Jump to content

Luna

Membre
  • Content count

    215
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    42

Luna last won the day on January 29

Luna had the most liked content!

Community Reputation

272 Tu trouves pas que tu commences à en faire trop ?

About Luna

  • Rank
    Présidente du SPHMA

Profile Information

  • Genre
    Non spécifié

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. HEY ! Vous êtes célibataire et sans amis ? Vous cherchez désespérément l'âme-soeur ? Ne désespérez pas ! Ci-dessous sont énumérés 10 VRAIS CONSEILS QUI MARCHENT VRAIMENT DU TONNERRE DE LA MORT QUI TUE pour pécho facilement. En plus, c'est testé et approuvé par un héros de shojo, que demander de plus ? Cet article est un peu la version pour les "garçons/hommes" de cet article. Cet article est aussi un peu destiné à @Kyle hyde (pour qu'il arrive enfin à pécho en 2018 ! Et pour son anniversaire aussi . Désolée pour le retard. J'ai pas pu poster ça plus tôt). Passons au vif du sujet ! Pour pécho une fille/femme facilement, il faut : Les mouchoirs, c'est tellement "has been" ! C'est le geste qui redonne le moral à une fille ! Pas besoin de parler. Elle pleure, vous lui tapotez la tête et c'est fini ! On n'a pas tous l’occasion d’embrasser la personne qu’on aime au clair de la lune/sous les feux d’artifices/[insérer un endroit romantique en dehors des toilettes]. C’est pour cela qu’il existe des alternatives pour les célibataires quête d’un bonheur romantique furtif : le baiser indirect. Certains vont aller embrasser les canettes/bouteilles utilisés qu’ils ont ramassé dans les poubelles (ne faites pas ça chez vous) et d’autres, comme les vrais hommes, utilisent la méthode tout en finesse : prendre le jus/la bouteille d’eau de façon innocente/ nonchalante. Avec le doigt, ça marche aussi ! Ne surtout pas utiliser de serviettes ou mouchoirs, c'est démodé ! Qui les utilise encore de nos jours ? De temps en temps, il faut lui montrer que vous avez aussi un côté fragile (tout en gardant l'air un peu cool quand même!) Dans la vie, on a des hauts et débats (des bas … Oh.. le jeu de mots. ah ah ah xD). On se reçoit aussi des gauches et des droites mais ça, c’est une autre histoire. Bref. Situation d’urgence : votre "crush" ne sent pas bien et vous voulez vérifier si elle a de la fièvre, mais par un concours de circonstance mangaïstique, vous n’avez pas de thermomètre sous la main. Que faites vous ? C'est évident : il faut coller votre font au sien ! Le fameux "je dors sur toi" no jutsu qui vous fera gagner des points à coup sûr ! C'est connu que les filles ne savent pas marcher toutes seules, il faut souvent les porter ! Et pas de n'importe quelle manière non plus ! Être un vrai gentleman signifie aussi qu'il faut être prévoyant ! N'oubliez jamais votre parapluie. La scène du parapluie est celle qu'il ne faut jamais foirer pour être sûr de pécho ! Il se passe toujours beaucoup de choses sous un parapluie ! C'est la quintessence même de l'acte romantique shojoïstique par excellence. Impossible d'avoir une copine sans utiliser cette technique au moins une fois ! Voilà Voilà ! N'hésitez pas à envoyer cet article à vos amis qui n'arrivent pas à pécho ! (Cet article contient énormément d'ironie, de second degré et j'en passe. Il n'est donc pas à prendre au premier degré !) Manganimes utilisés (par ordre d'apparition : Ore Monogatari!! (anime et manga), Akagami no Shirayuki-hime, Ōkami Shōjo to Kuro Ōji, Ao Haru Ride, Brother Conflict, Hanasaku Iroha, Last Game, Ore no Yome ni Nare yo, Tsubasa to Hotaru et Kurosaki-kun no Iinari ni Nante Naranai
  2. Luna

    La "culture manga" existe-t-elle?

    Je suis originaire du Congo et comme l'a déjà mentionné Kyle, la « culture manga » est encore bien moins ancrée dans les esprits là-bas. J'ai commencé mon aventure "manga" avec mes frères qui regardaient Dragon Ball, Saint Seiya etc. À cette époque, je passais le plus clair de mon temps devant la télé et c'est là que j'ai connu les vieux mangas comme Edgar, détective cambrioleur (Lupin III), Albator, BT'X, Cat's eyes, Galaxy Express 999, Goldorak, etc. Quand j'ai commencé à aller sur internet, j'ai découvert que la communauté de fans était beaucoup plus large que je ne le pensais. Peu après, j'ai entendu parler de la Japan Expo en France. Le jour où j'y suis allée est l'un des plus beaux jours de ma vie. J'avais l'impression d'entrer dans un monde différent. Il y avait des cosplayers partout, des goodies partout...Bref, c'était un moment magique ! C'est à ce moment-là que j'ai compris que le monde du manga ne s'arrêtait pas qu'aux animes. Rentrée chez moi, je me suis encore plus documentée à ce sujet. J'allais dans les forums, je traînais sur skyblog... Bref, j'essayais de me renseigner où je pouvais. Les films et les séries ne m'intéressaient pas et je commençais à avoir de moins en moins de sujets de conversation avec mes camarades de classe. J'avais l'impression que plus j'avançais, moins je rencontrais de gens qui regardaient des dessins animés. Dans une tentative désespérée de faire connaitre le manga à mes ami(e)s, j'en ai fait le sujet d'un de mes exposés, début secondaire et j'ai été surprise de voir qu'il y avait des fans de Naruto dans la classe. Même si ça ne se limitait qu'à Naruto, j'étais déjà bien contente de pouvoir parler avec d'autres personnes. Quelques temps après, j'ai rencontré 4-5 personnes avec qui on pouvait parler d'autre chose que de Naruto. A l'époque, il y avait HunterXHunter, Détective Conan, City Hunter et Cobra qui passait à la télé (et qui étaient +- populaires) et nos discussions oscillaient souvent entre ces animes-là. Plus je grandissais, plus je commençais à ressentir cette stigmatisation et les phrases type « les dessins animés, c'est pour les enfants », "t'as pas vraiment mûri si tu continues à regarder ces trucs ", les blabla "t'es qu'une gamine" blabla et autres joyeusetés du genre pleuvaient de partout. Les gens ne comprenaient pas vraiment pourquoi je m'accrochais aux mangas alors qu'à côté de moi, ça parlait relations amoureuses/fête/boire/mode etc. J'ai continué mon petit chemin et je suis arrivée en Belgique. J''ai participé aux activités de la MIA et j'y ai rencontré Koryu. Elle m'a parlé de BGO et j'ai eu l'occasion de rencontrer des personnes passionnées et vraiment calées sur les manga/animes. L'année qui a suivi, je suis rentrée au Congo. Retour à la case départ sauf que les 4-5 personnes avec qui je parlais n'étaient plus là à mon retour. J'ai encore trouvé quelques fans par-ci par là de Naruto (encore et toujours Naruto xD). L'année d'après, je suis entrée dans une école d'Art et là, c'était déjà beaucoup mieux, j'ai rencontré de plus en plus de personnes avec qui parler (et même si on ne parlait que des mangas populaires, c'était déjà ça). De plus, ces dernières années, les chaînes comme Game One et J-One sont devenues populaires chez les jeunes et je commence de plus en plus à voir les gens parler d'autres choses que Naruto. Pour moi, c'est déjà beaucoup. Ici, on n'a aucune convention, aucune librairie spécialisée... Pour se procurer des mangas (papier), c'est toute une aventure et je parle même pas de la galère quand tu veux commander, que tu tombes sur le "livraison pas dispo chez vous" ou les frais de port/douane qui peuvent démotiver les plus courageux . Il faut passer par des personnes qui voyagent et qui te ramènent des trucs. Bref, dans ses conditions, je m'attends pas à entendre des gens parler de Tezuka ou de Taniguchi. Je suis déjà contente de parler de Shingeku no Kyojin, Tokyo Ghoul, Kuroko's Basket, One punch man et avec quelques rares personnes, des vieux mangas du Club Do . Ici, je n’ai pas remarqué une sorte de condescendance de la part des amateurs d’autres styles de BD par rapport aux mangas. Il y a souvent des petits débats entre le style américain et le style japonais, mais rien de bien méchant. Par rapport au fait de justifier le fait de regarder/lire des mangas ou autres BD, c’est aussi mon quotidien, mais qu'est-ce que je peux y faire ? Au final. comme l'a dit Kyle :
  3. Luna

    Quelle ham-ham es tu?

    Merci ! Pour la dernière question, j'hésite entre A et C, mais je pense choisir finalement A parce sinon, ça n'arrange pas mon problème xD D'après le test, je correspond plus à Pashmina.
  4. C'est vrai en plus xD Je ne prend pas souvent le temps de me poser et réfléchir calmement à un problème. En fait, tu as toujours voulu être pilote dans l'armée. Du coup, tu espères transmettre ce rêve à ta (peut-être future) descendance dans l'espoir que celle-ci réalise ton rêve! Je ne sais si un jour je rêverais du Mont Fuji, d''aubergines et de faucon xD
  5. Moi, j'ai rêvé d'une attaque de soucoupes volantes qui n'attaquaient que les personnes en mouvement. En gros, si tu ne bouges pas, ils ne pourront rien te faire. Comme on ne le savait pas au début, tout le monde courait dans tous les sens et se faisait attaquer (sans savoir qu'il fallait juste rester immobile). Je ne l'ai compris qu'à la fin du rêve et je me suis ensuite réveillée xD
  6. Luna

    Quelle ham-ham es tu?

    Merci pour le test ! Alors, j'ai eu : D-A-D-B-A-B Du coup, je suis un mélange de Pashmina, Pénélope et Bijou ? xD
  7. Luna

    La "culture manga" existe-t-elle?

    Bonne année à toi aussi !! Et super article en passant :) Pour moi, les autres ont déjà tout dit, mais je voudrais juste rajouter quelque chose : Importer une culture étrangère dans un pays n'est pas chose aisée. Il faut d'abord voir comment le manga a été popularisé. Les « animes » ont contribué grandement à cette popularité. Beaucoup ont commencé par les animes qui passaient à la télé (club do) et ont découvert la version papier par après. C'était vrai à l'époque du Club Do, mais ce n'est pas si différent aujourd'hui. Plus un manga a d'adaptations, plus il est connu. Regardons ces dix dernières années du côté Tezuka , on a eu une seule adaptation d'une de ses oeuvres, à savoir un film d'Astro Boy en 2009. Pourtant les remake des "vieux"mangas/animes, on en a eu : Dragon Ball Z Kai, Sailor Moon Crystal etc. Pourquoi ceux-là et aucune oeuvre de Tezuka ? On pourrait considérer que même au Japon, ces oeuvres sont peut-être connues, mais restent quand même pas assez populaires pour qu'on en fasse des adaptations. Beaucoup ne connaissent pas Ozamu Tezuka, mais ce n'est pas forcement de leur faute. Si ses oeuvres ne sont plus exploitées au Japon, peu de chance qu'elles soient connues ailleurs (et c'est encore plus difficile qu'elles arrivent, par chance, aux oreilles du fan lambda).
  8. @Koryu Ne t'inquiète pas pour les catégories. En grattant un peu, on voit qu'il n'y a pas vraiment de consensus même au sein des catégories. C'est un sujet assez confus. Un jour, quelqu'un m'a demandé si les épisodes consacrés à Itachi dans Naruto Shippuden" sont des fillers. J'ai pas su répondre parce que ces épisodes ont été adaptés du roman d'Itachi écrit par Kishimoto lui-même. Du coup: filler ou pas filler ? J'ai commencé à faire des recherches et j'ai compris que c'est plus compliqué que je ne le pensais... Et c'est là que l'article est né xD @Kyle hyde Merci pour le parallèle avec Star Wars ! Moi aussi, j'avais décroché avec Naruto (Shippuden) parce que c'était infernal à un moment (surtout pendant la dernière guerre). Ça venait de partout, de toutes sortes et sans prévenir. Merci pour l'idée du blog. J'y réfléchis encore pour l'instant ! @Vagabond Pour l'humour, si tout se passe bien, un article qui se rapproche plus de mon style habituel arrivera vers la fin du mois ! En tout cas, merci pour vos retours !
  9. ☼Beaucoup considèrent les fillers comme étant la pire maladie attaquant généralement les « grands » animes tels que Naruto ou Saint Seiya et qui provoque chez les fans différents symptômes : perte virale de motivation, déception et diarrhées chroniques, sentiment ras-le-bol aigu et dans le pire des cas, abandon provisoire (ou définitif) de la série. Est-ce vraiment le cas de tout le monde ? Et si notre interprétation du terme était erronée ? ☼Il y a 90% de chance pour que votre définition du mot soit celle-ci : épisodes dont le contenu n’existe pas dans le manga et donc qui n’ont aucune influence sur la trame principale du manga. Ça vous parait simple et clair comme de l’eau de source ? Rassurez-vous, ça ne l’est pas. ☼Premièrement, un groupe d'otaku pense qu’il y a une différence entre les fillers et les épisodes qui ne sont pas « canons ». Ils se réfèrent à la définition première du mot qui provient du verbe « to fill » qui signifie remplir. Pour eux, un filler est tout contenu utilisé pour combler le temps. Il ne développe ni l’univers ni les personnages. Le contenu non canon réfère, quant à lui, à toute histoire, tout personnage , tout ce que vous voulez ce qui n’est pas dans le manga ( si c’est l’oeuvre source). C’est un peu compliqué ? Exemples : - La fin de l’anime Soul Eater influence l’histoire de l’anime et l’emmène à une conclusion tout en s’éloignant du manga ==> c’est donc du non canon. - Les épisodes récaps, les scènes récaps à rallonge qui vous prennent presque a moitié de l'épisode (hum...Bleach..hum) ou encore les épisodes qui ne nous apprennent rien que ce soit sur les personnages secondaires ou sur l’univers en général comme par exemple les épisodes avec des enquêtes "au hasard" dans Détective Conan, sont eux, des fillers parce qu’ils ne développent rien et servent tout simplement à augmenter le nombre d'épisodes de la série. D’ailleurs ils ne limitent pas le terme à l’animation. Le manga (ou l'oeuvre-source) lui-même peut aussi contenir des fillers . ☼Deuxièmement, on a ceux qui le définissent comme ceci : tout contenu qui n’existe pas dans le manga et/ou l’oeuvre originale. Il faut bien faire la différence entre « manga » et « oeuvre originale ». Beaucoup considèrent que le manga est toujours la source originale de l’oeuvre. Ce qui n’est pas toujours le cas comme dans Madoka dont le manga est bien une adaptation de l’anime. Face ce problème, certains ont opté pour une définition plus large qui est liée à l’oeuvre originale. Exemple : la fin du premier anime de FMA est un filler car différent du manga. ☼Troisièmement, on a le groupe qui interprète le mot uniquement comme étant tout contenu qui n’a aucune influence sur le trame principale du manga. Et c’est valable aussi bien pour l’anime que dans le manga Exemple : l’arc Excalibur (Soul Eater) dans le manga autant que dans l'anime sont des chapitres/épisodes qu’on peut zapper et qui ne font pas vraiment avancer l’histoire. Il est donc considéré comme « filler ». ☼Quatrièmement, il y a ceux qui pensent que seul l’auteur a le droit de décider de ce qui est filler ou pas. Un épisode qui montre que Naruto est devenu chauve en entrant dans sa quarantième année est considéré comme filler. Si l’auteur, dans une interview confirme ce fait, cet épisode devient « canon ». Exemple : dans le manga Love Hina, il y a un personnage « Mei » qui n'était présent que dans l’anime. Elle était considérée comme "personnage-filler" jusqu’à ce que l’auteur l’incorpore dans son manga par la suite, rendant ce personnage canon. Après tout, l'auteur est la source principale de l’oeuvre, n’est-ce pas ? ☼Dernièrement, on a la fraction du "un filler, c'est tout épisode ennuyant". Qui n’a pas déjà entendu dire : « oué mé lé filleres, cé pa b1, sé ke pourlar gens !!!!! » Pas faux ! ☼Il est parfois plus rentable de rajouter des fillers que de suspendre la diffusion d’un anime (surtout les plus connus comme Naruto ou One Piece) pour ne pas perdre les "viewers" et donc de continuer à récolter de l’argent sur cette licence. Mais est-ce pour cela que tous les fillers sont dépourvus de contenus intéressants ? D’un côté, on a une portion de fans qui considère que les fillers ne servent qu’à deux choses : ☼ respecter le programme de diffusion Les saisons d'anime ont un nombre d’épisodes allant de 12 à 25 généralement. Ce qui pourrait correspondre à un arc. Au moment de l’adaptation du manga, il se peut que le contenu de celui-ci soit insuffisant pour avoir les 25 épisodes prévus. Au lieu de tout annuler, il est préférable de rajouter quelques scènes ou épisodes pour remplir le vide. ☼ éviter que l’anime rattrape le manga Ici, il y a deux écoles : ceux qui préfèrent adapter le manga en anime seulement quand le manga est fini et ceux qui préfèrent (pour les mangas très longs) adapter le contenu déjà paru tout en laissant le manga avancer. Sauf que les deux n’avancent pas à la même vitesse. Un épisode englobe 2 (plus ou moins) chapitres (tout dépend de la fidélité de l’adaptation). L'anime rattrapera donc forcément le manga. Pour éviter cela, les fillers intervient pour laisser le temps au manga d’avancer. D'un autre, on a ceux qui admettent le but commercial des fillers, mais qui pensent ces épisodes ont aussi de bons côtés parce qu'ils peuvent: ☼ surprendre les fans Quand l’anime prend des libertés par rapport au manga, surprenant ainsi les fans-lecteurs du manga, on a deux réactions possibles : ceux qui trouvent que c’est cool parce qu’ils ne peuvent plus prévoir la fin et les puristes qui crient au blasphème. Ce n’est pas totalement injustifié quand on voit le succès de Fullmetal Alchemist: Brotherhood (adaptation beaucoup plus fidèle à l'oeuvre originale) par rapport à la première série qui avait pris ses aises par rapport au manga. ☼ enrichir l’univers Dans les grandes licences, il y a souvent une flambée de personnages et l’auteur n’a pas nécessairement le temps de les developper à fond. L’anime peut prendre la décision de le faire et le résultat n’est pas toujours catastrophique comme certains le croient. Exemple: l’auteur des romans de Sword Art Online aurait même dit, dans une interview, aimer la façon dont les personnages ont été développés dans l’anime ou encore le cas de Love Hina où l’auteur a repris "Mei" dans son manga. Au delà du côté rentable de la chose, les fillers n’apportent pas que du négatif. Certains "aiment " tellement la série qu’ils préfèrent regarder des fillers (quitte à tomber sur des épisodes de mauvaise qualité) que de voir la série se terminer. On a tendance à penser que tout le monde déteste les fillers. Cependant, en grattant un peu, on comprend que pour certains, ce n’est pas trop le contenu dit filler qui dérange, mais bien le mauvais placement de ces épisodes dans la série. Mais alors, que veut dire « mauvais placement ? ». Les épisodes fillers apparaissent généralement : ☼ à la fin d’un arc majeur : ils permettent de détendre l’atmosphère un temps avant de passer à la suite. Ceux-ci ne coupent pas l’action et peuvent être facilement évitables en regardant les sites de référencement d’épisodes. ☼ en plein milieu de l‘arc : ceux-ci coupent l’action, donnant un effet de suspense qui aurait pu être réussi s’ils ne prenaient pas autant d’épisodes. Exemple : prenez Naruto Shippuden (lors de la dernière bataille), quand Naruto et Sasuke étaient à un moment critique, on a eu droit 4 à 5 mois de fillers sur l'examen des chūnin. On peut donner l’excuse du « suspense », mais à un moment, les gens oublient carrément ce qui se passe et sont parfois obligés de revoir les anciens épisodes pour se remettre dans le bain (c’est peut-être le but recherché). ☼Les fillers cités dans le point précédent ont un point en commun : on peut facilement les zapper en regardant les sites de référencement. Ils peuvent être des arcs entiers (comme l’arc de Bounts dans Bleach) ou encore des groupes d’épisodes indépendants (ou de mini-arc) comme les derniers épisodes de Naruto (la première série, pas le Shippūden). Par contre, les réalisateurs ont trouvé une parade : Les scènes fillers il en existe plusieurs sortes : ☼les récaps en début d’épisode : ils ne sont pas forcement mauvais … sauf quand ils vous prennent beaucoup de temps (Bleach étant passé maitre à ce niveau-là, suivi de One pièce qui n’est pas un sain non plus) à CHAQUE épisode. Ceux-ci sont encore évitables quand on regarde sur son ordi, mais pour ceux qui attendent de regarder à la télé, c’est autre chose. ☼les scènes fillers : ce sont des scènes de rajout dans les épisodes pour rallonger les scènes pour obtenir avoir un ratio d'un chapitre par épisode. Vous voyez les scènes de regards de plus de 3 mins ou les scènes de compte à rebours de 5 mins qui durent 10 épisodes ? Beaucoup comparent les scènes fillers et les scènes canons respectivement à un verre de jus et à un verre d'eau. Les deux verres bus séparément conservent leur nature et sont agréables à consommer. Qu'est-ce qui se passe quand on mélange le contenu de ces deux verres ? On a quand même le gout du jus, mais qui est ruiné par l'eau. Ce qui peut rendre le tout imbuvable. N.B : Les scènes fillers sont impossibles à éviter parce qu’elles sont placées en plein milieu d’un épisode et que si vous les zappez, vous ratez aussi la partie canon de l’épisode . Sources/Infos supplémentaires ☼ Images (de haut en bas) : Excalibur de Soul Eater, Détective Conan, Madoka, Sword Art Online, Fullmetal Alchimist, Love Hina, Naruto Shippuden, Bleach, One Piece ☼ Wikipedia ☼ Urban Dictionary (Anglais) ☼ Youtube (Anglais) ☼ TV Tropes (Anglais) ☼ Interview de l'auteur des romans de Sword Art Online ☼ On en parle aussi sur BGO ! Voila voila ! Merci de m'avoir lue !
  10. Luna

    Joyeux anniversaiiiiiiiiiiiiire :D

    JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!! @Maddilly et @HeR0
  11. Luna

    Joyeux anniversaiiiiiiiiiiiiire :D

    JOYEUX anniversaire @Abdulito !! (par contre, il n'y a pas un bug ? Tu ne devrais pas avoir 22 ans ? xD )
  12. Luna

    Joyeux anniversaiiiiiiiiiiiiire :D

    BoN aNnIvErSaIrE @Deathdabee
  13. Luna

    Le topic à Flood

    Je tiens à souhaiter un bon anniversaire à @Kyle hyde pour ses 150 ans. Déjà 150 en si peu de temps... En tout cas, c'est cool d'avoir enfin un centenaire sur le forum !!
  14. Luna

    Joyeux anniversaiiiiiiiiiiiiire :D

    JOYEUX ANNIVERSAIRE @Arya !!!!!!!!!
  15. Luna

    Joyeux anniversaiiiiiiiiiiiiire :D

    Bon anniversaire @MrPig
×