoi personne ne t’aime ,… Bref, tout ce qui se passe dans ta vie. Qui sait .. Peut-être que ça intéressera quelqu’un Niveau d'efficacité : ⁕ ░ Que pensez-vous de ces techniques ? ░ ░ Les avez-vous déjà testées ? ░ ░ Les trouvez-vous intéressantes ? ░
  20. Doraemon

    Aujourd'hui c'est un grand classique que je vais vous présenter : une institution japonaise. En effet, le personnage de ce classique est tellement hallucinant qu'il est décliné à toutes les sauces au Japon, même Jean Reno l'a incarné, c'est vous dire. Le grand frère qu'on voudrait tous avoir, le complice de Nobita, j'ai nommé : Doraemon (prononcez : Dora-et-mon, à la française, pas de "mone" comme la fin de Pokémon) L'histoire Nobita est un super looser : il est nul en sport, nul en cours, n'a aucun charisme, et de surcroît est fainéant... bref, le champion du monde de la loose. Il est tellement nul en tout qu'il va pourrir la vie de sa descendance sur plusieurs générations. C'est pour remédier à ça que son arrière-arrière-arrière petit fils (vivant dans le futur, du coup) va envoyer Doraemon, un chat-robot pour aider son aïeul à ne pas atteindre les abîmes de la nullité. Doraemon débarque donc du futur dans la vie de Nobita pour l'aider à arranger les problèmes à l'aide de plein d'inventions extraordinaires (qui ne sont que des objets usuels du futur). Démarrent alors les aventures de Nobita et Doraemon, entouré d'une pléiade de personnages haut en couleurs (même si c'est un manga et donc en noir et blanc). Informations pratiques Auteur/dessinateur : Fujio FUJIKO.F. Genre : Comédie, fantastique, vie scolaire, enfant Anime : oui Terminé : oui Nombre de tomes : 45 Les personnages clefs Les personnages sont vraiment importants, voici donc un tour d'horizon de ceux-ci : Doraemon : le héros titre de l'histoire, le chat-robot venu du futur pour servir de bonne conscience et d'aide à Nobita. Son principal point faible sont les Doryaki. Il ferait n'importe quoi pour en manger. C'est le grand frère protecteur et responsable, mais pas toujours. Nobita : Le personnage principal de l'histoire. nul en sport, nul en cours, n'a aucun charisme, est fainéant, faible, influençable, naïf, mythomane, égoïste... C'est le personnage auquel personne ne veut ressembler, mais auquel nous ressemblons tous un petit peu. C'est l'expression même de tous les défauts des gentils enfants, car malgré tous ses défauts, ce garçon sait être loyal. Et les personnages secondaires, pas si secondaires que ça : Shizuka : C'est la jolie fille de l'école. Nobita en est fou amoureux. Mais pour elle, Nobita n'est qu'un ami. Peut-être parmi tous les enfants, elle est la seule qui soit bienveillante envers Nobita. Elle est romantique, douce, gentille... c'est l'archétype de la "bonne fille" et de la parfaite future épouse. Sunéo : c'est l'enfant détestable par excellence: vantard, fils de riches, il a tout ce qu'il veut de ses parents, il parade et si Nobita arrive à avoir mieux que lui, il va chercher à lui voler ou à lui casser son jouet. Si Nobita a les défauts du gentils fils, Sunéo a ceux du méchant. Mais malgré ses méchancetés, Nobita et lui restent "amis" car au fond, ce n'est pas un mauvais bougre (il paraît). Giant : La brute de l'école. Il est pas méchant, il est juste bête et fort. Sa seule façon de s'exprimer c'est de frapper. Si Nobita ne veut pas jouer au baseball, il le frappe, si Nobita est mauvais au baseball, il le frappe.... Il est souvent le complice de Suneo dans les sales coups contre Nobita. La mère de Nobita : Femme au foyer, elle fait régner l'ordre à la maison. C'est elle qui fait la morale et punit Nobita à chacune de ses bêtises, ce qui l'amène souvent au bord de la crise de nerfs, vu son phénomène de fils. Le père de Nobita : L'homme de maison, il travaille dur toute la journée et n'aspire qu'au repos une fois arrivé à la maison. Souvent en habit d'intérieur, il fume tranquillement. Mon avis Quand je lis Doraemon, ou quand je le fais lire à quelqu'un, la réaction est toujours "mais pourquoi ça n'a pas plus de succès ? c'est juste génial". Je ne saurai pas répondre à cette question. Il y a tout ce qu'il faut pour faire un bon manga, ou une bonne BD : humour, situations drôles, personnages sympathiques, extrêmes (dans leur traits de caractères) mais attachants. Pour le "vendre" à des européens, je lui dis que c'est la même mentalité qu'un "Boule et Bill", le garçon accompagné de son fidèle animal super malin, se sortent de toute les situations de la vie de tous les jours, avec drôlerie, avec un zeste de "inspecteur Gadget". Sans prétention, les histoires sont captivantes. Alors certes, c'est pour enfants (ou grands enfants), pas de sang, pas de boobs, pas de combats extrêmes... c'est la vie de tous les jours d'un looser né. Et comme looser né, Nobita est vraiment une figure de proue. Rien que l'annonce de ses "qualités" ci-dessus vous donne déjà un aperçu. Le pauvre Doraemon a du boulot pour l'aider. Nobita ne sait vraiment pas s’empêcher de se mettre dans des situations inconfortables, et Doraemon trouve toujours un gadget pour le tirer de là. Même si le gadget ne va toujours avoir le résultat attendu. C'est ainsi qu'on va rencontrer les inventions récurrentes telle que le chapeau à hélice, permettant de voler, la machine à remonter le temps, mais aussi le miroir aux compliments, les gants à chatouilles, le réveil à organiser son emploi du temps, la cape d'invisibilité, l'item qui fait que tout ce qu'on dit devient réel... bref, plein d'inventions imaginatives, mais qui ont plus d'une raison de mal tourner. Le tout sortant de sa poche ventrale (oui, Chat + robot + poche ventrale = WTF ?) Drôle, plein de bonne humeur, bon enfant, moraliste (Doraemon essaie toujours de corriger la fainéantise de Nobita, de lui faire comprendre que mentir, c'est mal, qu'il faut pas se laisser influencer...), ce manga devrait être un immanquable, surtout pour initier les enfants à notre monde. Ce manga se laisse lire aisément car ce sont des petites histoires de 1 chapitre (rarement 3, mais ça arrive) ayant chacune leur chute. Aucune peine donc à se replonger dans le tome 7 après 4 mois. Graphiquement, le manga est sans prétention : les dessins sont simplistes et basiques, mais le style graphique est prononcé. Chaque personnage est hyper bien reconnaissable, et on n'est jamais perdu dans la lecture. La série a quand même débuté en 1974 aussi, donc faut vraiment penser à du chara-design de l'époque. L'impact de Doraemon Je vous l'ai dit: Doareamon est une institution au Japon, et j'exagère pas. Il est mis à toutes les sauces : pour un communiqué de prévention et de sécurité routière, dans les écoles, pour des pubs... D'ailleurs qui n'a jamais vu la célèbre pub de Doraemon pour une marque de voiture japonaise jouée par Jean Reno ? (source : wikipédia) Doraemon a également reçu le prix jeunesse à Angoulème, célèbre festival de bandes dessinées français. Doraemon est actuellement diffusé en France sur BoeingTv, une chaîne pour enfants et Disney channel. Bien entendu Doraemon est décliné en animé, en long métrage, en film d'animation, en jeux vidéo, ... vous imaginez bien. Merci de m'avoir lu, espérant avoir pu vous faire découvrir qui est Doraemon et avoir attiré votre curiosité sur ce personnage emblématique du Japon.
  21. -Voici la deuxième partie de " les types de personnes dans les forums" -Voilà, tout y est ! N'hésitez pas à signaler les types qui manquent dans les commentaires.S'il y en a assez, on pourra peut-être en faire un autre topic. Le « j’reviens plus » (¬_¬)ノ adieu Il dira toujours publiquement ( si si ! Ce point est essentiel !) qu’il quittera le forum et que vous ne verrez plus jamais. Mais sachez qu’il reviendra . Il revient toujours xD (๑˃̵ᴗ˂̵)وPromis ! Le « j’reviendrais » Complètement opposé au précédent. Lui vous promettra de revenir mais sachez que vous ne le reverrez jamais. Le Pokemon rare (▀Ĺ̯▀) je suis un VIP Vous ne le verrez connecté qu’une fois tous les 6 mois. Et encore... Par contre qu'importe le nombre de mois ou d'années où vous ne le verrez pas, il finira par revenir un jour. (ノ≧∇≦)ノ forum is life ! Le forum Only Il ne sera actif que sur le forum . Tout ce qui s’éloigne un tant soit peu de celui-ci ( sorties, conventions, )ne l’intéresse pas. Le connaisseur (▰˘◡˘▰) C’est un pro sur un sujet ( genre manga,film, anime,.. ). Il ne parle pas beaucoup mais quand il le fait , c’est toujours pertinent. (≝∀≝) Le -Wanna be -connaiseur Lui, ne connait pas vraiment un sujet mais qui fera tout pour vous prouver le contraire . Exemple: les gens qui ne connaissent quelques mangas et qui vous disent la fameuse phrase : si t’as pas lu ça, c’est que t’es pas un vrai fan de manga » Le fetard ㄟ(≧◇≦)ㄏ Toujours là dans les sorties, toujours prêt à en proposer une mais vous en le verrez jamais sur le forum. (╭ರ_•́) Le point culture Celui-ci est très callé sur toutes sortes de culture. Tout ce que vous ne comprendrez pas, il saura vous expliquer . Le littéraire (* Ŏ∀Ŏ) Celui qui écrit merveilleusement bien. A chaque fois que vous voyez qu’il a posté un truc, vous vous empressez de lire ( même si c’est long ). (●´□`)♡ (´⌣`ʃƪ) Le couple Il trouvera toujours une occasion pour vous montrer qu’il est en couple. Phrase type : je veux d'abord demander à mon/ma copain/copine si il/elle est d'accord. La valeur sûre +・`ω・´)b Celui-là a un goût sûr . S’il vous propose quelque chose , vous ne serez jamais déçus. ( °Д° ) Le goût douteux Quand il vous propose de faire quelque chose, marquez-le en rouge comme quelque chose à ne jamais faire. Le mitik man ༼♥ل͜♥༽ Il est souvent un MP lover. C'est un dragueur qui prend le forum pour Meetic et vient chercher son âme soeur. (*^∀゚)ъ Le bon plan Toujours au courant des bons plans, des trucs pas chers, des astuces et vous en fera part. Le combattant de la liberté (๑ÒωÓ๑) Se prend pour un héros et n’hésitera pas à se débattre pour ce qu’il pense juste ( même si,en vrai ça ne le concerne pas et qu’on s’en fout de son avis ) ┌(▀Ĺ̯▀)┐Le chef Quelqu’un d’assez mystérieux.C’est le vrai big boss du forum mais tu ne le verras pas souvent connecté. Le -Wanna be- chef (▼◡▼;) Toujours present. Souvent un ancien membre. Lui, par contre se prend pour le chef et n’hésite pas à imposer son autorité. ( même s’il ne fait pas parti du staff ) ◔̯◔ Le bon coin Lui n’est venu dans le forum que pour ses intérêts personnels ( vendre des trucs, faire de la pub,.. ) et dès que c’est fait, il deviendra aussi visible que le « j’reviendrais ». Le plus18 ( ͡° ͜ʖ ͡°) Il fera souvent allusion à des trucs cochons/osés . ♧ Est-ce que vous vous êtes reconnus dans le tas ? ♧ ♤Avez-vous reconnu un de vos amis ?♤ (oui, ce sont les mêmes questions xD) ​J'ai trouvé les émoticônes ici
  22. - Liste loin d'être exhaustive. Néanmoins, il y a une deuxième partie qui arrivera plus tard (du coup, si vous voyez qu'il y a un type de personne qui manque, attendez la deuxième partie, peut-être qu'il y sera). ​- Désolée si vous trouvez que les noms que j'ai choisi sont un peu pourris. xD (Si vous avez des idées, n'hésitez pas !) Le sympa (^ω^) Celui avec qui tu n’auras généralement jamais de problèmes. C’est celui qui aura un message positif à passer. Il est toujours là pour aider quand il faut et évite les disputes. ( ◉◞౪◟◉) Le stalkeur Ici, il y a deux types : le membre et le non membre. Dans le cas du membre, c'est celui qui, pour des raisons obscures, ne se connectera pas mais viendra quand même voir ce qui se passe en tant qu’invité. Dans le cas où ce n’est pas un membre, c’est pour des raisons pas très claires qu'il viendra stalker le forum. xD MP lover (●´□`) MP ♡ Il passera 90% de son temps sur le forum à répondre à ses MP. ༼ꉺɷꉺ༽Le super stalkeur Lui va franchir le pas de l’inscription mais c’est juste pour continuer à avoir plus d’infos sur le forum. Il ne commentera presque jamais mais sera présent tous les jours. Le super stalkeur super S ༽΄◞ิ౪◟ิ‵༼ Il ne cherche pas nécessairement des infos sur le forum mais sur un membre en particulier. Alors, quand vous tombez sur lui, sachez que toutes vos infos dispos sur le forum, il les aura (il cherchera à lire tous vos messages depuis votre inscription). ヾ(❀╹◡╹)ノ゙。₀: *゚✲ฺKonnichiwa✲゚ฺ*:Le Japanese speaker Celui-ci trouvera n’importe quel moyen pour glisser des mots en japonais dans un de ses posts (genre sayonara, ohayo, gomen, …). Le « i can parler engrish » ☆Heyヾ((*´∀`*))/ 'Morning!☆ Alors, il est comme le précédent mais lui, c’est pour l’anglais (exemple de mots : Too long, didn’t read (TLDR), 'morning, right ! ...). (´◉ ω ◉`)?Le « Keskechféla » Celui-là, c’est un rigolo. Toujours HS. Exemple : dans un topic, vous parlez d'un anime et lui va venir vous raconter comment se sont passées ses vacances d'été. Le paplude5 ((#゚Д゚)ノ【NO +5 !!】 Alors, celui-là n’écrira que rarement plus de 5 mots par message (je n’aime pas, c’est cool,lol, ...). ʅ(´◔౪◔)ʃ ban jourre Le chépaekrir Celui qui écrira toujours dans un langage incompréhensible (le plus souvent en langage SMS). Vous passerez plus de temps à déchiffrer ses mots qu’à comprendre le sens de sa phrase. Ici, je parle bien des gens qui font exprès de mal écrire. Les incompris ¯\_(ツ)_/¯ Il écrit bien, sans faute, mais vous ne pigez quand même rien de sa phrase (exemple de phrase "le monde s’envole dans la main de celui qui découvrira le cœur de l’âme pourpre de celui-ci"). (`・ω・。)o Meilleurs potes o(。・ω・´) Le peu-pa-vivre-sans-mon-ami Lui, est toujours collé à son meilleur pote. Il aime la même chose que lui, commente les mêmes sujets, a le même avis sur tout et ne reste connecté que si son ami l’est. Le cordial ( ̄(エ) ̄) Devient de plus en plus rare à trouver. C'est celui qui écrira toujours dans un langage soutenu. Phrase type : Salutations mes concitoyens, comment allez-vous ?, Cordialement, Votre ami Miché. (◡‿◡*) 1 topic ❤Le One topic Man Vous ne le verrez pas souvent commenter d’autres sujets à part son sujet fétiche qu’il commentera toujours. Le blagueur ( ╹ਊ╹) Il essaie tout le temps de faire rire les gens. La plupart du temps, ça ne marche pas mais il n’abandonnera jamais. ╭⚈¬⚈╮ancien⚠ Les anciens combattants Ceux-là sont les anciens du forum qui se sont, par le passé, beaucoup donnés pour le forum et qui se font rares. News Man (๑>ᴗ<๑) News ! Il est toujours au courant de tout avant tout le monde. Les nouvelles sorties mangas, le nouveau film, ... (ԾᴗԾ) Les vestiges du passé Peu nombreux et souvent amis des anciens combattants. Ils sont sur le forum depuis longtemps et restent toujours aussi actifs. Le gepatoulu ( ☞◔ ౪◔)☞ trop long T’as passé genre plus de 6h à écrire un truc et lui viendra tranquillement écrire « J’ai pas tout lu. Trop long. ». ಠ_ಠ Le correcteur Il surveillera toutes les phrases à la recherche de la moindre faute pour avoir une occasion de faire une remarque. Exemple, tu écris : « jai acheté du pain ce matin » et il te répondra « cette phrase est incompréhensible. Le manque d’apostrophe est une faute grave à votre niveau. » L’accro ٩(^ᴗ^)۶ ☀ ☂ ☃ ☾ À n’importe quelle heure du jour et de la nuit, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige, vous le verrez toujours connecté. ☽ (◉ ω ◉) Le batman Lui a un cycle d’activité inversé. Toujours présent dans les heures tardives et rarement présent la journée . ♢ Est-ce que vous vous êtes reconnus dans le tas ? ♢ ♤Avez-vous reconnu un de vos amis ?♤
  23. Auteur(s) : Shūji Sogabe, Haruki Nagakawa (tomes 1-3) et Yō Asahi (tomes 3-6) Autres titres : プリンス・オブ・ストライド オルタナティブ , Boys Sprint to the End of Summer Réalisateur : Atsuko Ishizuka Studio d'animation : Madhouse Genre : Sport, tranche de vie, amour et amitié Nombre d'épisodes : 12 épisodes de 24 mins Diffusion : du 05/01/2016 au 22/03/2016 Origine : Visual Novel Existe en manga : oui sous le nom de Prince of Stride : Galaxy Rush Autre adaptation : Otome game Terminé : Oui Saison : Hiver Année : 2016 Licencié : Oui (ADN.fr) ☁Synopsis ☁ Le Stride est une course de relais extrême avec obstacles, se pratiquant par équipe de six : cinq coureurs et un coordinateur/relationner. Nana Sakurai et Takeru Fujiwara sont deux nouveaux lycéens fans de ce sport, qui intègrent l'académie Honan dans le but d'entrer dans son mythique club de Stride. Mais le jour de la rentrée, c'est la désillusion ; le club ne compte plus que trois membres, dont un joueur de shôgi qui n'a rien à voir avec la course. Pas découragés pour autant, nos deux héros partent à la recherche du dernier membre qui permettrait de relancer le club. Et Takeru semble avoir déjà repéré quelqu'un, Riku Yagami, un camarade de classe qui possède d'impressionnantes capacités sportives. ♡ Mon Avis ♤ Une chose qui m’a frappé dès que j’ai vu le titre est le « alternative ». Prince of stride est à la base une série de romans sur le stride et qui, par après, a été adapté en Otome game. Il faut dire que ce n'était vraiment pas avec un grande motivation que j’ai commencé cet anime. Je pensais que ça allait être un harem inversé vu que ça vient d’un Otome game, je n'étais pas vraiment convaincue. Mais comme le stride m’intéressait, j’ai testé un épisode en me disant « dès que ça vire en harem inversé , j’arrête ! » Et… ce n’est jamais arrivé. Ici, pas de romance mais plutôt de l’amitié (un peu comme tous les anime parlant de sport). Il y a aussi du drame mais il ne prédomine pas sur la bonne humeur qui se dégage de cet anime. Le seul point original de cet anime est son sport : le stride. Celui-ci est une sorte de course de relais avec obstacles qui peut se jouer dans divers parcours et qui se joue à 6 personnes. En fait, c’est un peu un mélange entre le parkour et le relai. Pour ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas le parkour, voici la définition de Wikipedia : Le parkour (abrégé PK) ou art du déplacement (abrégé ADD) est une activité physique qui vise un déplacement libre et efficace dans tous types d’environnements, en particulier hors des voies de passage préétablies. Ainsi, les éléments du milieu urbain ou rural se transforment en obstacles franchis grâce à la course, au saut, à l’escalade, au déplacement en équilibre, à la quadrupédie, etc. ​La différence entre ces autres deux sports et le stride est que dans ce dernier, il y a 5 personnes qui vont courir et une personne qu'on appelle « relationner» qui va aider à la coordination des joueurs (dire quand le prochain joueur doit commencer à courir, informer de la progression des coureurs aux membres de l'équipe, ...). À part ça, au fil des épisodes, j'ai eu ... Prince of Stride m’a fait pensé Free!. J’aurais même dit que c’est Free! version parkour-relais . Il y a vraiment beaucoup de similitudes entre ces deux animes mais ici, je vais m’intéresser sur ce qui m’a le plus frappé, à savoir la ressemblance entre les personnages. Outre le fait qu’il y ait une nette prédominance de personnages masculins dans les deux animes, l’ambiance générale qui se dégage est aussi la même. Je garde quand même une préférence pour Free! que j'ai trouvé plus fun. Les points positifs ☺ L’animation n’est vraiment pas mal et donne tout le coté dynamique/fluide à l’anime surtout au niveau des courses qui sont vraiment bien animées (mon coup de cœur restera surtout les moments où ils exécutent des sauts acrobatiques). Quand on regarde les personnages courir, on a vraiment envie de courir avec eux. Ça me donnerait presque envie de recommencer à courir (ouais bon, l’envie est vite partie avec la fin de l’anime ). La coloration est particulière et peut en rebuter certains mais moi, j’ai aimé. D’ailleurs, je ne sais pas trop la décrire (saturée... ?), mais en tout cas, elle est très marquée et différente de ce que je rencontre souvent dans les animes. Ce que j’ai beaucoup apprécié c’est que l’héroïne ne sert pas à rien ! Elle participe au jeu à sa manière et est même compétente dans ce qu’elle fait. Elle n’est ni énervante ni agaçante. Elle a son rêve et fait tout pour le réaliser. L’ambiance bon enfant qui se dégage entre les persos principaux et leurs rivaux (notamment l'équipe de Saisei) est un très bon point pour moi (ceux-ci les aident aussi à s’entrainer, leur donnent des conseils…). La relation entre ces deux équipes est l’exemple même d’une rivalité saine. Points négatifs ☹ : J’ai eu l’impression que les personnages n’ont pas été assez développés. La relation entre le père et Nana est elle-même survolée. Quand on voit les flash-back de Nana on a l’impression que l'anime allait traiter de la relation entre Kyousuke et Tomoe (les persos de l'image à droite) mais finalement,à part quelques mots échangés, il ne se passe presque rien être eux. La raison pour laquelle le héros avait arrêté le stride était un peu tirée par les cheveux. C’est juste du drame rajouté en plus et qui, pour moi, n’était pas nécessaire. En tout cas, tous les éléments qui étaient censés créer la partie "triste" de l’anime ont été pour moi bâclés. Et à partir de là, c’est un peu difficile de s’attacher aux personnages. J’ai aussi trouvé qu’ils auraient pu mieux présenter le stride. Le concept est original mais le tout est assez simpliste pour moi. Il n'y a pas vraiment de règles (à part celles du relai normal) ou détails qui feraient de ce sport quelque chose d’innovant et spécial. Bref, une idée avec beaucoup de potentiel, mais pas assez développée. ♣ Le reste ♦ Le chara-design est simple et passe-partout. Je n'ai rien à redire là-dessus. Je ne sais pas trop si c’est un point négatif mais j’ai été un peu déçue de voir que la fille n’allait pas courir. Je veux dire que je sais que la plupart des animes traitant de sport ne traitent pas spécialement du sport féminin mais ici, l’équipe peut être mixte mais pas ceux qui courent ? Même en ne prenant que les "relationner", on dirait que Nana est la seule fille à s’intéresser à ce sport. Même si son rôle reste important, j’aurais aimé la voir courir (elle ou une autre fille). Du coup, on ne sait même pas si le stride est un sport mixte ou pas. Là encore je déplore le manque de règles et d'informations. Je n’ai pas vraiment aimé la musique de l’opening mais ça reste dynamique et vivant (ce qui respecte bien l’esprit de l’anime). L’ending est plutôt cool (j’aime bien la musique de "Be my Steady") et je m’amusais à refaire les geste qu’ils font avec leurs mains. xD Les personnages sont hyper clichés. En fait, si vous avez le temps, vous pouvez vous amuser à prendre un perso et trouver à qui il correspond dans les articles d'Arya sur les bishonen 1, 2 et 3. En gros, cet anime était assez plaisant à visionner. Il se laisse regarder facilement. C'était un bon bol d'air frais ! Autres ♬ Opening : Strider's High (ストライド) de OxT (Masayoshi Oishi x Tom-H@ck) Ending : -Be My Steady de Galaxy Standard {Reiji Suwa (Mamoru Miyano), Shizuma Mayuzumi (Daisuke Hirakawa), Bantarou Chiyomatsu (Takuya Eguchi), Tasuku Senoo (Tatsuhisa Suzuki), Asuma Mayuzumi (Yuuki Ono), Kaede Okumura (Toshiyuki Toyonaga) } Ce sont au fait les seiyūs des personnages de l'équipe de Saisei (épisodes 2-7, 9, 10) -You're My Courage de Galaxy Standard [Reiji Suwa (Mamoru Miyano), Shizuma Mayuzumi (Daisuke Hirakawa), Bantarou Chiyomatsu (Takuya Eguchi), Tasuku Senoo (Tatsuhisa Suzuki), Asuma Mayuzumi (Yuuki Ono), Kaede Okumura (Toshiyuki Toyonaga)] (épisode 11) ♧ Sources ♢ Myanimelist Nautiljon Animeka Wikipedia Wikipedia (pour les infos sur le parkour)
  24. Space Patrol Luluco

    __☆ Space Patrol Luluco ☆ ☆ Résumé ☆ Dans une ville où humains et aliens cohabitent, Luluco est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus basique... Elle fait tout pour avoir un train de vie 100% normal, mais voilà qu'un jour son détective de père se fait congeler ! Elle se rend donc au commissariat de la Space Patrol pour chercher de l'aide... et se fait enrôler de force ! A l'aide de sa super combinaison spatiale et de ses super gadgets, va-t-elle réussir à faire régner la paix dans la ville ? Et puis il y a aussi ce beau mec qui ne la laisse pas indifférente... <3 13 épisodes de 8 minutes Printemps 2016 (en cours) ☆ Mon avis ☆ Je regardais les sorties de la saison, et j'ai été interpelée par les couleurs de l'affiche de Space Patrol Luluco ! Et puis j'ai appris que c'était la même équipe que sur Inferno Cop (que j'ai adoré) et d'autres (Panty & Stocking, Kill la Kill, Little Witch Academia...), donc là j'étais carrément obligée de tester ! L'expérience s'est avérée super positive, lisez plutôt. ^o^/ Laissez-moi d'abord m'attarder sur le côté graphique (faut bien commencer par quelque chose). Malgré les couleurs pastel, on a droit à un trait plutôt gras et effronté, à la limite du cartoon mais restant néanmoins dans l'univers manga. L'animation est potable (j'avoue que ça fait un peu paresseux) mais la transformation en Gun est superbe ! :'D Fight for justiiiice ! Tout commença un jour tout à fait normal, lorsque son père se fit congeler au petit déjeuner... Du côté sonore, à l'ending on a droit à une belle piste calme de Teddyloid (oui oui, le gars de ME!ME!ME!) et les musiques de background son vraiment sympa, rien à dire, c'est chouette. Évidemment, comme c'est un anime du studio Trigger, il faut s'attendre à quelques lésions cérébrales au niveau du scénario. L'histoire a un suivi logique, en quelque sorte, mais on part quand même loin, dans cet univers particulièrement WTF spécifique à ce studio d’animation. L'anime n'est pas encore terminé, donc je ne sais pas jusqu'à quelle profondeur on va aller dans l'esprit torturé du scénariste, mais là où j'en suis c'est déjà grave ! JUSTIIIIICE ! Les personnages sont dans la même lignée que le scénario... A part notre héroïne, qui est "tout ce qu'il y a de plus normal", il y a le chef de police squelette (son nom c'est Over Justiiiiice), une délinquante sarcastique avec des dents pointues (elle est bleue, seems legit), et un beau jeune homme calme et gentil (dont Luluco tombe évidemment amoureuse, sinon c'est pas marrant). On mélange tout ça en plus des personnages secondaires, et ça nous fait un casting diversifié et totalement déconnant ! Vous l'aurez compris, Space Patrol Luluco c'est avant tout un gros délire du studio Trigger, qui je l'espère réussira à vous faire triper et rire autant que moi ! ★✮☆ FIGHT FOR JUSTIIIIICE !!! ☆✮★
  25. Samurai Flamenco

    Hero will never give up, never hide, never be defeated, never accept evil. ● SYNOPSIS ● Masayoshi Hazama est un jeune mannequin ordinaire plein de bonne volonté, fan de curry et vouant un culte aux super-héros... à tel point qu'il en est secrètement un : Samurai Flamenco, le défenseur des petites mamies, des poubelles sorties trop tôt et des parapluies honteusement volés ! Aidé d'un ami policier, Hidenori Goto, il gère le quotidien... mais tout ça va bientôt se révéler bien plus important qu'on pouvait le penser. ● FICHE TECHNIQUE ● Titre original : Samurai Flamenco - [ サムライフラメンコ ] Réalisateur : Takahiro Omori (Kuragehime, Natsume Yuujinchou, Koi Kaze, Baccano!, Durarara!!) Studio : Manglobe Chara-design : Yoshimitsu Yamashita Nombre d’épisodes : 22 épisodes de 24 minutes Diffusion : 2013 Musique : Kenji Tamai ● MON AVIS ● Masayoshi Hazama est un jeune garçon en apparence populaire, mais en privé il vit seul dans son grand appartement. Il fuit la réalité dans ses séries et est très peu sûr de lui. À côté de ça, il rêve d'être un super-héros comme ceux qu'il admire, Harakiri Sunshine et Red Axe. C'est ainsi qu'il prend la décision de lutter contre le mal sous le déguisement de Samurai Flamenco, qui devient comme une nouvelle peau pour lui. Il se sent bien en héros et fait preuve d'une grande motivation pour pourfendre le mal qui se cache dans sa ville. Même si au début ça se réduit à rattraper un voleur de parapluie, faire la morale à des jeunes qui trainent la nuit... la force de sa conviction est contagieuse ! Mais ça ne va pas s'arrêter là et l'escalade du combat du bien contre le mal parait sans fin ! Le postulat de départ est une espèce de Kick-ass japonais un peu plus modéré, qui s'inspire des séries tokusatsu (contraction de tokushu satsuei). Ces dernières sont des séries basées sur les effets spéciaux et donnent lieu à plusieurs genres, de la science-fiction à l'horreur en passant par la fantasy, du sentai (p.ex. Bioman) au film de kaiju (p.ex. Godzilla and co). Samurai Flamenco s'inspire des grosses ficelles de ces histoires et en garde la substantifique moelle pour les mettre à sa sauce et construire son intrigue déconstruite, ainsi que pour faire ressentir des émotions au spectateur. Si on se prête au jeu, on redevient un enfant derrière son écran, aussi enthousiaste que Masayoshi pourrait l'être en regardant ses séries favorites. Plein d'éléments et d'émotions ressenties durant le visionnage font que je ne peux pas descendre cette série, mais s'il y a bien un point sur lequel je suis plutôt déçue, c'est le traitement des personnages féminins. La série joue sur les stéréotypes et les donzelles n'y échappent pas. On tient même une championne : Mari. Tout simplement exécrable, insupportable, gratuitement violente (sa tendance castratrice n'est jamais expliquée), hypocrite et égoïste, cette idol sert d'espèce de double féminin à Samurai Flamenco. C'est une gamine maladivement égocentrique incapable de se remettre en question. Samurai Flamenco fait partie de ces séries un peu particulières dont on ne sait pas dire si c'est une bonne expérience avec de la réflexion à la clé, ou si c'est un peu mauvais mais attachant. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Samurai Flamenco n'a cessé de me déstabiliser, surtout à partir de son premier twist scénaristique, mais dès le début si on y réfléchit bien car je n'ai jamais su réellement à quoi m'attendre ni dans quelle direction la série se dirigeait. Tout dépend de l'interprétation que l'on peut donner aux faits qui nous sont montrés. De mon côté, j'aime beaucoup la théorie psychologique car je la trouve extrêmement intéressante à décortiquer. C'est celle qui me semble le plus adaptée à Samurai Flamenco car depuis le premier changement radical de ton vers l'épisode 7 (qui a beaucoup fait parler sur la toile lors de la diffusion de l'anime), je n'ai cessé de me demander si tous les événements qui se déroulaient étaient vrais. Au final, ce n'est pas une comédie parodique, le ton est bien trop sérieux par moments malgré l'absurdité fréquente des situations. C'est presque une étude de personnalité centrée autour du personnage principal ; les autres protagonistes n'évoluent pas (excepté peut-être Goto, même si c'est plus une révélation de sombres secrets qu'une véritable évolution du personnage), ils s'adaptent en apparence aux (nombreux) changements d'ambiances de l'histoire. Entre réalité, fiction, absurde et folie ? C'est de la science-fiction délirante, divertissante et sans cesse surprenante vu tous les retournements de situation et changements de ton. On ne compte plus les séquences d'hommage au tokusatsu. Samurai Flamenco est louable dans sa volonté de proposer énormément de choses malgré l'aspect réduit (tant au niveau du nombre d'épisodes que du montant du budget) du projet. C'est une série attachante et curieuse qui mériterait plus d'intérêt de la part du public. ● AUTRE ● OP : 1 - Just one life par SPYAIR 2 - Ai Ai Ai ni Utarete Bye Bye Bye par FLOW /!\ spoiler /!\ ED : 1 - Dating TIME par Mineral Miracle Muse 2 - Flight 23:00 par Mineral Miracle Muse /!\ spoiler /!\ J'ai envie de laisser le plus possible la surprise donc au lien de linker les génériques, voici le thème de Harakiri Sunshine, un des modèles de Masayoshi. Site officiel : http://www.samumenco.com/ ● SOURCES ● * http://www.animenewsnetwork.com/encyclopedia/anime.php?id=15498 * https://fr.wikipedia.org/wiki/Samurai_Flamenco * http://myanimelist.net/anime/19365/Samurai_Flamenco
×